Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 19:12

Image1-copie-1Image ecu6  Image1-copie-1Image ecu6Image1-copie-1 

 BONNE ANNEE

          2012

 

  lge-1-.jpg

  le Député Maire Louis Giscard d'Estaing

 

   afg-1-.jpg

  le Député Maire Louis Giscard d'Estaing

 

   lgehemicycle2-1-.jpg

 

 

Bonne Année 2012  Monsieur le Député Maire Louis Giscard d'Estaing ,merci de la Belle Mission de Correspondant Défense de Chamalieres.

 

 

Bonné Année 2012  vous tous chers Concitoyens de Chamalieres et d'Ailleurs,avec une affection particuliere pour le monde Combattant d'Hier et d'Aujoud'hui.

 

 

Merci à vous tous qui vous etes abonné à ma Newsletter  ,nous avons franchi le cap des 200 et vous pouvez retrouver tous les articles sur le Blog www.claudebarbin.com

 

 

A tous les Chamalierois le Capitaine Scarpa me demande de transmettre à tous les Chamalierois son meilleur souvenir ,j'ai passé 15 jours avec lui sur les dernieres phases d'examen du diplome d'etat Major à Compiegne et il va rejoindre son affectation pres de Versailles tout en préparant l'Ecole de Guerre.Il garde de l'Accueil de Chamalieres un excellent souvenir.Nous le reverrons....

 

 

Merci également de vos remerciements et de vos encouragements pour les derniers articles du 11 novembre et sur le général Bigeard et le Commandant Hélie de Saint Marc

 

 

Bonné 2012 ,Prenez soin de vous ;profitez des votres,n'oublions pas le passé et tous ceux qui nous ont permis d'avoir un present .

 

 

 

 Bonne annee

 

« Le Soldat n’est pas un homme de violence. Il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d’aller sans faillir au bout de sa parole tout en sachant qu’il est voué à l’oubli » 

(Antoine de SAINT EXUPERY)

 

 

 

 

  Iphone-038.jpg

Le Lieutenant Colonel (CR) BARBIN

de

 

 

L'Ecole d’Etat Major de Compiègne 

vous présente pour  2012

ses voeux de santé, bonheur, prospérité

succès de nos armes et soutien

 à nos Hommes déployés

 sur les théâtres extérieurs 

 

 

 

 Compiegene Novembre 2011 010

 

                L’Equipe du Centre Janus 2011

             de l’Ecole d’Etat Major de COMPIEGNE

             Commandée par le Colonel HERVIER

                   Exercices ARGONNE et CREB

 

 

Compiegene Novembre 2011 033

 

Le CO de Division du Centre Janus

Exercice ARGONNE 2011

Les LCL Mauduit, Barbin

 

 

 Iphone-038-copie-1.jpg 

 

Le CO de Division du Centre Janus

Exercice CREB 2011

Le CDT Cole  LCL Barbin

 

  Editorial du Correspondant Defense de Chamalieres Claude Barbin

 

 

Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Député Maire Louis Giscard d’Estaing

Chères et Chers Collègues Conseillers Municipaux de Chamalières

Mesdames, Messieurs les Présidents

Chères et Chers Collègues élus des Chambres de Commerce d’Auvergne

Messieurs les Généraux,

Messieurs les Colonels

Mes Camarades d’Active, de Réserve et du Monde Combattant,

Chers Amis,

 

Nous sommes entrés depuis 4 ans dans un cycle de bouleversements et 2012 plus que jamais se présente comme une année d’incertitudes où le meilleur pourrait cohabiter avec le pire.

 

L’angélisme n’est plus de mise ni dans les discours, ni dans la gestion de nos Pays, de nos Administrations, de nos Entreprises, de nos Communautés de Communes ; il laisse place à un réalisme et à une rigueur équilibrés.

 

C’est donc à nous tous, Civils, Elus et Professionnels engagés, Militaires d’Active et de Réserve de continuer à montrer l’exemple de la discipline intellectuelle, de l’adaptation, de l’évolution et de la maitrise pour accompagner nos concitoyens, nos familles dans le nouvel environnement qui est en train de se dessiner.

Au franchissement du gué, au moment de franchir la porte chère aux Parachutistes, il est bien normal et tellement humain d’avoir une hésitation.

 

Comme la période autorise, suggère et encourage la proclamation de VŒUX, je vous propose pour 2012 deux Maximes que j’ai reçues avec bonheur au cours des dernières années et que je suis heureux de partager avec vous afin que 2012 soit l’année de l’évolution maitrisée et harmonieuse.

 

L’une me vient du Bâtisseur d’une Jeune Unité Militaire coordinatrice de la région Auvergne et l’autre d’un ancien Cadre d’une Chambre de Commerce Régionale d’Auvergne.

 

Je les ai toutes deux reçues avec reconnaissance, elles rythment parfaitement le sens de la priorité de nos actions à venir, le ton, la générosité et l’engagement que nous devons leur donner.

 

« Entre le passé où sont nos souvenirs et le futur où sont nos espérances, il y a le présent où sont nos devoirs »      Henry Lacordaire

 

« Les Hommes de bonne volonté, Une Antique bénédiction va les chercher dans la foule et les recouvre. Puissent t’ils être encore une fois rassemblés par une bonne nouvelle et trouver quelque sur moyen de se reconnaître, afin que ce monde, dont ils sont le mérite et le sel ne périsse pas ».    Jules Romains

 

Claude Barbin

 

  • Retrospective 2011

 

  • Decembre General Bigeard et le Commandant Helie de Saint Marc
  • Novembre La Grande Guerre et L'armistice
  • Septembre un seul But La victoire Le Général BARRERA arrive à Clermont Ferrand avec le 3mem Brigade Meca
  • juillet 14 juillet Hommage à nos Hommes tombés en afghanistan et Départ pour une nouvelle affectation du Capitaine Scarpa Commandant la 4eme Cie du 92 RI
  • Juin Appel du Général de GAULE
  • Mars les Opération en Lybie
  • Fevrier Voeux Chinois
  • Janvier Voeux 2011
  • 

Nous avons toujours reçu durant l'Anneé des nouvelles de nos Unités parainnées

la 4 eme CI du 92 RI et de la 36F Merci

 

Claude Barbin, LCL (CR), Conseiller Municipal,

Correspondant Défense de la ville de Chamalières

22 avenue des Thermes - 63400 Chamalières

c.barbin@barbin.fr - blog: www.claudebarbin.com

  • 

 

Repost 0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 17:08

Sommaire DECEMBRE 2011

 Image1-copie-1Image ecu6  

 

   « Le Soldat n’est pas un homme de violence. Il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d’aller sans faillir au bout de sa parole tout en sachant qu’il est voué à l’oubli » 

(Antoine de SAINT EXUPERY)  

  

  • Lettre du CEMAT
  • Editorial
  • Agenda
  • 92RI Cérémonie de création du GTIA du 92e régiment d'infanterie "Wild Geese"
  • 36F La force navale européenne peut-elle aller plus loin contre les pirates somaliens ?
  • Dossier Général BIGEARD 
  • Breves
  • libre propos :le commandant de Saint Marc Comment le proscrit de la guerre d'Algérie est il devenu l'une des personnalités les plus respectées de la France de 2011?Liens Utiles .

 

Image1-copie-1Image ecu6

 

 

  • Editorial du Correspondant Defense de Chamalieres Claude Barbin

 

  •  Photo-035.jpg      Iphone-038.jpg
  •  

    Je pensais consacrer cette newsletter aux fêtes de fin d’année , à évoquer les nombreuses manifestations du monde combattant Auvergnat auxquelles notre conseil Municipal et notre Député Maire Louis Giscard d’Estaing ont participé, à nos unités parrainées, le 92ème RI et la 36 F ,mais l’histoire nous a rattrapés.

     

    Le Général Bigeard reposera certainement aux Invalides et le Commandant Hélie de Saint Marc contre toute attente a été élevé à la dignité de Grand-Croix de la Légion d'Honneur, la plus haute distinction que la République peut conférer.

     

    Je ne pouvais qu’être ému à l’annonce de ces informations. Deux officiers parachutistes aussi emblématiques ,dans une décolonnisation qui à divisé notre Nation et ou tout deux  ont porté l’honneur, le patriotisme ,et le courage à son agrégore.

     

    C’est avec une grande humilité que je vous livre une partie de leur histoire, une partie de notre histoire.

     

    Ils sont de ceux qui orientent une vie, une carrière, un engagement, une ligne de conduite enthousiasmant les hommes de ma génération pour rejoindre les troupes parachutistes. 

  •  

  • Pour preuve les nombreux messages qui chaque jour depuis remplissent ma boite Mail ,longue liste d'Anonymes qui apportent leur temoignage ,leur soutien .

P115---Batella--Bigeard--Tourret-et-LangBigeard2_700.jpg

  •   

    Ces deux photos symboles ,que tous ceux qui ont frequenté l'ecole d'etat Major de Compiegne connaissent pour les avoir vu tronant dans les salles de travail  parmi celles de nos Grands Soldats depuis Louis XIV , résument l'engagement total: 

  •  

  • Un Bigeard à la veille de la chute de Dien Bien Phu et Un Bigeard blessé commandant les troupes en Algérie..

     

    C'est comme ecouter « Non, je ne regrette rien » et etre avec  Hélie de Saint Marc et la Légion Etrangère dans les cachots du  Fort de Nogent en juin 1961

     

    Alors aujourd’hui accueillons ces deux grands Hommes comme tous ceux qui ont servi la Nation  en acceptant les décisions de l’Histoire.

  •  

  • La grande Histoire à reconnu les Siens.      

        Vous avez encore votre mot à dire en répondant  au questionnaire

que  je vous  propose.

 

Cordialement à tous bon NOEL

 

Claude Barbin 

 

 

Pétition pour le Général BIGEARD aux Invalides
Je vous invite
à aller sur ce site :
http://ouiabigeardauxinvalides.net/

 

et aussi

 

http://bigeardauxinvalides.fr/.

 

Eloge au Commandant Hélie Denoix de Saint-Marc par le Général CA Bruno DARY, Gouverneur Militaire de Paris. Novembre 2011

http://biggles2007.canalblog.com/archives/2011/12/02/22868988.html  

 

  • Agenda  

  agenda-2.JPG    agenda-2.JPG   agenda-2.JPG  

Orcines - Cérémonie des Ardents

vendredi 2 septembre 2011 à 16:38 :: Orcines

Le 2 septembre de chaque année, votre Député participe à la cérémonie commémorant l'attaque du maquis des Ardents, le 2 septembre 1943. Une cérémonie qui se tient sur les sites des communes d'Orcines et de Ceyssat où ont élevées des stèles à la mémoires des résistants morts pour la France et la liberté.

450%20-%20Orcines%20ceyssat%20-%20c%C3%A

Ceyssat - Cérémonie des Ardents

vendredi 2 septembre 2011 à 16:40 :: Ceyssat

Le 2 septembre de chaque année, votre Député participe à la cérémonie commémorant l'attaque du maquis des Ardents, le 2 septembre 1943. Une cérémonie qui se tient sur les sites des communes d'Orcines et de Ceyssat où ont élevées des stèles à la mémoires des résistants morts pour la France et la liberté.

450%20-%20Orcines%20ceyssat%20-%20c%C3%A

Bourg-Lastic - Cérémonie en hommage aux Harkis -

Louis GISCARD d'ESTAING a assisté le dimanche 25 septembre 2011, à la cérémonie en hommage aux Harkis organisée chaque année à Bourg-Lastic.

450%20-%20Bourg-Lastic%20-%20C%C3%A9r%C3

 .

Clermont-Ferrand - Arrivée à Clermont-Fd de la 3ème Brigade mécanisée

samedi 1 octobre 2011 à 13:03 :: ---Canton de Clermont Ouest/Sud-Ouest

Samedi 2 Octobre 2011, une prise d'armes a eu lieu Place de Jaude à l'occasion de l'installation à Clermont-Ferrand de la 3ème Brigade mécanisée.

Une cérémonie sous le commandement du Général Bertrand CLEMENT-BOLLE, Commandant en second des forces terrestres nationales et du Général BARRERA, Commandant de la 3ème Brigade mécanisée, délégué militaire départemental et de commandement d'armes de Clermont-Ferrand, cérémonie à laquelle assistait votrer Député.

450%20-%20DSCF0870.jpg

Cérémonie du 11 novembre

De nombreux enfants des écoles de Chamalières ont participé à la cérémonie du 11 novembre autour des anciens combattants et porte-drapeaux, du Maire Louis GISCARD d'ESTAING, des élus de Chamalières, dont le Conseiller Général Alain BRESSON, du Conseil Municipal Jeunes de Chamalières, en présence notamment avec les autorités civiles et militaires, de Jean-Bernard BOBIN, Secrétaire Général de la Préfecture représentant le Préfet de la Région Auvergne, Préfet du Puy-de-Dôme.

jeudi 10 novembre 2011

Clermont-Ferrand - Veillée funéraire du 11 novembre

C'est au Cimetière des Carmes à Clermont-Ferrand que s'est déroulée la veillée funéraire du 11 novembre autour des anciens combattants et en présence des autorités civiles et militaires.

450%20-%20Cl%20Fd%20-%2010%20nov%202011%

 La Bourboule - Prise de Commandement

Le vendredi 4 novembre 2011, le Capitaine Philippe COMBE, a pris officiellement le commandement de la Compagnie de Gendarmerie de La Bourboule. Une cérémonie à laquelle assistaient notamment les Députés Louis GISCARD d'ESTAING et Jean-Paul BACQUET, Jean-Marc BOYER, Conseiller Général du canton de Rochefort-Montagne, Jean FALGOUX, Maire de La Bourboule et le Colonel BENSA, Chef du Groupement de Gendarmerie du Puy-de-Dôme.

450%20-%20La%20Bourboule%20-%20Prise%20c  450%20-%20La%20Bourboule%20-%20Prise%20c

 

 

 

 

  130PX-~1    130PX-~1  130PX-~1  130PX-~1 

Le 92e régiment d’infanterie (92e RI) de Clermont-Ferrand appartient à la 3e brigade mécanisée (3e BM).

 

NOVEMBRE 2011

Cérémonie de création du GTIA du 92e régiment d'infanterie "Wild Geese"Pour la video de la ceremonie cliquez sur le lien

  http://www.youtube.com/watch?v=jR_JYnqtkGQ

 

  EOS400D ceremonie GTIA wild geese 041  GTIA 0211

 

EOS400D ceremonie GTIA wild geese 015  GTIA 0202

 

GTIA 0258  EOS400D ceremonie GTIA wild geese 137

 

EOS400D ceremonie GTIA wild geese 141  GTIA 0228

 

EOS400D ceremonie GTIA wild geese 076  EOS400D ceremonie GTIA wild geese 081 EOS400D ceremonie GTIA wild geese 148

 

EOS400D ceremonie GTIA wild geese 102  EOS400D ceremonie GTIA wild geese 111

 

EOS400D ceremonie GTIA wild geese 114  GTIA 0254

 

EOS400D ceremonie GTIA wild geese 136  EOS400D ceremonie GTIA wild geese 013

 

 

 

36 F Flotille de l'Aéronaval   

imagesCAQI0DCE.jpg



RAPPEL

CHAMALIERES Ville marraine de la Flottille 36F

 

  36f23_144.jpg

 

La force navale européenne peut-elle aller plus loin contre les pirates somaliens ?

 

Par Capitaine de corvette Alexandre Marchis, stagiaire de la 19ème promotion de l'Ecole de guerre

 

 

Si ces derniers mois, la famine, les enlèvements d'occidentaux et les actions armées du groupe Al-Shabaab ont fait parler de la Somalie dans l'actualité, un autre mal, la piraterie, mobilise les forces navales depuis 2008. Parmi elles, la force navale européenne (EUNAVFOR) mène l'opération Atalante. Avec la stabilisation du phénomène, certains membres de l'Union Européenne souhaiteraient désormais conduire des actions plus offensives. Mais cet avis n'est pas partagé par l'ensemble des 27 membres tant il demeure des incertitudes quant aux conséquences de telles opérations.

Trois coalitions (OTAN, UE et multinationale sous influence américaine) et d'autres Etats, comme la Chine, l'Inde, le Japon, la Russie ou l'Iran, opèrent aujourd'hui au large de la Somalie. Face à un tel déploiement de force, les pirates ont changé leur tactique : délaissant un golfe d'Aden désormais sécurisé, ils n'hésitent plus à attaquer à 2000 km de leurs bases dans l'océan Indien en utilisant des navires piratés comme base logistique. Les marines ont donc adapté leurs modes d'action et incité les navires de commerce à prendre des mesures de protection pouvant aller jusqu'à l'embarquement d'équipes de sécurité privées. Ces réponses ont permis de limiter le nombre de bâtiments capturés alors que les tentatives des pirates augmentaient régulièrement. En douze mois, le nombre de bateaux et d'otages retenus dans les mouillages de la côte somalienne a ainsi diminué de moitié.

 

L'Europe contribue largement à cette réussite avec de nombreuses interceptions de pirates et plus d'une centaine d'escortes de navires affrétés par le Programme Alimentaire Mondial et la mission de l'Union Africaine en Somalie conduites avec succès. Le mandat de l'opération Atalante court jusqu'en décembre 2012. Si aucun changement n'intervient en Somalie, il sera probablement prolongé. En effet, la maladie de ce pays est son instabilité chronique. Lutter en mer contre la piraterie, ce n'est que combattre l'un des nombreux symptômes de cette maladie, mais pas la traiter.

 

 

Et cette lutte est coûteuse. L'Union Européenne déploie, suivant les saisons, 5 à 8 bâtiments de combat et 2 à 4 avions de surveillance maritime mobilisant entre 1000 et 1500 militaires. Le coût annuel d'Atalante est voisin des 300 millions d'euros. Cette charge financière durable amène certains gros contributeurs, comme la France ou la Grande-Bretagne, à pousser l'UE à envisager des mesures plus coercitives contre les pirates.

 

 

Que peut faire de plus l'EUNAVFOR contre les pirates ? A terre, le démantèlement des gangs n'est pas de la compétence de l'Europe mais du gouvernement fédéral de transition (TFG) ou des régions ayant proclamé leur autonomie. Le cas du pirate ayant mené les négociations dans la tragique capture du voilier américain Quest, appréhendé par le FBI sur le territoire somalien, est marginal, car il possédait la nationalité américaine. En mer, certains marins européens souhaiteraient pouvoir agir contre les pirates avant qu'ils ne commettent leurs méfaits. Mais la présence d'otages à bord des bateaux utilisés en support logistique ou de ceux retenus au mouillage rend délicate toute intervention. C'est donc en zone littorale que se trouveraient les meilleures opportunités avec l'attaque, depuis la mer, des camps pirates afin de briser les chaînes logistiques. Ce type d'action est techniquement envisageable et se rapproche de ce qui a été fait en Libye. Les frégates peuvent tirer contre terre, des forces spéciales mener des actions ciblées et des raids d'hélicoptères d'attaque détruire des objectifs d'opportunité.

 

 

Toutefois, ces opérations présentent deux risques. Le premier est lié aux pirates. L'attaque de leurs camps provoquera un durcissement de leur attitude. L'utilisation de boucliers humains, l'exposition voire l'exécution d'otages et l'arrivée d'armements lourds en zone côtière sont des réponses malheureusement envisageables. Le second risque est directement lié à la Somalie. Il n'est pas dit que des actions militaires étrangères sur le sol somalien soient acceptées par un TFG satisfait par le compromis actuel. En effet, même si certains de ses proches seraient eux-mêmes impliqués dans la piraterie, le TFG a besoin de l'EUNAVFOR : les navires européens escortent les bateaux transportant l'aide alimentaire internationale et les troupes de l'Union Africaine combattant les islamistes d'Al-Shabaab.

 

 

Or, la population du nord, en cas d'action occidentale sur ses terres où sont basés les pirates, pourrait être tentée de rallier ces islamistes qui sont déjà maîtres de tout le sud de la Somalie. Pour de nombreux Somaliens, les pirates sont des garde-côtes qui protègent la souveraineté des eaux nationales et répondent au pillage de leurs ressources halieutiques dû à la surpêche occidentale et asiatique. Les interventions militaires en haute mer ont un impact faible sur la population mais sont visibles quand elles sont terrestres : considérées comme illégitimes ou injustes, elles pourraient alors attiser la haine de l'Occident. Al-Shabaab, sans avoir de lien avéré avec la piraterie, pourrait donc en profiter indirectement pour augmenter son influence : la situation intérieure somalienne deviendrait alors très incertaine.

 

 

Elargir le champ d'action de l'EUNAVFOR est donc un pari risqué, mais tactiquement réaliste. Evoquée en septembre dernier lors de la réunion des ministres de la défense de l'UE à Breslavia en Pologne, cette idée, appuyée par la France et la Grande-Bretagne, a rencontré une opposition farouche chez certains Etats partisans du statu quo, comme l'Allemagne. Paradoxalement, ce sont les succès remportés en mer qui pourraient menacer la première opération navale européenne. En effet, certains contributeurs, lassés de déployer à grands frais des bâtiments de guerre de premier rang pour de simples escortes, pourraient bien se retourner vers l'OTAN ou décider d'agir sous leur propre pavillon. Il s'agirait alors d'une nouvelle épreuve pour l'Europe de la défense après les divergences entrevues au début des opérations en Libye.


Pour lire d'autres analyses, rendez-vous sur le site de l'Ecole de guerre

 

 

 

 

  Panther-d%C3%A9cosp%C3%A9.jpg

 

 
  • Dossier    Général BIGEARD

 

 

PRIX HONNEUR ET PATRIE 2011

 

Discours prononcé par le professeur Alain LARCAN,

membre du Jury du Prix Honneur et Patrie, 

lors de la remise du Prix 2011 à Marie-France BIGEARD,

fille du Général Marcel BIGEARD,

auteur du livre Ma vie pour la France

le 9 novembre 2011 à Toul

 

  dbp34ky9.jpg

 

Prix d'Honneur et Patrie de la Société d'Entraide de la Légion d'Honneur attribué à Ma vie pour la France de Marcel BlGEARD.

Ma vie pour la France de Bigeard, Encore Bigeard, toujours Bigeard, eh oui, car le dernier ouvrage paru quelques semaines après sa mort, rappelle la vie héroïque du Général qui reste pour beaucoup de Français, témoins ou participants de cette époque marquée par les guerres d'Indochine, puis d'Algérie, le colonel Bigeard, chef du  6 eme R.P.I.M.A. En l'intitulant Ma vie pour la France, ce que l'éditeur du Rocher complète en titrant le livre Testament, le Général, a bien marqué par une déclaration manuscrite qui figure à la 4eme page de couverture son ultime souhait...

5d25b1f4-1147-11e1-95e3-6fa1c6ee03f7.jpg

On retrouve dans ce livre bien construit et bien écrit, tout ce que nous connaissions déjà de l'officier sorti du rang, du combattant sans défaillance, du chef qui s'impose, celui que le général de Gaulle dans ses Mémoires d'Espoir dénomme I' « héroïque Bigeard » qui nous avait déjà livré ses souvenirs dans de nombreux ouvrages tous exaltants et émouvants : Aucune bête au monde, Piste sans fin, De la brousse à la jungle, et surtout Pour une parcelle de gloire et encore Lettres d'Indochine, La guerre d'Indochine, Paroles d'Indochine, Ma guerre d'Algérie, enfin Crier ma vérité, Mon dernier Round...

 

09.06.General.Bigeard.930.620_scalewidth

Les faits restent les faits, ils sont imprimés solidement et durablement dans la mémoire de l'auteur, du soldat, et en quelque sorte dans le corps et le cerveau du héros de telle sorte qu'ils réapparaissent dans l'ordre chronologique nous donnant l'impression certes du déjà vu, du déjà lu, du déjà entendu, mais avec une force nouvelle, comme si le Général avait réussi à transcender les événements, les rendre totalement signifiants, nous permettant aujourd'hui sans difficulté, plus encore qu'hier, d'en tirer les « leçons ».

« Je veux faire, le bilan d'une vie que je n'aurais pas pu imaginer, telle qu'elle s'est déroulée ».

Petit employé de la Société Générale, il a parfois employé le terme de saute-ruisseau, il ne pensait pas avoir la vocation des armes.

 

Il se révèle dès la guerre 39-40. Il participe à la résistance en Ariège, en particulier à la bataille de Foix et il reçoit ses premières citations tout en réalisant trois tentatives d'évasion qui lui permettent de finir par rallier le Sénégal après avoir été entraîné au parachutage par les Britanniques.

 

 

Bigeard-01.jpg

Après 1945, ce sera l'Indochine puis l'Algérie, ces deux guerres qu'il faut bien qualifier de coloniales et de décolonisation. A l'heure où l'on s'interroge sur la guerre en Afghanistan et que l'on honore dignement les soldats tués, nous devons rappeler que nous avons eu infiniment plus de pertes en Indochine, nous perdions un officier par jour, alors que nous avions, personne ne peut le contester, des intérêts à défendre, nos soldats y mouraient pour la France, mais on n'en parlait pas, on cachait les cercueils et il n'y avait aucune cérémonie à leur retour.

C'est ce qui donne toute sa force aux pages consacrées à l'Indochine où Bigeard est envoyé en octobre 1945 et où il va passer ce qu'il nomme ses plus belles années. Ce pays, le Viet Nam, le marquera à jamais ; il aura en quelque sorte le mal jaune, évoqué dans les romans de Hougron et de Lartéguy.

Point d'appui à Gia Dinh à quelques kilomètres de Saïgon, pacification de la plaine des joncs : « aucun village ne nous résiste, puisque l'ennemi a fui à notre approche et revient après notre départ, nous brassons l'air» .

 

Bigeard1_700.jpg

Il rencontre et tente d'analyser pour la première fois la guérilla mobile insaisissable et c'est le débarquement au Tonkin dans la baie d'Haiphong. Volontaire pour la haute région en pays Thai, sur les arrières des Viets, il se révèle un chef exceptionnel de commando. Il forme des groupes de 25 hommes qui marchent des nuits entières pour attaquer les Viets au petit matin. La colonne Bigeard exécute des attaques éclairs minutées, de façon réglée, impeccable. Alors qu'il n'a que 30 ans, on le qualifie déjà de seigneur de la guerre (le vieux, a encore réussi son coup...).

 

Puis c'est la reprise de Son La sur la RC 41, la tactique se rôde : renseignement, marche de nuit, arrivée près de l'ennemi à l'aube, diversion et attaque par les hauteurs, prise de Van Yen, dégagement de Moc Chau

 

dienbienphule01.jpg

 

Les Thai, peuple à part, qui n'aiment pas les Tonkinois sont entièrement acquis. Bigeard sait qu'il faut avant tout que les troupes anti-guérillas soient renseignées, mobiles, connaissent le terrain et qu'il ne faut en rien mener une guerre classique. Il se porte volontaire pour un deuxième séjour avec le 3en` BCCP. Ce sont huit mois passés dans la région de Chien Dong, le PC de « Bruno » son surnom, est à Son La, capitale du pays Thai noir, qui l'amène dans l'opération Phoque en zone opérationnelle, à proximité de Thai Nguyen, PC d'Hô Chi Minh.

 

 dbp32eg3.jpg

On relit avec un intérêt passionné et il faut le dire douloureux ces pages consacrées à l'Indochine, aux trois séjours en Indochine, en particulier le troisième à partir de juillet 1952. Haiphong, la haute région, le saut sur Tula en liaison avec les deux autres postes menacés eux aussi de Nghiaho et Gia Hoi, la terrible retraite par le col de Kao Phu qui après Nasan, un de nos rares succès, malheureusement devait inciter les chefs à en reproduire la tactique dans la triste cuvette aux cinq collines de Diên Biên Phu ; que n'avaient-ils relu le livre paru au X1Xème siècle des généraux Rogniat et Brialmont sur la « funeste doctrine des camps retranchés » ?

Bigeard3_700.jpg

Bigeard après une exploration inquiétante lors d'un premier parachutage sur le camp en formation, gagne le Moyen Laos et la base de Séno puis retourne à Diên Biên Phu, investi et mal en point sur le point d'appui Eliane 4 ; Bigeard et son 6ème BPC vont tenir 57 jours ; comme il l'écrit, il ne restera à la fin de la bataille et de la terrible marche de captivité que 40 survivants sur les 800 hommes de son bataillon.

dbp35dy3.jpg

06campdedienbienphu1.jpg

images?q=tbn:ANd9GcTQU4lJlAJU0-09diDigZcdien-bien-phu-avion.jpg

  ccf02092008_00004-61b0f2-61c7f8.jpg

images?q=tbn:ANd9GcSs-03bj70xmP2dlkGXbHtbataille_dien_bien_phu.jpg

 

images?q=tbn:ANd9GcQtt96Ivab8ihDfIfFcTst  images?q=tbn:ANd9GcQh8VGZKCMBac1BWeWyxK8 vietimage2.jpg

viet3.jpg

 

 

vietimage1.jpg

 

images?q=tbn:ANd9GcRxRC93wnOLuo6UAJXq7qU  images?q=tbn:ANd9GcSmaxxZftASym305uSMKdn

 

images?q=tbn:ANd9GcRfHevn1ILkR01EY6RVurR1.jpg

 

  dien_bien_phu_victoire323340.jpgimages?q=tbn:ANd9GcTmGUNsZHcjtq9TAlCnYqW

bigeard2.jpg

Il restera très marqué par Diên Biên Phu et plus encore par la captivité et la cruauté inutile et inhumaine du Viet Minh qui mêle à l'humiliation, une sous-alimentation délibérée. Il écrit : « je dirai tout ce qui s'est passé à Diên Biên Phu, ce que j'ai sur le coeur et on ne me fera pas taire. Pendant ces mois de captivité et d'horreur, les 2/3 d'entre nous sont morts. Partis à 12000, nous reviendrons 4000 » et quand ils regagnent enfin Hanoï, le retour est terrible : « nous avons l'impression d'être des pestiférés, nous sommes la mauvaise conscience, nous avons failli crever à cause de l'incompétence et du lâchage du Grand Etat-Major

 

Après l'Indochine, ce sera l'Algérie. Bigeard l'avait dit au chef d'Etat-Major, le général

Blanc, mais il pensait que les Fellaghas n'étaient pas les Viets

 

 

photo2_bigeard.jpg

 

Bigeard va en Algérie à de multiples reprises, cette fois comme chef de corps du 3ème RPC, le Régiment Bigeard, appartenant à la non moins fameuse le' D.P. du général Jacques Massu. Après avoir dynamisé son régiment fait surtout d'appelés, fait adopter la fameuse casquette des lézards et la devise : «oser, être et durer », ce sont les opérations dans le massif de l'Edough à l'ouest de Bone, l'opération Eventail au nord d'El Milia, à l'ouest de Philippeville, surtout les opérations dans les Nementchas près de Tebessa, la participation à la bataille d'Alger avec la prise de Ben Mhidi puis les opérations Atlas dans la zone de Medea ; à Gounenda près de Blidah contre le chef Azzedine, puis ce sont encore la deuxième bataille d'Alger, les opérations en Kabylie, dans le grand Erg, autour de Colomb-Béchar, à Timimoun, puis sur le barrage, avant de prendre le commandement de l'Ecole de Philippeville, enfin l'affectation à Saïda.

 

 

images?q=tbn:ANd9GcRCA9PUJ7cGrTj04-OxNCV  images?q=tbn:ANd9GcQTwK77zlh_DGgusNrm0fG  bigeard_famille.jpg

Bigeard met au point une tactique nouvelle et efficace de contre-insurrection. Ayant constaté l'échec des grosses offensives planifiées, il utilise avec beaucoup, de minutie le renseignement, cherche à surprendre l'ennemi à la suite de longues marches dans le Djebel et sur les pitons et il affine peu à peu la tactique par l'emploi simultané des hélicoptères et des véhicules alertés par radio, avec le soutien de l'aviation.

   images?q=tbn:ANd9GcRlxsoKWDPdVON3MQXelSb    images?q=tbn:ANd9GcTmWfxOtP4JtmMx8IvLVZ6

On a remarqué son souci constant de faire une guerre digne et juste. Il faut, dit-il, vivre comme l'ennemi, comprendre sa mentalité, sa stratégie. En Indochine, il avait combattu les soldats Viet Minh « types estimables, fanatisés peut-être, mais combattants hors pair, préférant se faire tuer sur place plutôt que de reculer ».

fusil.jpg

Oui, sans idéal, on ne gagne pas une guerre ; « leur ardeur, leur résistance, leur foi, leur fanatisme sont venus à bout de l'une des meilleures armées du monde ». Mais il ajoute aussi : « au bout de l'orgueil, de l'incompétence et de l'inconscience des politiques et des chefs militaires : pourquoi ont-ils gagné ? parce qu'ils en avaient plus envie que les Français. Nous nous battions loin de chez nous pour une idée un peu abstraite : faire obstacle au communisme ; ils luttaient pour libérer leur pays de ce qu'ils considéraient comme une occupation ».

 

   images?q=tbn:ANd9GcSRkZ5DUx9A6N5FXd5BVIl

Il rend hommage au talent militaire de Giap et quand il retournera au Viet Nam, il dialoguera à Diên Biên Phu avec le colonel Viet Minh, Pham Xuan Phuong. En Algérie, il sait que le F.L.N. bénéficie de la complicité de la population algérienne et aussi hélas d'un certain  

images?q=tbn:ANd9GcRlxsoKWDPdVON3MQXelSb  images?q=tbn:ANd9GcRV_J6byBevyfDJ2k3TaCB  images?q=tbn:ANd9GcQwMwCLYJ96yR1Ea9Oly8z

nombre d'européens, certains par intérêt, la plupart par idéal... Il dialogue avec Ben Mhidi qu'il a fait prisonnier et n'admettra pas sa liquidation. C'est la raison pour laquelle il pense que la torture ne peut pas faire partie de nos méthodes, distinguant l'interrogatoire muselé d'une torture prolongée quasi-sadique. Il souffrira beaucoup des accusations absurdes, injustes, « insultantes » que l'on retrouvera dans une presse française trop complaisante à partir de 1980 et surtout après 2000.

 

  images?q=tbn:ANd9GcTL7rRYOIvaZiYZXNtivCU  images?q=tbn:ANd9GcQlbYNOqJ9vUOgfVm_0Mdc  images?q=tbn:ANd9GcT38XodeJ6-FUjksOIfg6O

Chef parachutiste, béret rouge, il revient souvent sur sa deuxième famille « Ma vie et ma raison d'être ; il évoque le saut, cette sensation indescriptible, unique, la mission du parachutiste qui dès qu'il est à terre, doit se protéger, creuser son trou... Un para comme le légionnaire romain va où on lui dit d'aller...

Il est surtout un commandant d'unité qui cherche à former des hommes, à les unir en esprit, à les préparer à approcher le combat. « Je reçois des types lourds et empruntés ; en sortant de chez moi, ils sont transformés, souples, félins, habiles, résistants » ; c'est cela la formation Bigeard. « Vous étiez avachis, mal rasés, mal habillés, vous êtes aujourd'hui souples, bronzés, frais », ceci nécessite de la part du chef une attention de tous les instants ou officiers, sous-officiers, hommes de troupe, tous sont logés à la même enseigne, à égalité dans l'entraînement : il faut « oser, être et durer ».

162-la_guerre_d_algerie_033-75064.jpg

 Les gars du contingent (en majorité au 3 RPC) sont capables du meilleur à condition d'être encadrés et on comprend son indignation partagée par beaucoup en particulier chez les officiers de réserve de la « suspension » du service militaire décidée par qui vous savez.

 Revenu en métropole, nommé général de corps d'armée à la tête de la région de Bordeaux, il va  faire un court passage dans la jungle politique en tant que Secrétaire d'Etat à la Défense, puis il va avec persévérance et talent se battre avec sa plume, même s'il n'était pas formé à devenir un  

écrivain. J'étais, dit-il, assez doué en français, plus en grammaire et analyse logique qu'en  

rédaction. En fait, il n'a pas eu besoin de faire appel à l'imagination puisqu'il lui a suffi de dire  

ce qu'il a vu et vécu. Le héros va devenir le héraut de l'armée et de sa place dans la nation. Il se

fait le chantre inspiré de la ferveur patriotique et ne cesse par la parole et l'écrit de ranimer la

flamme, de magnifier les sacrifices qui, pense-t-il, n'ont pas été vains dans la mesure où on ne

les oublie pas et surtout on ne les avilit pas. C'est la raison pour laquelle il s'élève avec force

contre la repentance et surtout la campagne de calomnie

 

  5da42dc8-7ac5-11df-bf76-7866ab78b28e.jpg

 

Concernant la torture qui va le viser ainsi que les généraux Massu et Schmitt. En réaliste, il fait le récit des faits et événements sans fioriture, tels qu'ils ont été vécus. Cet homme d'expérience, d'action et terrain, porte des jugements mesurés sur les décisions politiques et militaires, sans a priori idéologiques, sans rancune et sans haine. Il estime n'avoir rien eu à cacher, et c'est avec ses qualités de courage, de bon sens et de cœur, qu'il raconte sa vie au service de la France pour que la jeunesse y trouve des raisons de vivre et d'espérer.

 

 

Dans toutes les pages, on trouve ce sentiment de fraternité qui lie officiers, sous-officiers et soldats. L'hommage qu'il rend à un sous-officier comme le sergent Sentenac, dont la photographie sera toujours sur son bureau est particulièrement émouvante.

Il sait l'importance des forces morales, de l'exemple, de l'effet d'entraînement du chef, surtout du chef qui comme lui, a la baraka. Il ne dit jamais : en avant, mais suivez-moi. Il ne parle jamais de lâcheté, car la peur fait partie de la guerre, même si par chance elle ne l'a jamais touchée.

image_71311943.jpg

Il livre une analyse lucide des combats qu'il a affrontés face à ceux qui voulaient l'indépendance. C'est d'ailleurs ce qu'il dit en substance au général de Gaulle lui-même en Algérie pour lequel il gardera en dépit de tout, grande estime, reconnaissance et admiration.

On comprend que son attitude assez peu conformiste lui ait valu quelques ennuis, sans nuire finalement cependant à son avancement. La hiérarchie semblait parfois ne pas lui pardonner le soutien de l'opinion. Il a été relevé de son commandement en Indochine pour excès d'indépendance. Il dut quitter Alger en souplesse et sans fanfare ; les notes que lui donna Massu et dont il put prendre connaissance quand il fut Secrétaire d'Etat restent savoureuses. Il est heureusement à Bouar lors du putsch.

 

Les portraits qu'il donne des chefs et des hommes politiques sont évocateurs et sonnent juste.

 

Hommage à Chaban et à Pierre Messmer, plus tard à Jean-Pierre Chevénement, à Giscard et à Barre.  

Hommage aux chefs militaires : Alessandri, Linares, Beaufre, Gambiez, Ducournau, pour ne

citer que quelques-uns. Hommage à ses homologues et camarades de combat : Brunet,

Brechignac, Langlois, Lalande, Botella ; à ses subordonnés : Chabannes, Magrillat, Trapp,

Leroy, Touvet, Peretti, Allaire, Volgemann, Flores. Le Boudic, Lenoir ; à ses sous-

officiers : Santenac, Marc Flament et à son garde du corps Martial Chevalier

 

  97874710.jpg

>  

Cet officier général, sorti du rang, rejoint dans l'histoire militaire hélas trop souvent oubliée les Fabert, les Chevert, les Hoche, les Lefebvre, les Lannes et de très nombreux généraux de la Révolution et de l'Empire, les Bugeaud qui tous avaient commencé comme simples soldats ou sous-officiers avant de terminer aux plus hauts échelons de la hiérarchie militaire.

 

General-Marcel-Bigeard_pics_390.jpg

Sans être sorti des grandes écoles, il s'était imposé par son excellence physique et son moral, son humanité, l'amour de ses hommes, la décision de sauter le premier. Il resta, en dépit des prétoriens, un républicain dont la vie fut un combat loyal jusqu'au dernier souffle. Par son courage et son exemple, il s'imposait à ses hommes, à ses pairs, à ses chefs car comme l'écrit le général de Gaulle « le prestige personnel du chef est le ressort du commandement ». On percevait chez lui un magnétisme de confiance quelles que soient les circonstances. Il avait «ce don élémentaire, cette attitude naturelle qui échappe à l'analyse, ce fluide d'autorité dont on ne peut discerner au juste en quoi il consiste et dont même on s'étonne parfois tout en subissant l'effet » (Le Fil de l'Epée).

 

 

le-general-marcel-bigeard-et-son-epouse-

 

Ce grand soldat a donc apporté un témoignage vécu irremplaçable sur la décolonisation douloureuse, sur l'évolution de la tactique de combat de contre-insurrection, à laquelle il a imprimé sa marque. La redécouverte par les Américains de la tactique française en Algérie attribuée à David Galula ne doit pas faire oublier le rôle essentiel de Bigeard et de quelques autres.

 

bigeard-d-c3-a9c-c3-a8s.jpg 

 

Ecrivain militaire, il se situe dans la lignée qui en France va de Montluc à Charles de Gaulle,

Bigeard plus simplement a raconté sa vie, ses succès, ses échecs, ses combats en partant de la  

situation, des circonstances, en montrant les hommes en présence, en rappelant les ordres reçus et  

la solidarité dans le combat. L'idéal, fait de devoir patriotique, c'est celui du soldat, du fantassin, 

du parachutiste, qui a connu et décliné toutes les facettes de la vie militaire, écrivant en quelque 

sorte à la façon d'Alfred de Vigny un nouveau grandeur et servitude militaires du Mme  

siècle et qu'il conviendra sans doute de rapprocher du dernier Goncourt attribué à Alexis Jenni

pour l'art français de la guerre. Mais à la différence de ces écrivains, il s'agit d'un témoignage 

vécu

 

Le-general-Bigeard-lors-d-une-ceremonie-

 « oser, être et durer » 

 

Il a terminé son livre Testament en exprimant son ultime souhait : «que mon parcours rappelle aux jeunes générations le sens des valeurs que j'ai toujours défendues, celles qui font la grandeur d'un homme et d'un pays »

 

 

 

Alain LARCAN

  

Pétition pour le Général BIGEARD aux Invalides
Je vous invite
à aller sur ce site :
http://ouiabigeardauxinvalides.net/

 

et aussi

 

http://bigeardauxinvalides.fr/.

 

     

 

  2011-12-01T123726Z_1_APAE7B00Z2G00_RTROP

http://ouiabigeardauxinvalides.net

 

114870-une-bigeard-invalides_29291.jpg

 

bigear11.jpg

 

sipa_00601406_000010.jpg

 

aleqm510.jpg

 

bigeard0001%20[640x480].jpg

 

 

Intitulés des décorations Françaises

* Grand-croix de la Légion d’honneur
* Croix de guerre 1939-1945 avec 7 citations dont 3 à l'ordre de l'armée (palmes)
* Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieures avec 17 citations dont 12 à l'ordre de l'armée
* Croix de la Valeur militaire
* Médaille de la Résistance
* Croix du combattant
* Médaille coloniale agrafe "Extrême-Orient"
* Médaille commémorative de la guerre 1939-1945
* Médaille commémorative de la campagne d'Indochine
* Médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l'ordre en Afrique du Nord
* Médaille des blessés militaires avec cinq étoiles (pour cinq blessures de guerre)

Intitulés des décorations étrangères

* Distinguished Service Order (DSO)
* Grand-Officier du Mérite Sénégalais
* Grand-Officier du Mérite Togolais
* Grand-Officier du Mérite Comorien
* Grand-Officier Arabie saoudite
* Commandeur de l'ordre du Mérite national mauritanien
* Commandeur du Mérite centrafricain
* Commandeur fédération pays Thaï
* Commandeur du Dragon d'Annam
* Commandeur Legion of Merit (US)
* Officier du million d'éléphants (Laos)

Honorariat

* 1re classe d'honneur de la Légion étrangère, matricule 105 265 obtenu en 1954.



 

 

  • LIBRE PROPOS    

   

  L'honneur d'un commandant

Par Etienne De Montety Publié le 05/11/2011 à 12:18
 
 
L'ancien officier parachutiste doit être élevé à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur par Nicolas Sarkozy. Comment le proscrit de la guerre d'Algérie est-il devenu l'une des personnalités les plus respectées de la France de 2011 ?
30.png
coeur-.gif

A quoi pouvait bien penser le commandant de Saint Marc dans le fourgon cellulaire qui l'emmenait à la prison de la Santé, au lendemain du putsch d'Alger en avril 1961 ?

 

A l'honneur, cette noble notion qu'il avait découverte dans Corneille lorsqu'il était lycéen à Bordeaux, et qui avait pris réalité en lui, année après année, tandis qu'il faisait son métier de soldat. Condamner à une mort certaine des hommes qui avaient choisi de servir la France, était-ce compatible avec l'honneur, c'est-à-dire avec l'idée qu'on se fait de sa condition d'homme ?

 

Cette question, les circonstances ne lui avaient pas permis de se la poser en 1949 quand il avait reçu l'ordre d'évacuer son poste de Ta Lung, à la frontière chinoise. En revanche, il avait eu tout le temps de la tourner et de la retourner dans sa tête pendant son séjour en Algérie. Les victoires militaires remportées par son régiment, le 1er REP, lui avaient un moment évité de s'interroger. Mais le changement de politique du gouvernement français avait tout bouleversé.

 

 

file0328bp1.jpg 

 

Puisqu'il en était à Corneille, Hélie de Saint Marc songeait au dilemme où les circonstances l'avaient enfermé : soit consentir à l'abandon précipité de l'Algérie et de ceux de ses fils qui avaient choisi de combattre aux côtés de l'armée française, soit se rebiffer et prendre la terrible décision de conduire un régiment étranger à la désobéissance aux lois de la République. Il avait alors pris une option qu'il savait attentatoire à ce qu'un gouvernement était en droit d'attendre d'un soldat, l'obéissance. Mais l'honneur serait sauf.

 

 

Le 22 avril 1961, le commandant de Saint Marc avait marché sur Alger à la tête du 1er REP, soutenant l'entreprise de quatre généraux entrés en opposition avec la politique du général de Gaulle en Algérie. La veille, il avait rencontré en secret l'un d'eux, le général Challe, l'homme du plan de pacification qui avait pour fer de lance les parachutistes, l'officier républicain qui lui avait donné des assurances sur l'issue qu'il voulait donner à l'opération. C'est pour lui qu'il avait accepté cette entreprise. Le putsch s'était vite soldé par un échec, la dissolution de son régiment, et l'arrestation des conjurés. Pour Saint Marc, l'aventure était finie, croyait-il.

 

PUTSCH-ALGER-AVRIL-19611.jpg

 

Ce jour d'avril 1961, dans ce fourgon, entre deux gendarmes, le commandant de Saint Marc ne songeait qu'à l'honneur.

Sa génération avait appris que, parfois, celui-ci trouvait refuge dans la rébellion. Des officiers admirables lui avaient montré l'exemple : Leclerc, de Lattre, Massu et Charles de Gaulle, le « refuznik » de 40. C'est dans l'esprit de l'appel de Londres qu'Hélie de Saint Marc était devenu un réfractaire, un jour du printemps 1941.

 

st%20marc.jpg

 

hdsm.jpg photo-1022412-M.jpg

Mais il n'imaginait pas, dans le tourment qui était le sien, et dans son infortune, qu'un demi-siècle plus tard, le président de la République française l'élèverait à la dignité de grand-croix de la Légion d'honneur. La Légion d'honneur,

 

 il l'avait reçue pour la première fois en Indochine, des mains du général de Lattre. Il allait en être déchu. «Les décorations, on m'en a décerné, on me les a retirées, on me les a redonnées. On m'en décerne de plus prestigieuses encore...», dit-il aujourd'hui en souriant. Bientôt - le 11 novembre ? - l'ancien déporté de Buchenwald, ex-officier de Légion étrangère sera élevé à ce grade de l'ordre de la Légion d'honneur - le plus haut auquel puisse prétendre un citoyen - par Nicolas Sarkozy. Qu'est-ce qui vaut à l'ancien reclus de Tulle pareille distinction ? Les temps auraient à ce point changé que les rebelles d'hier seraient aujourd'hui célébrés comme des modèles ?

 

 Cette consécration, Saint Marc la doit à son exceptionnelle personnalité. Depuis vingt-cinq ans, il s'est comme échappé de sa propre histoire pour devenir un symbole. Le symbole d'une France qui cherche à comprendre plutôt qu'à juger, à nuancer plutôt qu'à caricaturer. Ses livres ont tous été des succès de librairie. Leurs titres - Les Champs de braises, Les Sentinelles du soir, Notre histoire- sont devenus des mots de passe. A ses conférences se pressent des jeunes gens de tous horizons qui viennent recevoir de lui des leçons d'histoire et surtout de conduite que ni leur époque ni leurs professeurs ne leur prodiguent plus.

 

Hélie de Saint-Marc, Grand Croix de la Légion d'honneur

Acteur de nombreuses pages de l'histoire de France contemporaine

Avec les années, Hélie de Saint Marc est devenu -nolens volens- un témoin capital. Il aura 90 ans en février prochain. Il a été un acteur de nombreuses pages de l'histoire de France contemporaine, et des plus trépidantes. Il s'est engagé dans la résistance à 20 ans, en 1941, en rejoignant le réseau Jade-Amicol du colonel Arnould. D'abord passeur sur la ligne de démarcation, il a décidé de gagner la France libre. Arrêté a la frontière espagnole, il fut envoyé au camp de Buchenwald. Il a connu pendant deux ans l'enfer du camp satellite de Langenstein : sur les 1 000 déportés de son convoi, seuls 30 en sont revenus. Il a combattu ensuite en Indochine puis en Algérie, aux avant-postes de ces batailles où la France s'est déchirée.

 

copie-de-copie-de-copie-de-41bc83cbe48f3bf9a147e733834de8e1.jpg

 

 

  • Croix de guerre 1939-1945 avec 1 citation
  • Croix de guerre des TOE avec 8 citations
  • Croix de la valeur militaire avec 4 citations
  • Médaille de la résistance
  • Croix du combattant volontaire de la Résistance
  • Croix du combattant
  • Médaille coloniale avec agrafe « Extrême-Orient »
  • Médaille commémorative de la guerre 1939-1945
  • Médaille de la déportation et de l'internement pour faits de Résistance
  • Médaille commémorative de la campagne d'Indochine
  • Médaille commémorative des opérations au Moyen-Orient (1956)
  • Médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l'ordre en Afrique du Nord (1958) avec agrafes « Algérie » et « Tunisie »
  • Insigne des blessés militaires (2)
  • Officier dans l'ordre du mérite civil thaïlandais Sip Hoc Chau

p1010165.jpg

 

La personnalité claire et généreuse d'Hélie de Saint Marc l'a conduit à ne pas être qu'un simple « héros » tiré des griffes du destin par quelque bonne fée.

 

Il a accepté d'assumer une situation singulière devant l'Histoire. Il a été successivement acteur, victime, une nouvelle fois acteur, avant d'endosser la tunique d'infamie du proscrit. Ces rôles que lui fit jouer l'Histoire, il les explique avec douceur, sans assener de certitudes mais en assumant des contradictions apparentes qui ne sont à ses yeux que les aléas d'une existence. «Tout est lié, a-t-il coutume de dire. Il n'y a pas d'actes isolés.»

 

Il n'est ni Leclerc, ni Remy, ni Bigeard ni Bastien-Thiry. Il tient une place à part dans la mythologie nationale. Il a connu le respect et la compassion de ses contemporains, leur incompréhension et leur dédain. Le seul récit de sa vie permet que soient mieux compris les récents épisodes des « actualités françaises ». Grâce à Hélie de Saint Marc, la tragédie de la déportation n'est pas le seul apanage des militants communistes. La guerre d'Indochine, lointaine et obscure, prend un autre visage, le sien, un visage aux grand yeux bleus étonnés et émus qui explique les raisons de la présence française sur cette terre d'Extrême-Orient, avoue le coup de foudre que ses soldats ont eu pour ce pays, ses lumières et ses habitants.

 

  Cba_de_Saint_Marc_%252828-11-2011%2529.J

 

  Hélie de Saint Marc incarne encore la complexité de la guerre d'Algérie.

 

Simple guerre coloniale, cette intervention dans des départements français peuplés d'un million d'Européens depuis cent trente ans ? Formaient-ils vraiment une armée d'occupation, volontiers tortionnaire, ces hommes qui, pour certains, étaient rescapés de Buchenwald ou Mauthausen (Jeanpierre, Morin, et lui, Saint Marc) ? Quel sens ces officiers donnaient-ils à leur combat ? Quelle idée de l'homme et de la France les menait ? Celle de Lyautey, celle de Mollet ? Et enfin, qu'est-ce qui pousse un soldat à la révolte ? Quelque dessein brutal, quelque orgueil ? Ou une nécessité irrépressible, celle de faire parler la petite voix d'Antigone, de la conscience humaine qui dit : «Si omnes, ego non» ?

 

p1010228.jpg

 

Aujourd'hui, Hélie de Saint Marc n'est pas un « ancien combattant ».

 

Ceux qui lui rendent visite dans son appartement ensoleillé du cœur de Lyon, rempli de souvenirs, sont frappés. Le vieil homme est toujours avide de se faire expliquer un monde qui n'est plus le sien. Plutôt que ressasser tel fait de guerre, il préfère interroger inlassablement ses visiteurs : la crise boursière, l'immigration, la révolution numérique, il ne se résigne pas à ne pas comprendre : «si peu de choses dans les mains et tant à portée de la main», aime à répéter celui qui sait encore s'émerveiller devant la beauté du jour, la grâce d'une femme ou le regard d'un enfant.

 

helie_de_st_marcceso_14-7ddui.jpg

Au fil des ans, Hélie de Saint Marc est devenu une « icône » de la réconciliation nationale.

 

Depuis un demi-siècle, il échappe aux étiquettes. Lors de son procès, les observateurs avaient constaté qu'il n'avait rien de l'officier fanatique, ivre de Mao, Gramsci et Maurras. Ses lectures allaient plutôt du côté de Psichari et de Camus. Son tempérament le pousse à l'apaisement et à la réflexion. A ses visiteurs, il délivre un message de mesure et d'exigence. Aux jeunes gens qui le pressent de questions, il répond en les encourageant à s'engager pleinement dans leur époque,à «désirer le plus haut, mais en visant au plus juste»...

 

 Pas de mots d'ordre ou de provocations bravaches. La comédie contemporaine n'aura pas réussi à en faire un gourou ni un indigné professionnel. S'il parle et écrit, sans se départir d'un ton grave et émouvant, il pratique volontiers l'ironie pour se libérer des égards et prend ses distances avec les grandeurs d'établissement.

 

Il y a quelques années, l'écrivain François Nourissier était venu lui rendre visite dans sa maison de la Drôme. Entre le président de l'Académie Goncourt et l'officier déchu, peu de points communs. Une même génération toutefois, et un souvenir. En 1961, dans France Observateur, Nourissier avait pris courageusement la plume pour défendre Saint Marc au moment de son procès. Celui-ci se le rappelait, avec gratitude. Dans la douceur d'un soir, les deux hommes avaient devisé. La conversation était arrivée sur un sujet : l'honneur et les honneurs.

 

Un mot, deux acceptions. Que sacrifie-t-on au premier pour obtenir les seconds ? Aucun des protagonistes ne donna de réponse à cette question complexe. Hélie de Saint Marc se contenta de sourire et, alors, s'alluma dans ses grands yeux délavés une lumière radieuse.

 

 

 

A 89 ans, il est fait Grand'Croix de la Légion d'honneur, le 28 novembre 2011, par le Président de la République, Nicolas Sarkozy.

 

 

images?q=tbn:ANd9GcRT11dR4icghVNsOrLOzXeimages?q=tbn:ANd9GcRT11dR4icghVNsOrLOzXe  images?q=tbn:ANd9GcRT11dR4icghVNsOrLOzXe

 

 

INFO SITE ASAF

Madame, Monsieur, veuillez trouver ci-dessous l'accès direct à 5 documents parus récemment et sélectionnés sur le site de l'association de soutien à l'armée française.


1- Interview

justiice.jpg

La judiciarisation du métier de soldat par le Général d'armée Bertrand de LA PRESLE.


2- Libre propos

otages.gif

"La fois de trop" par le Général Bernard MASSENA diffusé à l'occasion du récent passage à la télévision de messieurs les journalistes Ghesquière et Taponier dans l'emission "Pièces à convictions". "...Alors qu'il suffirait d'honorer l'honorable, de sanctionner l'irresponsable, de parler vrai, de rester digne,. Une fois encore, une fois de plus...Un jour c'est sûr, viendra la fois de trop."

3- Libre propos

dary.jpg

 

"L'adieu à nos sentinelles de pierre" par le Général de corps d'armée Bruno DARY. Article paru dans le journal "Le Figaro", à l'occasion du dernier soldat mort en Afghanistan. "...Tous ont montré que la défense de la France ne dépendait pas tant de l'épaisseur de ses murailles, en l'occurrence de ses sentinelles de pierre, que de ses sentinelles de chair."

4- Deux documents Video (2 fois 5')

ministre-au-colloque.jpg

"Témoignages sur 1 an d'engagements opérationnels de l'armée française" Des témoignages directs de ceux qui ont été impliqués dans les opérations de guerre menées au cours de cette année: pilote d'hélicoptère en Libye, témoignage bouleversant d'un blessé d'Afghanistan,...

5- Libre propos

vidal.jpg

Le jugement sans concession du Général Jacques VIDAL commandant de l'opération de libération des otages d'OUVEA A propos du film "l'ordre et la morale". "...Ce film repose sur un triple mensonge: une thèse mensongère, une réalisation mensongère et un faux héros."


De nombreux autres documents sont à lire et à voir sur le site www.asafrance.fr

Pour recevoir par la poste chaque trimestre la publication de l'ASAF (64 pages) dont le prochain numéro, comprenant plus de 30 articles paraîtra le 15 décembre.

 

 

Adhérez dés maintenant à l'ASAF (année 2012) au prix de 25 €

CLIQUEZ ICI pour vous enregistrer et adressez un chèque de 25 € par courrier !

à l'ordre de : ASAF, 18 rue de Vézelay , 75008 Paris.

 

18, rue de Vézelay

75008 Paris

Tél/Fax : 01 42 25 48 43

Cette lettre peut être diffusée sans réserve vers les autorités et élus de vos connaissances, les médias et relais d'opinion, dans votre entourage familial, professionnel et associatif.
Très cordialement.
Henri PINARD LEGRY.
Président de l'ASAF.

 

Repost 0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 14:37

Sommaire Novembre 2011

  • Editorial 

du correspondant defense de Chamalieres

Claude Barbin

  •  Photo-035.jpg   
  • 

Une nouvelle fois pour le 11 novembre 2011, nous nous réunirons avec le monde combattant devant les monuments aux morts, sur les anciens champs de batailles ou dans nos cœurs pour célébrer le souvenir du sacrifice de nos anciens et de cet armistice de ce qui aurait du être « la der des der »

 

Plus aucun soldat sous officier, officier ne sera là pour nous parler de l’atrocité de cette guerre et des actes de courage, d’héroïsme et d’abnégation qu’il a fallu pour terminer ces combats.

 

Pour ne pas oublier ces sacrifices, pour en prendre la mesure et pour ne jamais traiter la guerre à la légère il faut respecter ce rendez vous sacré et un jour d’automne ou d’hiver comme un pèlerinage sacré , il faut parcourir les champs de bataille de la Marne à Verdun, rendre une visite à l’ossuaire de Douaumont, à la ville et au musée de Verdun et ainsi nous pourrons perpétuer ce respectueux souvenir auprès des générations à venir.

 

En ce qui me concerne, je n’aurai pas l’honneur de me recueillir devant le monument aux morts de Chamalières étant en manœuvre à l’Ecole d’Etat Major de Compiègne à cette date là.

 

Cependant, c’est sous l’uniforme entouré de mes camarades et face au drapeau que je rendrai hommage à nos chers disparus patriotes éternels de notre pays.

 

A travers cette newsletter complétant celle de 2010, j’ai essayé à travers des documents sonores et des vidéos de retranscrire l’âpreté des combats, la joie indicible des populations à l’annonce de l’armistice et l’espérance immense que cette guerre soit la der des der.

 

Votre serviteur

 

claude BARBIN

 

 Image1-copie-1Image ecu6  

 

 

Abonnez vous à ma Newsletter

 

   « Le Soldat n’est pas un homme de violence. Il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d’aller sans faillir au bout de sa parole tout en sachant qu’il est voué à l’oubli » 

(Antoine de SAINT EXUPERY)  

 

  

  • Lettre du CEMAT  
  • Agenda
  • Dossier ARMISTICE du 11 Novembre 1918 
  • Libre Propos  " Français Libre à en mourir   "
  • 92RI
  • 36F
  • Breves
  • Liens Utiles
  • Rappel des Objectifs de la Newsletter du Correspondant Défense.

 

Image1-copie-1Image ecu6

 

 

 

 

  • Agenda  

 

  agenda-2.JPG       

 

Votre serviteur etait présent avec notre député Maire Louis Giscard d'ESTAING à l'assemblée Générale des l'association des Gueules Cassées  section Auvergne présidé par Mr Jean RADJEOVIC le Samedi 22 Octobre 2011 dont le siege Auvergne est à la maison des association de Chamalieres .

Apres l'AG et un dépot de Gerbes au monument aux morts du parc Montjoly et un vin d'Honneur offert par la municipalité  un repas de cohesion reunissait les membres de l'association autour de notre Député Maire Louis Giscard d'ESTAING ,du President Jean RADJEOVIC et du Président National des Gueules Cassées 

J'au eu l'Honneur de recevoir ce jour du Président National de cette Association un livre symbole que je vous invite à découvrir dans Libre Propos

 

logo_gueules_cassees_ubft.jpg

  

 LES GUEULES CASSES

 Délégation Auvergne Jean RADJEOVIC

Maison des Asociations Chamalieres

L'Union des Blessés de la Face et de la Tête (UBFT) " Les Gueules Cassées " est une association créée en 1921 par trois grands blessés de la face pour venir en aide à leurs camarades blessés au visage, défigurés, abandonnés de tous et sans ressources.

 

Dès 1927, l'Union était reconnue d'Utilité Publique.

 Etait ainsi solennellement appréciée l'action imaginative et généreuse de ses Fondateurs qui se battirent avec détermination pour conserver les droits de milliers de victimes de guerre méconnues et pour leur assurer un indispensable soutien moral et matériel.

 

Créant la première de nos deux maisons d'accueil et de repos actuelles, lançant les premières colonies de vacances, le Colonel Picot, premier Président des " Gueules Cassées " et ses compagnons ont ouvert la voie à de nombreux dispositifs sociaux dont l’Etat s’est inspiré et qui prévalent aujourd'hui.

 Très vite après sa création, l'Union s'affirmait (donc) déjà comme un partenaire reconnu de l'Etat. L'Union œuvrait pour faire reconnaître le droit à réparation à des milliers de victimes de guerre non prises en charge par l'Etat. Aujourd'hui, grâce aux remarquables intuitions de ses dirigeants successifs, l'Union a su augmenter considérablement ses ressources, ce qui l'a conduit, tout naturellement, à étendre le champ de ses activités d'Utilité Publique, dans le domaine social, cela va sans dire, mais également dans celui de la création de structures médicales innovantes et performantes, ouvertes à tous, dont la vocation est de remédier aux traumatismes et affections de la face et de la tête.

 

Enfin, les " Gueules Cassées " sont au service du rayonnement des valeurs et des idéaux pour lesquels ils combattaient. C'est le sens de leur participation au Devoir de Mémoire.

 

L'Utilité Publique,

                           elle est décernée un jour.

                           elle se mérite tous les jours.

Au-delà de son activité associative propre, les « Gueules Cassées » consacrent la plus grande partie de leurs moyens financiers et une partie très importante de leurs moyens humains, à des actions d'intérêt général.

C'est ainsi qu'au cours des dix dernières années elles y ont affecté un montant total de plus de 92 millions d'euros, soit 90 % des revenus provenant de La Française des jeux.

Outre l’activité des 12 salariés du Siège, la majeure partie des moyens humains consacrés aux activités d'intérêt général est assurée par les administrateurs et 40 délégués bénévoles aux échelons régionaux et départementaux, indispensables pour traiter les dossiers d'aide sociale et les actions à caractère local.

Les bénéficiaires de ces actions se répartissent dans les grandes catégories suivantes :

  • Situations individuelles morales et matérielles,
  • Associations du Monde Combattant,
  • Monde médical,
  • Monde médico-social,
  • Aides aux actions humanitaires,
  • Mémoire et civisme.

Ces moyens financiers et humains sont mis à la disposition, soit d'organismes dépendant de la puissance publique, soit d'organisations sans but lucratif. Ils ont dans la plupart des cas servi de catalyseur permettant d'entreprendre ou de mener à bien des actions, qui, faute de ces moyens, n'auraient pu être réalisées. 

 

 

 

 

  • Ceremonies Chamalieres Royat Clermont Ferrand

 

 

  images?q=tbn:ANd9GcT5MlUZn8b2yTDULUm3k4F    

 

 

 

 

 

  • Vous trouverez ci-après le programme de la cérémonie du 11 novembre à ROYAT :

    10h45 : Mise en place du dispositif Place de l'Eglise (Place Cohendy) à ROYAT.

    11h00 : Départ du défilé pour le Monument aux Morts. Puis, dépôt des gerbes et à
    partir de 11h45 départ du défilé jusqu'à la Mairie.

    12h00 : Vin d'honneur offert par la municipalité.


     

CEREMONIES 10 NOVEMBRE 2011

 

 

 

 

OFFICE RELIGIEUX A LA MEMOIRE DES MORTS POUR LA FRANCE

* Cathédrale de CLERMONT-FERRAND - 16h00

 

CEREMONIE DE RAVIVAGE DE LA FLAMME

* Cimetière des Carmes - CLERMONT-FERRAND - 17h30

 

 

CEREMONIE 41éme ANNIVERSAIRE DE LA MORT DU GENERAL DE GAULLE

 

* Place Charles de Gaulle – CHAMALIERES - 19h15

 

 

  images?q=tbn:ANd9GcTMsBlCcvmhhx_w96iQB3a

 

CEREMONIES 11 NOVEMBRE 2011

 

 

 

 

JOURNEE DE COMMEMORATION DE L’ARMISTICE

DU 11 NOVEMBRE 1918

 

 

* Cimetière de MONTFERRAND - 9h15

 

* Monument 14/18 - Avenue Voltaire - CHAMALIERES - 10h30

 

images?q=tbn:ANd9GcTMsBlCcvmhhx_w96iQB3a

 

* Place Delille - CLERMONT-FERRAND – 10h25

 

* Place Salford - CLERMONT-FERRAND – 11h25

 

  

  

 

 

  Dossier ARMISTICE du 11 Novembre 1918  

 

L'Armistice du 11 Novembre 2010 à CHAMALIERES

 

 450%20-%20Novembre%20%202010.jpg

 Notre Député Maire Louis Giscard d'ESTAING et les jeunes de Chamalieres

  CMJ_2_11_nov_2010.bmp

Alain BRESSON 1  Adjoint du Conseil Municipal de Chamalieres conseiller General et les jeunes de Chamalieres

 

 ARMISTICE DU 11 NOVEMBRE

Respectueux souvenirs à nos Ainés

Le lundi 11 novembre 1918, à

11 heures, dans toute la France,

 

 

 

              VERDUN-12--2005-057.jpg                 

   

 

VIDEO 35 ANNIVERSAIRE DE L'ARMISTICE A RETHONDES

 

 

 

 

http://www.ina.fr/histoire-et-conflits/autres-conflits/video/AFE85005346/l-armistice-du-11-novembre-a-rethondes.fr.html

 

 

 

 

C'est un document rare : des soldats ont été filmés pendant la bataille de la Somme en 1916, s'élançant d'une tranchée vers le no man's land. L'affrontement lui-même est hors-champ : l'appareil de prise de vue à manivelle est trop lourd pour que l'opérateur puisse suivre les combattants.

Source : ECPAD

 

 

http://www.lemonde.fr/1914-1918-90-ans-apres-l-armistice/video/2008/10/24/guerre-14-18-premier-film-d-un-assaut_1110611_736535.html

 

                                             

   armistice.jpg     VERDUN-12--2005-011.jpg    

 

 

                                           

   11nov18GuerreFinie.jpg     



Les cloches sonnent à la volée. Au front, les clairons bondissent sur les parapets et sonnent le «Cessez-le-Feu», «Levez-vous», «Au Drapeau». La «Marseillaise» jaillit à pleins poumons dans les tranchées. Même soulagement en face, dans le camp allemand

 

Pour la première fois depuis quatre ans, Français et Allemands peuvent se regarder sans s'entretuer. Un armistice a été conclu le matin entre les Alliés et l'Allemagne, dernière des Puissances Centrales à rendre les armes. Il laisse derrière lui huit millions de morts et six millions de mutilés.

L-Armistice-du-11-Novembre-1918.jpg joie-armistice-11-novembre-1918.jpg

 

  Le 11 novembre 1918, à 5hl5 du matin, les plénipotentiaires allemands acceptaient les conditions d'armistice du Maréchal Foch. Le 11 novembre 1918, à llh00, le "Cessez le Feu" sonnait sur tout le front mettant un terme à quatre années d'une guerre effroyable.

Utilisée pour la signature de l'armistice le 11 novembre 1918, la voiture n° 2419D avait été aménagée en bureau pour le Maréchal Foch par la Société des Wagons-Lits. Le wagon du 11 novembre sera installé en 1927 dans la Clairière, Hautement symbolique, ce wagon sera utilisé par Hitler pour l'armistice de 1940, puis emporté et incendié en Allemagne en avril 1945, alors que l'Allemagne est à la veille d'un nouveau " Le 11 novembre". Le musée actuel du 11 novembre 1918 expose une autre voiture de la même série de 1913.


P878545D743570G_w_lamontagne_.jpg

Rappels des fait le jour du 11 novembre : à 5h05 du 11 novembre 1918, la France et le nouveau gouvernement de la toute jeune république allemande sont d'accord sur le texte définitif de l'armistice. Au terme de cet accord du 11 novembre 1918, il est décidé d'arrêter les hostilités le plus tôt possible. Un télégramme , qui a été immédiatement envoyé sur tout le front par radio et par message téléphoné aux commandants en chef à la date du 11 novembre 1918 stipule que :

"Les hostilités seront arrêtées sur tout le front à partir du 11 novembre à 11 heures, heure française"

Dans le courant de la matinée du 11 novembre 1918, les différents documents sont remis aux plénipotentiaires allemands. Leur train quitte, le jour même le garage de Rethondes à 11h30 pour Tergnier, où ils retrouveront leurs automobiles. Sur leur demande, toutes facilités ont été données au capitaine allemand Geyer pour se rendre, le même jour (11 novembre 1918) en avion au grand-quartier-général allemand, porteur des textes et de la carte.


 

poilusjpg.jpg Alsace-Lorraine.jpg

 
Voici ce qu'écrira Foch à propos du 11 novembre :

"le 11 novembre à 11 heures, le feu était arrêté sur tout le front des armées alliées. Un silence impressionnant succédait à cinquante-trois semaines de bataille. Les peuples pouvaient entrevoir le rétablissement de la paix dans le monde. Le lendemain [du 11 novembre], j'adressais un ordre du jour de félicitations aux armées alliées".

 

  weerts_france-nancy.jpg

 

Jean-Joseph Weerts - France ! ou L'Alsace et la Lorraine désespérées (1906)

 

Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=TN3a4kOl4Yo

 

Texte de la Chanson "Ils ont rendu l'Alsace et la Lorraine 1918

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=5Xd3yR8_e3o

 

La nécropole nationale et l'ossuaire de Douaumont (55)

La création de la nécropole nationale, dans la Meuse, de Douaumont est liée à celle de l'ossuaire de Douaumont : il n'exista en effet jamais ici de cimetière du front au cours de la Première Guerre mondiale.
La nécropole nationale et l'ossuaire de Douaumont
La nécropole nationale et l'ossuaire de Douaumont. Photo de JP Le Padellec

La nécropole nationale

Une fois l'emplacement déterminé, dès 1923, le Service des Sépultures de guerre, avec le concours du génie de Metz, entreprit le nivellement d'une parcelle de terrain de plusieurs hectares où d'importants travaux de déblaiement avaient été réalisés pour récupérer le matériel abandonné, ainsi que de dangereuses munitions. Le terrain aplani, on procéda à la réalisation des allées et des tombes. Dès août 1925, les corps provenant de petits cimetières autour de Verdun furent transférés dans la partie droite. En novembre, la nécropole reçut les corps exhumés du cimetière de Fleury, désaffecté. En octobre 1926, elle recueillit ceux du cimetière de la Fontaine de Tavannes. Les années suivantes, on y inhuma les corps que l'on continuait à découvrir dans la «zone rouge» -jusqu'à 500 par mois- dont plus de la moitié identifiés. La nécropole reçut aussi les corps du cimetière du bois Contant.
Nécropole de Douaumont
Nécropole de Douaumont. Photo de JP Le Padellec
C'est le 23 juin 1929 qu'eut lieu son inauguration, en présence de Gaston Doumergue, président de la République.
Après la Seconde Guerre mondiale, en 1949, on y déposa des corps relevés dans l'ancien cimetière de la Batterie de l'Hôpital.
De 1960 à 1965, d'importants travaux de réaménagement et de rénovation embellirent la nécropole.
En 1984, le ministère des Anciens Combattants y scella une plaque commémorative rappelant la rencontre entre le président de la République française, François Mitterrand, et le chancelier allemand Helmut Kohl symbolisant la réconciliation des deux pays, 70 ans après le début de la Grande Guerre.
Un monument aux musulmans « morts pour la France » en 1914-1918. érigé en 1959, restauré en 1987. Sur les 1781 sépultures musulmanes réparties dans seize des nécropoles où elles sont disposées en carrés ou en rangées, les plus grands carrés sont celui de Douaumont avec 592 tombes, celui de Bras avec 254 tombes et celui de Dugny où se trouvent 201 tombes. Chaque sépulture est garnie d'une stèle dite musulmane où est gravée en arabe l'inscription « ci-gît », suivie du nom du défunt.

L'ossuaire

A l'issue des hostilités, il s'avéra impossible d'attribuer une identité, voire une nationalité, à des centaines de milliers d'ossements retrouvés épars dans le secteur de Verdun.
C'est pourquoi, sur la commune de Fleury, fut construit un gigantesque monument qui recueillit dans ses 46 caveaux (un pour chaque secteur principal du champ de bataille, d'Avocourt aux Eparges) les restes mortels d'environ 130 000 combattants français et allemands inconnus.
Dès 1919 une baraque de planches sur la crête de Thiaumont sert d'Ossuaire provisoire, sous l'égide du chanoine Noël et à l'initiative de Mgr Ginisty, évêque de Verdun et président du comité de l'Ossuaire. Ce dernier parcourut la France et le monde entier en donnant des conférences pour collecter les dons nécessaires à l'élévation du monument final. La première pierre de l'édifice est posée le 20 août 1920 par le maréchal Pétain, président d'honneur du Comité de l'Ossuaire. Le transfert des ossements de l'Ossuaire provisoire à l'Ossuaire définitif a lieu en septembre 1927. Il est inauguré le 7 août 1932 en présence du président de la République, Albert Lebrun, de dignitaires français et étrangers et d'une foule immense d'anciens combattants, de pèlerins, de familles des morts et des disparus.
L'ossuaire de Douaumont
L'ossuaire de Douaumont. Photo de JP Le Padellec
L'oeuvre des architectes Azéma, Edrei et Hardy, se présente sous la forme d'un déambulatoire de 137 m de long, où s'alignent, en alvéoles, les tombeaux de granit surmontant les caveaux. Il est jouxté d'une chapelle catholique et dominé en son centre par une tour-lanterne de 46 m de haut où une cloche de 2,3 tonnes, le bourdon de la Victoire, sonne lors des cérémonies. Dans la chapelle reposent l'abbé Noël, ancien aumônier militaire, premier chapelain de l'ossuaire, et Mgr Ginisty, décédés respectivement en 1944 et en 1946.
Une salle de projection audiovisuelle de 120 places présente "L'héroïsme du Combattant de Verdun".

Renseignements pratiques :

Ossuaire de Douaumont
55 100 Douaumont
Tél. : 03.29.84.54.81
Fax : 03.29.86.56.54
Courriel : infos@verdun-douaumont.com

Comité départemental du tourisme
Tél. : 03.29.45.78.40

Service des Nécropoles Nationales de Verdun
13, rue du 19ème BCP
55100 Verdun
Tel : 03.29.86.02.96
Fax : 03.29.86.33.06
Courriel : diracmetz@wanadoo.fr

Horaires
  • La nécropole nationale de Douaumont est ouverte au public toute l'année.
  • L'ossuaire de Douaumont est ouvert gratuitement au public
    - de septembre à novembre : 9h00 à 12h00 et 14h00 à 17h00 / 18h00
    - Décembre : 14h00 à 17h00
    - Fermé du 1er février aux vacances de février
    - Mars : 9h00 à 12h00 et 14h00 à 17h30
    - Avril à août : 9h00 à 18h00 / 18h30
Source : Mindef/SGA/DMPA

 

   26393040320061134.jpg

  http://www.verdun-douaumont.com/

  

 

                                                  VERDUN-12--2005-055.jpg

 NOS ANCIENS DU 92 RI ETAIENT AUSSI A VERDUN

 

 

11novembre.jpg

 

   Les grands entretiens - Pierre Miquel : la Guerre de 14-18

 

http://www.curiosphere.tv/video-documentaire/0-toutes-les-videos/106987-reportage-pierre-miquel-les-femmes-et-la-guerre-de-14-18

 

  y1pOGTQtLI8I4jq3wHobnEVDgHLEaB5sjpOiFIlz

 

Pierre Miquel nous raconte la journée du 11 novembre 1918 et les négociations interalliées qui ont précédé l’armistice. Il y aura encore 80 à 100 morts ce matin-là lors d'une ultime bataille. Mais dans le pays, la joie est énorme. Le retour est particulièrement difficile pour ceux qu'on appellera « les gueules cassées ». On comptera plus d'un million de blessés côté français dont beaucoup ne survivront pas.

 

En 1914, la France est un pays à moitié rural. Pierre Miquel raconte que c'est aux femmes qu'il incombe de prendre en charge la vie de la ferme, les enfants, les personnes âgées. Elles deviennent aussi infirmières bénévoles, travaillent dans les usines, conduisent les tramways, les taxis, deviennent facteurs, sans pour autant devenir citoyennes car elles n'ont toujours pas le droit de vote.

 

 

Pierre Miquel parle des soldats français de la Première Guerre mondiale. 1 350 000 d'entre eux furent tués, sans compter les disparus. Pierre Miquel explique que contrairement aux idées reçues, les soldats ne passèrent que très peu de temps dans les tranchées. Il précise également l'origine de l'expression « Poilu » et évoque le régime des permissions et les mutineries de 1917.

 

 

http://www.curiosphere.tv/video-documentaire/0-toutes-les-videos/106987-reportage-pierre-miquel-les-femmes-et-la-guerre-de-14-18

 

 

Intervention de M. Georges Clemenceau,
président du Conseil des ministres, ministre de la guerre
annonçant à la Chambre des députés les termes de la convention d'armistice
signée le matin même, à Rethondes

clemenceau-tribune-d.jpg

Pour avoir le detail du traité

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/intervention_clemenceau.asp#TopOfPage  

 

Le 11 novembre 1918, à 5 heures du matin, dans un wagon aménagé au carrefour de Rethondes en forêt de Compiègne une convention d'armistice est signé, pour les Alliés, par le maréchal Foch, commandant en chef des armées alliées et l'amiral Wemyss, First Sea Lord, et, pour l' Allemagne, par le secrétaire d'État Erzberger, président de la délégation allemande, le comte von Oberndorff, envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire, le général major von Winterfeldt, et le capitaine de vaisseau Vanselow.

La convention d’armistice du 11 novembre 1918 est conservée par le service historique de la défense. Ce document de 13 pages est relié avec les textes des conventions du 13 décembre 1918, 19 janvier et 16 février 1919 prolongeant la durée de l’armistice, auxquels sont joints le protocole du 4 avril 1919 et les cartes et rapports, annexes de ces conventions. Il est à noter que l’exemplaire allemand a été détruit.

90eme-anniversaire-de-l-armistice-du-11-

La convention stipule les conditions d’armistice conclues entre Alliés et Allemands. Elle se compose de 34 articles répartis dans six chapitres : les conditions d’armistice sur le front occidental ; les dispositions relatives aux frontières orientales de l’Allemagne ; les conditions dans l’Afrique orientale ; les clauses générales traitant du rapatriement de tous les internés ; des clauses financières ; des clauses navales ; et de la durée de l’armistice.

  foule-chambre-deputes-p.jpg

 

11 novembre 1918

Chambre des députés

L'entrée de la Cour du pont avant l'arrivée de Georges Clemenceau

 

 MEMO MALIN 

La date de l’Armistice (1914-1918)

L’armistice du 11 novembre 1918 marque la fin de la Première Guerre mondiale (1914-1918) entre les Alliés et l’Allemagne. C’est un civil du nom de Erzberger qui a signé, à 5 h 10 à Compiègne, au nom de l’Allemagne, ce document que lui avait imposé le maréchal Foch. L’Armistice ne fut officialisé qu’à 11 heures.

La signification de l’Armistice (1914-1918)

L’Armistice, c’est-à-dire l’arrêt des combats dans l’attente d’un traité de paix en bonne et due forme, a été signé en faveur des Alliés sans aucune marge de négociation pour les Allemands. Le traité de paix entre la France et l’Allemagne a été conclu à Versailles le 28 Juin 1919 (traité de Versailles). Cette guerre, qui aura duré quatre ans, fit 8 millions de morts et 6 millions de mutilés.

Le jour  » J  » de l’Armistice (1914-1918)

En France, l’anniversaire de l’Armistice est une commémoration essentielle de la vie nationale, avec dépôt de gerbes devant les monuments aux morts de chaque village. Le Président de la République lui-même y participe en déposant une gerbe sur la tombe du Soldat inconnu, sous l’Arc de Triomphe de la place du Général-de-Gaulle (ex-Place de l’Étoile), à Paris.

images?q=tbn:ANd9GcRsJ8hQceozL1kJBenPcLi

Source « Pense-malin.com »

D’où vient l’expression “un Poilu”???

Si le terme a été immortalisé par la Grande guerre, il lui est bien antérieur puisqu’il désignait déjà les soldats napoléoniens.
Le terme poilu, immortalisé par la Grande guerre durant laquelle il devint rapidement le surnom donné aux 8,5 millions de soldats français, est apparu bien avant 1914, selon l’Historial de la Grande guerre de Péronne (Somme).
Il s’agit en effet d’un terme militaire, datant de plus d’un siècle avant la Première Guerre mondiale, qui désignait, dans les casernes où il prédominait, l’élément parisien et faubourien, soit l’homme d’attaque qui n’a pas froid aux yeux, soit l’homme tout court.
Il désignait également dans le langage familier quelqu’un de courageux.
L’expression la plus ancienne est « un brave à trois poils« , que l’on trouve chez Molière en 1659  

  

 

Les “Bleuets” devenaient des “poilus”

Autrefois, les poils étaient considérés comme un signe de force, de virilité. Du sens mâle, c’est-à-dire « qui a du poil », puis « poilu », ce mot est passé tout naturellement à celui de courageux, d’intrépide, sens que le mot a déjà dans « Médecin de campagne » de Balzac (1833).

Le poilu désignait déjà auparavant le grognard d’Austerlitz.

Mais c’est surtout dans les tranchées que cette épithète s’est généralisée, pour désigner tout à la fois les braves qui ont vu le feu de près et ceux qui sont restés au front où ils ont laissé pousser barbe et moustache.
Ces poilus, accueillaient les « Bleuets », surnom donné aux jeunes soldats, qui après leurs classes, rejoignaient le front et qui à leur tour prenaient le nom de poilus.
Source : NOUVELOBS.COM

images?q=tbn:ANd9GcRDiXuc2Tkk2M_6SOdf2jB

 

 

 

 

  • LIBRE PROPOS    

   

 

 

 

 

" Français Libre à en mourir   "

 

 

  jacques-bardet

 

 L'indignation du Général Jean Delaunay  

 

 Les Editions Italiques ont publié (en 2010), sous le titre Jacques Bardet, Français Libre à en mourir,  le journal de ce jeune caporal du BIM, tombé sous le feu ennemi à la veille de ses vingt-cinq ans, le 24 août 1944.juste après le débarquement de Provence. Jamais la mention de  "récit retrouvé" n'aura autant de sens que pour ce carnet sur lequel était collée la Croix de Guerre du jeune homme, et qui fut découvert dans une décharge municipale dans les années 1970.

   

Ecoutons l'indignation du  général Jean Delaunay qui a transcrit et annoté le journal avant sa publication :

 

(...) "le sort réservé à ce cahier et à la Croix de Guerre du rédacteur est tristement significatif du manque actuel de respect pour le Sacré. Il s'est en effet trouvé, entre 1945 et aujourd'hui, quelqu'un de chez nous assez ignorant, stupide ou mal intentionné pour méconnaître un recueil représentant, au delà d'heures de prises de notes sous le vent de sable et les obus, les plus nobles vertus des soldats français d'hier et d'aujourd'hui : patriotisme, courage, discipline, endurance face à la souffrance, sens du service, et acceptation du sacrifice.

  jdelaunay.jpg

C'est à tous ces titres que le contenu de cet émouvant petit cahier mérite d'être lu et médité, puis commenté à des jeunes d'aujourd'hui. Alors qu'on nous parle sans cesse du devoir de mémoire, cet attristant épisode révèle qu'il y a encore beaucoup de travail éducatif à faire auprès de nos concitoyens, jeunes et peut-être moins jeunes, pour réapprendre aux hommes et aux femmes d'aujourd'hui, au minimum le respect du passé et, si possible, la reconnaissance à marquer à ceux qui ont lutté, qui ont souffert et qui sont morts hier pour que leurs descendants vivent libres.

Merci Jacques, mon héroïque camarade inconnu, de nous livrer du fond de ta tombe, ton beau message de soldat français".

 

Jacques Bardet, Français libre à en mourir. Préfacé par Yves Guéna. Publié avec le soutien des Gueules Cassées et de la Fondation Charles de Gaulle.Editions Italiques, 2010.

Voir également la présention sur le site des Edtions Italiques


 

Français libre... à en mourir (livre)

 

jacques-bardetDans les années 1970, on découvre dans une décharge publique un cahier cartonné à couverture bleue, sur laquelle une main inconnue a collé une croix de guerre 1939-1945 avec étoile de vermeil. À l'intérieur, on peut lire, écrit à l'encre violette sur un papier jauni par le temps, le journal de marche d'un jeune Français libre, Jacques Bardet (1919-1944), engagé dans les combats de la 1re DFL de la Libye, en janvier 1942, au débarquement de Provence, en août 1944.

Le texte s'achève, note l'éditeur, sur le récit de la prise des avant-postes allemands de Toulon le 21 août 1944. Au bas de la dernière page, une main anonyme a noté : « Là s'arrête le journal du caporal Jacques Bardet qui, le surlendemain, 23 août 1944, a trouvé la mort à son poste de combat au cours de l'attaque de la Mauranne en rejoignant sa pièce de mortier sous un violent tir d'artillerie ennemi. »

Transcrit et annoté par le général Jean Delaunay, ce document paraît aujourd'hui sous la direction de Jean-Pierre Turbergue, grâce aux efforts des Gueules Cassées, avec le soutien de la Fondation Charles de Gaulle. Le texte est accompagné d'une préface d'Yves Guéna, président de la Fondation de la France Libre, d'une introduction de Jean Delaunay, d'un rappel historique, d'un extrait de Trente calots bleus à liserés rouges (1er BIM 1940-1945), témoignage inédit de Roger Malfettes, et d'un état de services de Jacques Bardet.

Jacques Bardet
Français libre... à en mourir, Éditions Italiques, 2010
ISBN : 978-2-910536-96-1

 

 

 

 

  130PX-~1    130PX-~1  130PX-~1  130PX-~1 

Le 92e régiment d’infanterie (92e RI) de Clermont-Ferrand appartient à la 3e brigade mécanisée (3e BM).

 

 

92e régiment d’infanterie juillet-2011-148.JPG
Notre Depute Maire Louis Giscard d'ESTAING pour la passation de commandement de la 4 CIE DU 92 RI

Appartenant à la 3e  BM créée en 1999, le régiment est héritier des troupes irlandaises au service du roi de France depuis 1661. En 1790, le régiment reçoit le numéro 92. Il est implanté à Clermont-Ferrand depuis 1881.

 

Le régiment s’est illustré lors de la Première Guerre Mondiale à Verdun et dans la Somme. Au cours de la Seconde Guerre, il fut presque décimé avant d’être mis en sommeil à partir de 1940 pour mieux renaître grâce aux maquisards d’Auvergne en 1944.

 

Depuis, le « régiment d’Auvergne » est engagé partout en France comme dans le monde, là où l’armée de Terre a besoin de soldats motivés et enthousiastes.

 

Le drapeau actuel du régiment est décoré de la croix de guerre 1914-1918 avec trois palmes et porte de ce fait la fourragère aux couleurs de la croix de guerre 1914-1918. Sur ses soies frappées du nombre 92, il porte, en-dessous de la devise « Honneur et Patrie », les inscriptions des batailles suivantes :

 

  • Rivoli 1797
  • Austerlitz 1805
  • Iena 1806
  • Constantine 1837
  • Ypres 1914
  • Verdun 1916-1917
  • La Somme 1916
  • L'Ourcq 1918
  • Résistance Auvergne 1944

La devise du régiment : « Debout soldat d'Auvergne, debout ça va barder ! » « À moi… ! Auvergne… ! »

 

IMPLANTATION

 

Capitale de la région Auvergne, la ville de Clermont-Ferrand, implantée aux portes du parc naturel des volcans d’Auvergne, permet de pratiquer des activités sportives variées, comme le ski (stations de ski du Mont Dore et Super Besse à moins d’une heure), randonnées pédestres ou en VTT, mais aussi des activités nautiques.

Le quartier Desaix est situé en plein cœur de la ville de Clermont-Ferrand, à moins de 3 minutes à pied de la gare SNCF, et à 800 m du tramway.

Entièrement rénové, le quartier offre des infrastructures sportives, d’hébergement et d’entraînement idéal. Il dispose de lieux de vie conviviaux avec des installations modernes.

92e  régiment d'infanterie
Quartier Desaix
1 rue Auger
63035 Clermont-Ferrand

Tél. 04 73 99 24 99

 

MISSION – COMPOSITION – MATÉRIEL

Mission

Les « Gaulois » participent aussi bien à des missions de sécurité publique en métropole (Vigipirate) qu’à des missions de sécurisation de ressortissants français à l’étranger (Côte d’Ivoire, Tchad) ainsi qu’à des interventions extérieures dans le cadre de coalitions internationales (Kosovo, Afghanistan, Liban).

 

Composition

 

Fort de 1200 hommes et femmes, le 92e  RI se compose de 4 compagnies de combat, une compagnie d'éclairage et d'appui, une compagnie de commandement et de logistique et une compagnie de réservistes.

 

Matériel

 

Le « régiment d'Auvergne » a accueilli dès novembre 2009 le véhicule blindé de combat de l'infanterie  (VBCI).

Les pilotes suivent une formation initiale pointue et un entraînement régulier dans toutes les configurations. Tout en respectant les principes fondamentaux de l'infanterie mécanisée, que sont vitesse, brutalité et puissance de feu, il confère aux fantassins des capacités d'action nouvelles, et leur assure protection à la fois quand ils se trouvent à l'intérieur du véhicule, et après leur débarquement.

 

FORMATION – EMPLOIS

 

Le régiment offre une forte variété de métiers qui ont en commun la possibilité de pouvoir être exercés en opérations sur des territoires extérieurs.

Après une formation de base, les emplois se regroupent en trois familles :

  • Dans les unités de combat : grenadier-voltigeur, tireur d'élite, tireur antichar, pilote, radio tireur.
  • Dans les unités d'appui : section de reconnaissance, section antichar.
  • Dans l'unité de soutien : au sein des ateliers auto et engins blindés, de travaux d'infrastructure, des métiers de bouche et des soutiens administratifs et informatiques.

Droits : Armée de Terre 2011

 

 

 

 

  • 36 F Flotille de l'Aéronaval   

imagesCAQI0DCE.jpg



RAPPEL

CHAMALIERES Ville marraine de la Flottille 36F

 

  36f23_144.jpg

 

 

36f23_053.jpg

 

 

 

36f23_055.jpg

 

 

par Arverne le Mer 29 Avr 2009 - 9:50

Le Samedi 18 Avril, je vois passer à 100 pieds au dessus de chez moi deux hélicos "Marine Nationale"...

Quelle surprise! Que font-ils à voler au dessus de Clermont-Ferrand ? Je les vois descendre et se poser à moins d'un kilomètre de chez moi. Je déduis de leur position qu'ils ont atterri sur le Stade Chatrousse, à Chamalières, seul endroit possible en ville pour accueillir deux hélicos.

Renseignement pris avec la Mairie de Chamalières, cette ville devrait avoir l'honneur de Marrainer la Flotille 36 F. Cet évènement devrait être officialisé en Octobre ou Novembre prochain.

Je viens de téléphoner à un responsable de la Mairie de Chamalières qui va très gentiment me transmettre ses photos de l'évènement, et qui m'autorise à les publier ici.

Dès demain, je vous ferai donc un reportage sur cette présentation des Panther de la 36F, photos et textes, en sitant les sources, (c'est la moindre des corrections...) et je vous annonce dès maintenant que je serai invité à l'inauguration officielle de ce Marrainage à l'Automne. De quoi faire encore plein d'images et de reportages.

La Marine Nationale en Auvergne ! La mer se rapproche des Volcans !

  .

 

Allocutions devant les hélicoptères « Panther » : de Louis GISCARD d’ESTAING, Député-Maire de CHAMALIERES, du Capitaine de Corvette Alexandre MARCHIS, Commandant l’Unité Aéronavale 36 F de la Marine Nationale, de Gérard MOUKBIRIAN Délégué Général des Villes Marraines

 

36f23_100.jpg

 

36f23_093.jpg

 

36f23_101.jpg

 

 

 PHOTOS Thierry PEYRAMAURE

 

 Je vous l'avais annoncé dans un post précédent, Chamalières dont le Maire est Louis Giscard d'Estaing, deviendra afficiellement Marraine de la Flotille 36 F.

Equipée d'Hélicoptères légers de combat de type Panther, elle intervient sur tous les sites ou la France est engagée, comme la surveillance des pêches dans les terres australes et antarctiques françaises, la lutte contre le trafic de drogue, la piraterie au large de la Somalie, la sûreté de la force navale contre une menace de surface, etc...

Cette flotille est embarquée principalement sur porte-avion ou sur les frégates LAFAYETTE, JEAN-BART, FLOREAL, GUEPRATTE...

Extraits du Discours de Monsieur le Député-Maire de Chamalières Louis Giscard d'Estaing :

« Chamalières héberge déjà le musée communautaire de la Résistance, de l’Internement et de la Déportation, accueille et soutient de nombreuses associations d’anciens combattants, a un jumelage avec la 4éme compagnie Le 92ème Régiment d’Infanterie de l'Armée de Terre, et enfin accueille régulièrement des manifestations militaires comme la remise des diplômes de la préparation militaire marine par exemple qui a eu lieu l’an dernier dans notre ville...

...Ces liens privilégiés seront aussi orientés vers l’ensemble de la population, avec des échanges soit à CHAMALIERES ou sur la base aéronavale d’HYERES LES PALMIERS, au cours de différentes manifestations. Ce parrainage permet ainsi aujourd’hui à la ville de CHAMALIERES de disposer, non pas d’un mais de 13 ambassadeurs itinérants en déplacement permanent dans le monde, à bord de différents bâtiments de la Marine Nationale, et permettra de développer une dynamique de communication et d’échanges valorisantes pour l’image de la commune !... »

Arverne

  Panther-d%C3%A9cosp%C3%A9.jpg

Mairie de Chamalières
Parc Montjoly
63400 Chamalières Cedex
Tél : 04 73 19 57 57
www.ville-chamalieres.fr
coin_d_b.gif
 

 

 

images?q=tbn:ANd9GcRT11dR4icghVNsOrLOzXeimages?q=tbn:ANd9GcRT11dR4icghVNsOrLOzXe  images?q=tbn:ANd9GcRT11dR4icghVNsOrLOzXe

 

 

  •   Il y a 28 ans, 58 soldats du 1er régiment de chasseurs parachutistes, 220 soldats du 1er bataillon du 8e régiment des Marines, 18 marins et 3 soldats de l’armée de terre ,américaine ont été tués dans deux attentats différents à Beyrouth (Liban).

    Lisez le billet qu’a écrit Bruno RACOUCHOT à ce propos, et que reproduit le blog «
    Theatrum Belli », pour vous souvenir de ces soldats français mort pour la France non
    pas dans l’indifférence comme pourrait le faire croire ces lignes : «Aucun renfort
    notable n'est envoyé de métropole, hormis une compagnie de courageux volontaires du
    1er RCP venus prendre la place de leurs prédécesseurs »  mais avec toute la
    reconnaissance de la Nation comme le rappelle Bruno : «En signe de solidarité avec
    nos hommes, le Président de la République, François Mitterrand, vient rendre un
    hommage aux morts le 24 octobre. »

22 octobre 2011 –


Avant sa mort, le général Bigeard avait exprimé le souhait que ses cendres soient dispersées sur les lieux de la bataille de Dien Bien Phu, là où reposent ses compagnons d’armes du 6ème Bataillon de Parachutistes coloniaux (BPC), tués au combat. Cela « emmerderait la France et le Vietnam » avait-il dit.

  -!-honneurs-militaires-au-general-bigeard">  6a00e008d663eb88340133f174266d970b-300wi
Seulement, les autorités vietnamiennes ont fait la sourde oreille et refusé d’accorder de donner suite aux dernières volontés du général Bigeard, qui nous a quittés le 18 juin 2010. Et devant ce refus, le Mémorial des guerres d’Indochine, à Fréjus, a été envisagé sans grand enthousiasme pour accueillir les cendres du général Bigeard.

Mais, finalement, c’est une toute autre destination qu’elle prendront puisque le ministre de la Défense, Gérard Longuet, a proposé à Marie-France, la fille du « soldat le plus décoré de France », qu’elles soient déposées aux Invalides.

Marie-France Bigeard a donné un accord verbal et le courrier officiel ne devrait pas tarder. Ce serait l’affaire de quelques jours.

 

Honneurs militaires au général Marcel Bigeard  esplanade_des_invalides_2.jpg



« Ses cendres se trouveront ainsi à côté de celles des Maréchaux Lyautey, Foch, Leclerc, Juin, de Rouget de Lisle, auteur de la Marseillaise, et aussi de grands noms de la France des 19e et 20e siècle » a commenté le général Christian Piquemal, dans un communiqué envoyé aux membres de l’Union Nationale des Parachutistes (UNP) qu’il préside.

«Cet hommage hors du commun rendu enfin au général Bigeard est la plus belle reconnaissance de son parcours exceptionnel de soldat, d’homme politique et d’écrivain» a-t-il ajouté

general-bigeard-n-b.jpg   Le-general-Bigeard-lors-d-une-ceremonie-



Une cérémonie officielle sera donc organisée, à une date non encore précisée, avec la présence du ministre de la Défense et sous la responsabilité du gouverneur des Invalides et du gouverneur militaire de Paris.

 

 

 

  • Liens Utiles

 

 

   

                images?q=tbn:ANd9GcT2yddseuri4i9V59Pxxby

 

Pour en savoir plus sur l'Histoire,l'economie,la situation intérieure et politique actuelle de l'Afghanisan,l'engagement de la communauté internationale,le role des nations unies,l'action de la France

Pour connaitre les Forces Françaises dans le monde et en Afghanistan en particulier.

Pour plus d'informations sur les actions menées par les nations unies en Afghanistan

 

  • Rappel des Objectifs de la Newsletter du correspondant Défense de Chamalieres Claude Barbin Novembre 2011.
  • Mes Chers Camarades

Toutes les Infos,RV,dates que vous aurez l'Amabilité de m'adresser seront retranscrites dans mes Newsletters.

Pour cela mon Mail c.barbin@barbin.fr

  Claude.jpg

Chers Collèges

Chers Camarade d'Active et de Reserve


Afin de partager avec vous les informations en provenance de la Défense et pour diffuser au mieux le lien Armée Nation.

je vous propose de vous envoyer régulièrement une Newsletter Correspondant Défense.Celle-ci reprendra les activités de nos unités parrainées


4 Cie du 92RI

• 36 F


Je ferai également le lien avec les informations en provenance du CIRFA, organise de recrutement des 3 Armées et avec notre Base de Défense de Clermont Ferrand regroupant toute les unités implanté en Auvergne.

Notre Base de défense qui va s’enrichir fin 2011 et 2012 de l’arrivée la 3 eme Brigade Meca implanté en ce moment sur la ville de Limoges.

Je n’oublie pas dans les informations que je diffuserai les éléments provenant du monde combattant implanté sur Chamalieres.

 

Au plaisir de vous retrouver régulierement dans cette Newsletter .

 

 

Claude BARBIN

Repost 0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 16:05

  

   « Le Soldat n’est pas un homme de violence. Il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d’aller sans faillir au bout de sa parole tout en sachant qu’il est voué à l’oubli » 

(Antoine de SAINT EXUPERY)  

 

 

Image1-copie-1Image ecu6

 

  • Editorial septembre   2011
  • 

  galette-FLM-2010-016.jpg

  Correpondant Défense de Chamalieres Conseiller Municipal

 

 

 

L’été est passé avec son lot de joies et de peines. Nous nous sommes tous associés à la tristesse de notre Député Maire Louis Giscard d’Estaing et de sa famille dans le malheur qui les a frappé.

 

Nous avons accompagné à sa dernière demeure le 75ème soldat tombé en Afghanistan le Lieutenant Valéry THOLY du 17e régiment du génie parachutiste (17ème RGP).

 

Octobre sera marqué par une bonne nouvelle. La concrétisation de la mise en place de l’Etat Major de la 3ème Brigade Mécanisée commandée par le Général Barrera.

 

 

 Cette prise d’arme aura lieu le samedi 1er octobre à 11heures Place de Jaude à Clermont-Ferrand et sera suivi à 14h par une présentation de ses matériels majeurs.

Le Général Barrera, 49 ans, connaît bien l’Auvergne. J’ai eu le bonheur de le rencontrer comme capitaine de 1992 à 1994 quand il commandait la compagnie anti char du 92ème RI, puis de 1998 à 2000 comme Lieutenant Colonel Chef du Bureau Opération Instruction du 92ème RI et c’est toujours avec bonheur que nous l’accueillons aujourd’hui comme Général de la 3ème brigade mécanisée avec en plus le plaisir de le compter parmi les habitants de Chamalières.

 

Notre Député Maire Louis Giscard d'Estaing l'a déjà accueilli en compagnie du Préfet début septembre à l'occasion de l'inauguration de l'exposition de l'ONAC sur la dissidence 1940 1945 en Martinique et Guadeloupe entouré de nombreux Chamaliérois et des représentant du monde combattant de Chamalières.

 

Je vous invite tous à être présent le 1er octobre à Clermont Ferrand Place de Jaude pour 11h pour accueillir l'Etat Major de la 3ème Brigade Mécanisée, qui vient gonfler les effectifs militaires Auvergnat portant leur nombre à 6 000 hommes gendarmerie comprise.

 

Dans cette newsletter vous trouverez une présentation exhaustive de la 3ème brigade mécanisée.

 

Cordialement à tous

 

Claude Barbin

 

 

Le samedi 1er octobre 2011, 1re rencontre avec la 3e brigade mécanisée à Clermont-Ferrand

  

  Au programme, la cérémonie militaire à 11h place de Jaude marquant l’arrivée du poste de commandement de la 3e brigade mécanisée dans sa nouvelle garnison ; puis à partir de 14h00, les présentations des matériels des régiments de la brigade (dont le 92e RI). Les militaires de ces régiments et le CIRFA se tiendront à votre disposition pour répondre à vos questions et vous faire découvrir leur quotidien

 

La devise de la 3e Brigade est :

 

 " UN SEUL BUT : LA VICTOIRE "

 

logobrimeca.jpg

Fichier:3e Brigade Mécanisée.jpg   Fichier:3e Brigade Mécanisée.jpg Fichier:3e Brigade Mécanisée.jpg   Fichier:3e Brigade Mécanisée.jpg

 

Le général Barrera à Clermont-Ferrand

 

  / Photo Jean-Jacques Arène

 

 
  Photo Jean-Jacques

 

agglo_3e_brig_mecanisee_general_barrera.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le nouveau venu devient la plus haute autorité militaire en Auvergne.

 


" La priorité, c'est la population. Nous intervenons à l'étranger, mais la sécurité des Français est notre priorité ". Le général Bernard Barrera, commandant de la 3ème bri-gade mécanisée, jusque là basée à Limoges, s'est installé à Clermont-Ferrand cet été. Avec lui, sont arrivés l'état-major, et la compagnie de commandement et de transmis-sions, de la 3ème BM, soit 200 personnels civils et militaires, et 400 en comptant les familles.


Ce transfert s'inscrit dans le cadre des restructurations de l'armée de terre, et ren-force la base de défense de Clermont-Ferrand, instaurée au 1er janvier 2009. La 3ème BM regroupe cinq régiments : le 92ème RI de Clermont-Ferrand (infanterie), le 68ème RAA de la Valbonne (artillerie d'Afrique), le 126ème RI de Brives-la-Gaillarde (infante-rie), le 31ème RG de Castelsarrasin (génie), et le 1er Rima d'Angoulême (infanterie de marine). Au total, cinq mille hommes pour cette brigade à vocation opérationnelle, et régulièrement engagée en opérations extérieures.


Après avoir passé ces deux dernières années au cabinet militaire du Premier minis-tre, le général Barrera devient la plus haute autorité militaire en Auvergne, correspon-dant privilégié du préfet en matière de défense. Il est également commandant d'armes de la place de Clermont-Ferrand, et Délégué militaire départemental du Puy-de-Dôme.
La 3ème brigade mécanisée est l'héritière de la 3ème division d'infanterie algé-rienne, qui sous le commandement du général de Monsabert, s'est illustrée durant le second conflit mondial, lors de la campagne d'Italie (Monte Cassino), la libération de Toulon et Marseille, puis en Allemagne jusqu'en 1945.

Cérémonie militaire le 1er octobre

Une cérémonie l'installation pour l'arrivée de la 3ème BM aura lieu samedi 1er octo-bre. Des militaires des cinq régiments défileront le matin dans le centre ville, et l'après-midi, une présentation des hommes et des matériels de la brigade aura lieu place de Jaude.
Parallèlement, l'Hôtel des états-majors qui vient d'être réaménagé, sera inauguré cours Sablon.

 

 

  10739513_vig.jpg

        

Déjà passé deux fois par Clermont, le général Bernard Barrera se révèle attaché à l'histoire des « noms du pays », qui ont fait la France.
Sébastien Dubois
 
ARTICLE de sebastien.dubois@centrefrance.com

 

Il a sur les murs de son bureau des images de grands hommes. Et dans les yeux, cette franchise et cette « humilité » qui permettent de les regarder en face. Arrivé à Clermont, depuis le 1er août, le général « deux étoiles » Bernard Barrera, est de ceux qui portent l'histoire de l'armée comme un héritage. Loin d'être un fardeau, ce legs-là semble le transcender. À demi-mot, les soldats de la troisième brigade mécanisée, dont il a pris la tête cet été, confirment. « Il nous parle souvent de l'histoire de l'armée, de la Grande guerre. Son enthousiasme sur le sujet est communicatif. »

 

Une vie, un destin

 

Suivre le général Bernard Barrera dans ces récits, parsemés d'anecdotes et de références historiques, c'est entrer dans un monde où l'honneur et le respect prennent des visages, des noms, des figures. Et si l'écho de certains baisers fait plus de bruit qu'un canon, cette déclaration d'amour-là a largement de quoi faire rentrer dans le rang l'artillerie de Navaronne.

 

 

  GENERAL BARRERA COMMANDANT 3E BRIGADE MECANISEE

 

Au départ, ce sentiment n'était qu'une intuition. Rapidement confirmée. La scène se passe dans son bureau, alors que le général Barrera a convié la presse à la présentation de la journée du 1er octobre, qui doit marquer l'arrivée de la 3e BM, à Clermont. Très vite, l'exercice, parfois si figé, devient plus personnel. La voix est rauque, virile, le débit, un fleuve sans entrave. Derrière le général « deux étoiles », se dessinent peu à peu l'homme Bernard Barrera, sa vie, qui dans un roman, prendrait le nom de destin.

 

Affable, il lève le voile sur l'histoire familiale. Son arrière-grand-père a servi « comme brancardier » pendant la Première Guerre mondiale et il en garde « une grande affection pour les Poilus ». Lorsqu'il naît en 1962, son père participe quant à lui à la guerre d'Algérie. Pendant ce temps, le rejeton grandit à Marseille. Coïncidence, la cité phocéenne est aussi la première à avoir été libérée par le général de Monsabert, qui donnera son nom à la promotion que Bernard Barrera intégrera à Saint-Cyr, en 1982.

 

Dans la vie du général Barrera, le fantôme de Monsabert est omniprésent, jusqu'à ce tableau accroché derrière lui, dans son bureau. Le grand homme est le fondateur de la troisième BM dont son disciple a aujourd'hui la responsabilité. Du coup, « quand je suis rentré dans le tour pour prendre la tête d'une brigade, je me suis dit, ça ne peut être que celle-là », commente le général. Surtout au moment où la brigade en question prenait la direction de Clermont.

 

L'aveu en superstition pourrait presque faire sourire, s'il n'était pas suivi d'une précision importante. Le général Barrera est amoureux de l'Auvergne, où il a été en poste deux fois déjà, au mitan des années 90 et à l'orée du nouveau millénaire.

  

Ces deux précédents séjours ont été marqués par deux opérations extérieures d'envergure, la première à l'hiver 93, dans la « poche » de Bilhac, en Bosnie, la seconde à Mitovitça, au Kosovo. De son deuxième passage en Auvergne, il gardera également un souvenir plus intime, puisque c'est à Clermont qu'il se mariera avec celle qui est aujourd'hui sa femme. Il a avec elle quatre enfants.

  

Outre le conte amoureux, cet attachement revêt immanquablement chez lui des résonnances historiques. Dès qu'il est arrivé cet été, il est retourné à Besse-en-Chandesse où il passait ces vacances étant petit. Comme à son habitude, il a scruté les monuments aux Morts. Pour lui, cette litanie des « noms du pays » symbolise « le sacrifice d'une génération. On sent le poids de l'histoire ».

 

Pour joindre le geste à la parole, il fait défiler les noms et les photos sur son Iphone ; dresse un portait fantasmé de la famille Verdier, « décimée en 14-18 » et dont un rescapé a gravé le nom dans la pierre d'un buron. « Dans ces moments-là, c'est vraiment l'histoire qui vous parle. »

 

  GENERAL BARRERA COMMANDANT 3E BRIGADE MECANISEE

 

 

Enclin à l'humour, il avoue aussi aimé ce « côté rustique » des Auvergnats, « accrochés à leur terre, à leur coulée de lave », jusqu'à graver leurs noms dans la pierre des maisons. Il semble s'y reconnaître et fonde sur cette culture du territoire un attachement à la France immémoriale. « Je le dis souvent à mes hommes. On doit être fier et humble par rapport à ceux qui nous ont précédés. Ça permet de leur faire comprendre d'où ils viennent, le poids des responsabilités.

 

  GENERAL BARRERA COMMANDANT 3E BRIGADE MECANISEE

 

La 3e brigade mécanisée dépend directement du commandement des forces terrestres (CFT) et à ce titre, tient une position opérationnelle prépondérante.

 

 

 

Des VBCI progressent vers le poste de combat avancé Hutnik pour leur mise en place définitive en Afghanistan. - Crédits : SIRPA Terre/A. Karaghezian
 

"Un seul but, la victoire"

 

La brigade est l’héritière des traditions de la 3e division d’infanterie algérienne (3e DIA) créée le 1er mai 1943 à Constantine, sous le commandement du général de Goislard de Monsabert. Elle s’illustre particulièrement dans la campagne de Tunisie de novembre 1942 à avril 1943. Elle a ensuite combattu en Italie (1944) avec les batailles du Belvédère, de Garigliano, de Rome et de Sienne, en France (1944) lors des batailles en Provence, au Jura, dans les Vosges, en Alsace, et en Allemagne (1945).

En 1951, la 3e division est reconstituée au sein des forces françaises en Allemagne. Elle devient 3e division blindée en 1978 puis est dissoute en 1991.

La 3e brigade mécanisée est créée à Limoges en 1999, dans le cadre de la refondation de l’armée de Terre.

 

IMPLANTATION  

 

> Jusqu’au 30 juin 2011:

 

Etat-major de la 3e brigade mécanisée
Caserne Beaublanc
BP 31 203
87 054 CEDEX 2

Tél. 05 55 42 33 18

 

 

> À compter du 1er juillet 2011 :

État-major de la 3e brigade mécanisée
Hôtel des États-majors
31, cours Sablon
63 000 Clermont-Ferrand

 

puy_enneige_1024.png

 

La 3e brigade mécanisée est implantée au pied du Puy-de-Dôme, avec un état-major à Clermont-Ferrand.

 

 

MISSION - COMPOSITION - MATÉRIEL

Mission

L'état-major a pour mission de préparer l'engagement de la brigade dans un contexte interarmes, national et multinational. Sa vocation opérationnelle le conduit à être régulièrement projeté en opérations extérieures :
Côte d'Ivoire en 2008, Kosovo en 2009 et Afghanistan en 2010. Il remplit également des missions sur le territoire national dans le cadre du plan Vigipirate et des missions de secours et d'assistance aux populations.

 

Composition

La 3e  BM est forte d'environ 5000 militaires et civils ainsi que de 650 réservistes. Elle est constituée de cinq formation de niveau régimentaire :

130PX-~1

 

 

Insigne-126e-RI.jpg

 

in000063.jpg

 

68ra.png

 

41800_216344043918_1073539_n.jpg

 

 

et de 4 unités élémentaires spécifiques :

  • la 3e compagnie de commandement et de logistique (3e CCT), implantée aux côtés de l’état-major,
  • l’escadron d’éclairage et d’investigation n°3 (EEI3), implanté à Angoulême,
  • la batterie de renseignement de la brigade n°3 (BRB 3), implantée à La Valbonne.
  • le centre de formation initiale des militaires du rang (CFIM), implanté à Angoulême.
  •  

Matériel

 

La brigade est dotée de matériel moderne et performant, qui répond aux exigences des théâtres d'opérations actuels :

  • VBCI (véhicule blindé de combat d'infanterie)

 

  vbci.jpg

 

vbci_013_site.jpg

  • VAB (véhicule de l'avant blindé)

 

  559466518_small.jpg

  • CAESAR (camion équipé d'un système d'artillerie)

 

photo-tir-canon-caesar-jpg.jpg

  • MISTRAL (missile transportable anti-aérien léger)

 

(JPG)  (JPG)

  • DRAC (drône de reconnaissance au contact)

 

drac_eads_UAV_unmanned_aerial_vehicle_Dr

  • AMX 10 RC (blindé à roues équipé d'un canon de 105mm)

 

amx_10_rc-1fec553.jpg

  • EBG (engin blindé du génie)

 

1610794810_small.jpg

 

 

La 3e brigade mécanisée est numérisée depuis septembre 2008. Le PC de la brigade planifie et conduit les opérations avec le système d'information SICF et les régiments sont équipés de systèmes d'information régimentaire (SIR). Ces dispositifs ainsi que leurs équivalents américains ont été utilisés parallèlement en Afghanistan.

 

EMPLOI - FORMATION

 

La vocation opérationnelle de la brigade implique l’acquisition de savoir-faire variés et complémentaires entre les unités qui la composent : génie, infanterie, artillerie, transmission, cavalerie, renseignement. Son contrat opérationnel l’amène à remplir des missions sur le territoire national et à l’étranger ; à suivre en continu un entraînement général et spécifique, et à servir sur des matériels adaptés aux difficultés des théâtres d’opération.

La numérisation de l’espace de bataille a conduit la brigade à former ses hommes quotidiennement aux procédures de communication via les nouveaux systèmes d’informations. Cette dimension numérique tient une place de plus en plus prépondérante dans le fonctionnement de la brigade en métropole et à l’étranger.

La brigade offre également de multiples parcours aux jeunes, ponctués par des cycles de formation qui leur permettent d’être constamment en phase avec les avancées technologiques de notre armée.

Droits : Armée de Terre 2011


 

 

 http://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr/actualites/actualites-cirfa/2576-rencontre-avec-la-3eme-brigade-mecanisee-a-clermont-ferrand

 

 

 

 

Historique de la brigade

 

 

La division de marche de Constantine et la 3e division d'infanterie algérienne

 

Article détaillé : 3e division d'infanterie algérienne.

La 3e brigade mécanisée est l'héritière de la 3e division d'infanterie algérienne (DIA) qui s'est illustrée au cours de la Seconde Guerre mondiale sous les ordres du général de Monsabert puis du général Guillaume.

La 3e division blindée

La 3e division est reconstituée en 1951 au sein des forces françaises en Allemagne. C'est une grande unité d'environ 15 000 hommes couvrant le sud de l'Allemagne de l'Ouest (Bade-Wurtemberg) et comprenant trois brigades :

Elle devient 3e division blindée en 1978, son état-major restant stationné à Fribourg. Trois régiments d'infanterie, deux régiments de chars, deux régiments d'artillerie, un régiment du génie et un régiment de commandement et de soutien, stationné quartier Vauban, la composent. Lors de la transformation des FFA en FFECSA (forces françaises et élément civil stationnés en Allemagne) après un amendement au traité de Versailles, elle est redimensionnée puis dissoute en 1991 à la suite des bouleversements causés par la chute du « rideau de fer » et du mur de Berlin.

La 3e brigade mécanisée

En 1999, la 3e DB est transformée en 3e brigade mécanisée dans le cadre des réformes de l'armée de terre. La brigade regroupe six formations tactiques de niveau régimentaire qu'elle a pour mission de préparer à l'engagement dans un contexte interarmes, national ou multinational.

L'état-major de la 3e brigade mécanisée est stationné à Clermont-Ferrand depuis le 1er juillet 2011. Auparavant, il était situé à Limoges.

Héraldique et tradition

Origines

C'est sous le signe de la tradition latine que le général de Monsabert voulut placer la 3e division d'infanterie algérienne (3 °DIA) lors de sa création le 1er mai 1943.

L'insigne représente la Victoire de Cirta (province de Numidie, aujourd'hui Constantine (province d'Algérie), soutenue par trois croissants représentant les musulmans, qui composaient le plus grand nombre de la troupe, alliés aux "métros" (bleu blanc rouge) luttants contre l'envahisseur (IIWW). Origine de l'insigne

La victoire était une déesse romaine protectrice des Empereurs que la IIIe légion romaine de Cirta vénérait particulièrement. Elle fut retrouvée dans les fouilles effectuées à Constantine au XIXe siècle.

Emblème et insigne

La 3e brigade mécanisée reprend comme insigne de grande unité, l'emblème de ses prestigieuses devancières. Les unités qui composent la brigade se reconnaîtront à l'insigne d'épaule frappé de 3 croissants tricolores sur champ d'azur.

Les trois croissants, formant eux-mêmes un 3 stylisé, symbolisent l'union en 1943 des volontaires musulmans (les croissants) et métropolitains (les trois couleurs) pour la libération de la France et la victoire sur l'envahisseur.

Sa description héraldique est la suivante :

« Victoire du premier métal soutenue par trois croissants détourés et ajourés d'azur, de candide et de gueules placés en orle ».

 

  • Agenda  

 

RENCONTRE AVEC LA 3eme BRIGADE MECANISEE A CLERMONT-FERRAND

Le samedi 1er octobre 2011, 1re rencontre avec la 3e brigade mécanisée à Clermont-Ferrand

 

  Au programme, la cérémonie militaire à 11h place de Jaude marquant l’arrivée du poste de commandement de la 3e brigade mécanisée dans sa nouvelle garnison ; puis à partir de 14h00, les présentations des matériels des régiments de la brigade (dont le 92e RI). Les militaires de ces régiments et le CIRFA se tiendront à votre disposition pour répondre à vos questions et vous faire découvrir leur quotidien

  • images?q=tbn:ANd9GcRAmbYOSz-tVBRNNT0PFhX                      images?q=tbn:ANd9GcQGP7RiNpcH7NslC4uuREY
images?q=tbn:ANd9GcRBrTXojWm-c-4YVede6xZ   images?q=tbn:ANd9GcRTU6oJYeOhz4Tm7oqiYIi
 

Mercredi 7 septembre 2011, le Lieutenant Valéry THOLY du 17e régiment du génie
parachutiste (17e RGP) est mort au combat au cours d'un accrochage dans la province
de Kapisa en Afghanistan.



Le corps de notre camarade sera rapatrié en France le mardi 13 septembre en fin
d'après-midi.

 


Le convoi funèbre escorté par la garde républicaine rejoindra l'Hôtel national des
Invalides en empruntant l'itinéraire suivant : porte Maillot, avenue de la Grande
Armée, Champs-Elysées, pont Alexandre III.

  



Les réservistes opérationnels ou citoyens, qui souhaitent s'associer à la mémoire du
sacrifice de ce héros, mort pour la France en Afghanistan, pourront le faire en
manifestant leur présence sur le pont Alexandre III, si possible avec un drapeau
français. Le passage du convoi funéraire est prévu entre 18h45 et 19h00.

  



Cette présence, qui doit rester silencieuse, digne et fraternelle, ne doit pas avoir
d'autre but que de montrer notre solidarité à l'égard de jeunes frères d'armes et de
témoigner devant la communauté nationale de l'engagement des jeunes Français qui
risquent chaque jour leur vie en opérations extérieures, pour défendre les intérêts
du pays.

  


Chacun veillera à mettre un point d'honneur à ce que sa présence ne fasse l'objet
d'aucune récupération partisane ou politique.

  



La cérémonie nationale d'hommage aura lieu jeudi 15 septembre à Montauban.



Le secrétariat général du Conseil Supérieur de la Réserve Militaire

 

 

" LES ENJEUX STRATEGIQUES DES CONFLITS MODERNES", par M. Hervé LE BIDEAU,

 ancien officier des services spéciaux (SDEC), spécialiste du trafic d'armes) :
IUT de Montluçon (Amphi GLT) , Bd Aristide Briand

 

 

 

92 RI    Régiment d'Auvergne  

                                         

  130PX-~1

 

 Vendredi 16 septembre :  à l’ occasion de la remise des képis ,  prise d’ armes   ,
au quartier Desaix , à 11 heures . Pour les amicalistes , RDV à 10h45.



Jeudi 22 septembre : à l’ occasion de la Saint Maurice 2011  , prise d’ armes sur le
plateau de Gergovie  ,  à 20h15 : remise de récompenses , évocation de la vie de
Saint Maurice et baptême d’ un VBCI . RDV à 20 heures .



Pour célébrer l’ arrivée de la 3ème Brigade mécanisée à Clermont  : 



Vendredi 30 septembre , phase de cohésion :  marche et bivouac à la Fontaine du
Berger .



 

http://caf92ri.over-blog.com/articles-blog.html

 

  imagesCA4YPIJR   imagesCA4YPIJR imagesCA4YPIJR imagesCA4YPIJR imagesCA4YPIJR

 

 

36 F Flotille de l'Aéronaval   

 

Nos Camarades de la 36F sont pour un certain nombre sur les opérations de Lybie...............

    Nous pensons à eux et leurs souhaitons un retour sans soucis dans notre Pays

 

 

imagesCAQI0DCE.jpg

 

 

 

  images?q=tbn:ANd9GcRT11dR4icghVNsOrLOzXe   images?q=tbn:ANd9GcRT11dR4icghVNsOrLOzXe  images?q=tbn:ANd9GcRT11dR4icghVNsOrLOzXe

 

 

Le 28 septembre 2011

 

 

JORF n°0225 du 28 septembre 2011

 

Texte n°1

 

 

DECRET

Décret n° 2011-1190 du 26 septembre 2011 portant publication du traité de coopération en matière de défense et de sécurité entre la République française et le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, signé à Londres le 2 novembre 2010 (1)

 

NOR: MAEJ1124744D

 

 

 

 

 

 

(1) Le présent accord est entré en vigueur le 1er juillet 2011.

 

POUR EN SAVOIR PLUS

 

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024600323&dateTexte=&categorieLien=id 

 

 

 

  • Liens Utiles

 

 

   

                images?q=tbn:ANd9GcT2yddseuri4i9V59Pxxby

 

 

 

Pour en savoir plus sur l'Histoire,l'economie,la situation intérieure et politique actuelle de l'Afghanisan,l'engagement de la communauté internationale,le role des nations unies,l'action de la France

Pour connaitre les Forces Françaises dans le monde et en Afghanistan en particulier.

Pour plus d'informations sur les actions menées par les nations unies en Afghanistan

 

  ABONNEZ VOUS!!!! 

 

 

Rappel des Ojectifs de la Newsletter du correspondant Défense.

  • Mes Chers Camarades

Toutes les Infos,RV,dates que vous aurez l'Amabilité de m'adresser seront retranscrites dans mes Newsletters.

Pour cela mon Mail c.barbin@barbin.fr

  Claude.jpg

Chers Collèges

Chers Camarade d'Active et de Reserve

 


Afin de partager avec vous les informations en provenance de la Défense et pour diffuser au mieux le lien Armée Nation.

je vous propose de vous envoyer régulièrement une Newsletter Correspondant Défense.Celle-ci reprendra les activités de nos unités parrainées

 


4 Cie du 92RI

• 36 F


Je ferai également le lien avec les informations en provenance du CIRFA, organise de recrutement des 3 Armées et avec notre Base de Défense de Clermont Ferrand regroupant toute les unités implanté en Auvergne.

Notre Base de défense qui va s’enrichir fin 2011 et 2012 de l’arrivée la 3 eme Brigade Meca implanté en ce moment sur la ville de Limoges.

Je n’oublie pas dans les informations que je diffuserai les éléments provenant du monde combattant implanté sur Chamalieres.

 

Au plaisir de vous retrouver régulierement dans cette Newsletter .

 

Claude BARBIN

Repost 0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 11:04

 

Image1-copie-1Image ecu6   14 JUILLET 2011  

  defile14juillet-garde-republicaine.jpg

Image1-copie-1Image ecu6

Félicitations à notre député Maire Louis GISCARD d'ESTAING

lgeAN112009.jpg

 

A l'issue des élections internes au sein du groupe UMP qui se sont tenues le
6 juillet à la suite du remaniement ministériel, Louis GISCARD d'ESTAING,
Député du Puy-de-Dôme, a été élu Vice-Président de l'Assemblée nationale, en
remplacement de Marc LAFINNEUR, nommé Secrétaire d'Etat auprès du Ministre
de la Défense et des Anciens combattants.

Lors de cette élection, il a devancé Jean-Paul GARRAUD, Député membre de la
Droite populaire, et Yves CENSI, proche de Jean-François COPE, sortant
vainqueur d'une intense compétition au sein du groupe, où l'équation
personnelle a indéniablement joué un rôle déterminent aux côtés des
sensibilités politiques et des effets d'influence. 

Il a présidé sa première séance jeudi 7 juillet 2011 à 15h00 sur le texte de
loi de protection de l'identité soutenu par M. Claude GUEANT.

En ouvrant la séance, il a tenu à souligner « le très grand honneur que je
ressens de présider pour la première fois une séance de notre Assemblée, là
où bat le cœur de la démocratie française », faisant ainsi clairement
référence à l'ouvrage publié sous ce titre en 1976 par Valéry GISCARD
d'ESTAING, Président de la République.

 

  • Editorial           14 JUILLET 2011   Claude Barbin Correspondant Défense de CHAMALIERES
  • 

   CCIRA-1-Commission-Juillet-2011-010.jpg

Bonne Fête Nationale à tous.

Le 14 Juillet  nous rappelle s'il en était besoin que nous appartenons à une grande collectivité qui  au cours des siècles est devenu la FRANCE.

Demain nous célébrons notre pays et notre attachement pour ses habitants, ses valeurs, ses institutions et pour tous ceux qui, passés et présents l’ont défendu, protégés et vont continuer à le faire.

Il ne s’agit pas d’un patriotisme aveugle, dogmatique, sans réflexions mais plutôt, un questionnement permanent pour l’adapter à notre siècle.

Pour cela nos anciens nous ont laissé mieux que des règles, ils nous ont légué des valeurs, qui nous permettent  de définir nos droits et  nos devoirs de citoyens.

Le monde nous prouve tous les jours que si tout n’est pas parfait en France nous sommes des privilégiés parmi les nations.

Alors Bonne Fête et n’oublions pas que c’est tous ensemble que nous devons continuer à bâtir la France et ne rejetons pas l’émotion et la fierté d’être de ce pays qui a nourri et bercé notre enfance ou a su nous accueillir.

N’oublions pas non plus nos armées protégeant nos valeurs, nos vies, notre sécurité et notre art de vie, nos habitudes de vie.

Ils ont 20 Ans et belle poitrine et sont au feu pour nous.

   Si nous pouvons nous émouvoir, nous mobiliser pour des journalistes capturés et heureusement libérés, sachons aussi soutenir nos armées, nos  jeunes femmes et nos jeunes hommes loin de leur pays.

 Sachons nous recueillir quand l’un des notre tombe au combat, sachons leur témoigner notre soutien quand ils sont dans les territoires en guerre, sachons   être  présent  quand ils reviennent, et apportons leur notre aide à eux et à leur famille quand ils rejoignent la vie civile.

Pour les fréquenter je sais qu’ils ont besoin de cela, mais ils ont la modestie de ne pas le demander.

Tous nous aimerions ne pas avoir besoin d’armée, mais dans le monde actuel, ne pas avoir son armée serait se condamner en avoir quand même une, mais pas la nôtre.

L’opposé de liberté c’est peut être,  être occupé ?

Notre municipalité de CHAMALIERES  comme bien des municipalités Française ne manque jamais de représenter ses concitoyens à toutes les manifestations militaires ou commémoratives du monde combattant.

Notre député Maire Louis GISCARD D'ESTAING met un point d’orgueil à honorer ou être représenté à toutes ces manifestations et soutien en terre Auvergnate et sur les théâtres d’opérations  de nos armées.

Vous pouvez tous répondre à ce soutien de nos jeunes soldats, par des courriers au Régiments Auvergnat le 92RI à Clermont Ferrand ; le 28 RT à Issoire, la 13 BSMAT à Clermont Ferrand.

Vous trouverez toujours auprès de moi une aide pour vous trouver le bon chemin afin d’exprimer votre soutien.

Avant Noel nous organisons des envois de colis et cela peut se généraliser à d’autre époque ; Participez aux portes ouvertes des ces régiments, ouvrez la portes des entreprises à ceux qui rejoignent la vie civile après plusieurs années au feu, et vous aurez j’en suis sur, encore plus d’idées.

Pour conclure mon propos, je vous invite à lire le courrier du Général Hervé CHARPENTIER qui suit cet éditorial, ne cachez vos larmes transformez les en ACTIONS.

Bien Cordialement

Votre Serviteur

Claude barbin

Correspondant Défense de Chamalieres Conseiller Municipal

 

 

DERNIERE MINUTE TRAGIQUE

 

31 03 blindes-francais-afghanistan-MAXPPP-930x620 jpg scale

 Ils ont été tués dans un attentat-suicide contre l'armée française dans la vallée de la Kapisa.

 

 

 

Cinq soldats français de l'Otan ont été tués mercredi dans un attentat-suicide contre l'armée française dans la province de Kapisa, dans l'est de l'Afghanistan. Les soldats protégeaient une assemblée de notables à Joybar, dans la vallée de Tagab, et "un terroriste a déclenché sa bombe à proximité" des militaires, a précisé l'Elysée.

Ces cinq hommes étaient âgés de 27 à 38 ans et issus d'unités basées à Pamiers, Montauban et Lyon, a annoncé le service de presse de l'armée de terre. Il s'agit du lieutenant Thomas Gauvin et des adjudants Laurent Marsol et Emmanuel Techer. Selon le Sirpa-Terre, la famille d'un sous-officier de 37 ans n'a pas souhaité que son identité soit communiquée. Celle de la cinquième victime, âgée de 31 ans, devrait être diffusée quand sa famille aura été prévenue. 

 

 

 

 

 

 

Selon un communiqué présidentiel, un civil afghan a également été tué et quatre autres soldats français et trois civils ont été grièvement blessés. Mercredi soir, dans le journal de 20 heures de France 2, Gérard Longuet, ministre de la Défense, a donné des nouvelles de ces derniers. L'un d'eux est "très abîmé", a-t-il affirmé, alors que les trois autres sont "sous contrôle".

Jeudi matin, l'amiral Edouard Guillaud, chef d'état-major des armées, a donné des nouvelles des quatre blessés sur Europe 1. "Trois sont dans un état insatisfaisant. Le quatrième nous préoccupe un peu plus. Mais le service de santé des armées, qui est l'un des meilleurs du monde, fait tout son possible. Donc, je reste confiant", a-t-il assuré.

Deux des cinq soldats tués, ainsi qu'un des blessés, sont des militaires du 1er Régiment de chasseurs parachutistes (RCP) de Pamiers, en Ariège. Deux membres de ce même régiment avaient déjà été tués en juin.

 

 

 

 

Les insurgés talibans ont revendiqué l'attentat dans un SMS envoyé à l'AFP.

 

 

 

 

Pour l'amiral Edouard Guillaud, le chef d'état-major des armées et invité d'Europe 1 jeudi matin, les talibans "ont sans doute compris qu’ils ne pouvaient pas gagner sur le terrain et ils sont passés sur le mode de la terreur aveugle, c'est-à-dire des attentats suicides".
"On n’est pas sûr de l’endroit exact d'où ils viennent. Il est possible, si ce n’est probable, que ce soit des étrangers : qu'ils soient entraînés à extérieur du territoire et introduits dans le territoire pour faire le maximum de victimes possibles. Y compris dans la population", a expliqué l'amiral.

Kapisa, repère des troupes françaises

"Un kamikaze à pied a visé un convoi de l'armée française dans le village de Gulzarkhail, dans le district de Tagab. Il y a des victimes parmi les soldats français mais je n'ai pas plus de détails", avait auparavant déclaré Sayed Sakhidad Matin, chef de la brigade criminelle de Kapisa. La province de Kapisa est située au nord-est de la capitale Kaboul et les troupes françaises sont principalement installées dans cette zone.

Parallèlement, la Force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) avait annoncé que cinq de ses militaires avaient péri dans une attaque dans l'est de l'Afghanistan, sans préciser leur nationalité.

 

 Plaidoyer pour vos soldats.

  G%25C3%25A9n%25C3%25A9ral-Herv%25C3%25A9

 

 

Par le Général HERVÉ CHARPENTIER Commandant la Force d'action terrestre

« Le Figaro » du 2 juin 2011

 

Le général de corps d'armée, commandant des forces terrestres, réclame davantage de reconnaissance de la part des Français à l'égard des volontaires qui s'engagent sur le terrain.

 

 

En Afghanistan, en Afrique, partout où je rencontre nos soldats en opération, je croise de jeunes héros. Ils sont bien de notre temps, mais vous les côtoyez souvent sans les voir, car ils ressemblent banalement à tous ces jeunes de France, qui vivent dans nos villes et nos campagnes.

Ni lansquenets, ni bêtes de guerre, ils sont vos enfants, vos voisins, et aussi des jeunes filles et de jeunes mamans que l'on reconnaît mal sous le casque et le gilet pare-balles. Beaucoup ont une famille, qui partage ce métier sans l'avoir choisi, au gré des mutations et des absences, sans espérer grand-chose en retour, sinon la considération et le soutien de leurs concitoyens, quand un drame survient.

 

Ils portent les armes de la cité en votre nom, et chaque jour s'en servent, où vous les envoyez. Car leur métier est bien la guerre, même si pour bien en mesurer le coût, ils chérissent plus que tout la paix...

Ils acceptent de payer le prix du sang, l'épreuve de la blessure. Mais, disent-ils, s'ils deviennent invalides, alors que ce soit « de guerre ». Leur plus grande crainte est d'être un jour, regardés comme des victimes, maladroites ou incompétentes, qu'on aurait bernées dans une mauvaise aventure... Car même au fond d'un lit d'hôpital, leur silence et celui de leurs proches ne doivent pas faire oublier qu'ils sont fiers et soucieux de leur honneur.

 

Ils croient que la mission est sacrée, et qu'une vie peut lui être consacrée. Ils savent confusément qu'il n'est pas inique que l'individu se donne, corps et âme, à la collectivité. Ils y verraient même une certaine noblesse, ou un trait qui les distingue et les grandit, et c'est pour cela qu'ils ne sont pas des mercenaires. Mais ils le deviendront quand la cité ne les reconnaîtra plus pour cette singularité !

 

Les soldats ont le tort d'être pudiques, quand il faut se vendre. Celui de ne pas être compris, parce qu'ils s'expliquent trop peu, se réfugiant dans un silence qui préserve les familles et évite les malentendus.

Il est si difficile de témoigner de nos épreuves sans le recul du temps !

Mais quand bien même ils parleraient, pourquoi écouterait-on, quand rien n'y oblige, ceux qui finalement incarnent le tragique de la vie ? La mort leur colle à la peau alors que la société l'a rayée de son quotidien.

 

Pourtant, il n'est de héros sans légende.

Et il suffirait ici de dire les faits, dans leur brutale simplicité. De considérer qu'en dehors de toute option politique le sacrifice d'un jeune Français pour les siens est une valeur en soi digne d'intérêt.

Qui pourrait le faire, sinon les médias ? À de rares exceptions près - quelques émissions tardives, et d'excellents articles, si l'on cherche bien - c'est plutôt le silence qui règne, toujours moins cruel cependant que les quelques mots qui expédient nos pertes - chaque semaine - entre page judiciaire et météo du lendemain.

 

Alors quoi, finalement ?

Notre société, si évoluée, avide de libertés et de loisirs, a-t-elle encore besoin de héros, et de légendes ?

Chacun connaît la réponse. Les jeunes Français sont capables de donner vingt noms de footballeurs et chanteurs en tout genre devenus icônes de leur quotidien en délivrant le message de la célébrité et de l'enrichissement.

Combien d'individus qui - quel que soit leur métier - ont choisi de consacrer leur vie aux autres ?

Ces gamins de 20 ans qui offrent leur vie quand la République le demande mériteraient cette reconnaissance !

Mais ils ne font pas fortune. J'ai la faiblesse de croire qu'ils constituent cependant la plus précieuse de nos richesses, toute d'humanité, de chair et de sang.

 

Nous aurons toujours besoin de ces jeunes hommes et femmes pour ce métier de soldat, qu'aucune machine ne fera à leur place. Qui peut croire que la guerre devienne un jour l'affaire de robots commandés à distance par les « riches », contre des « pauvres » à la poitrine nue ?

Aucune démocratie ne le supporterait. Les hommes sont condamnés à rester l'instrument premier du combat. Mais en trouvera-t-on encore longtemps pour porter nos armes ?

Rien n'est moins sûr, si nous continuons à ignorer l'histoire de nos héros, qui est aussi celle de notre pays s'écrivant sous nos yeux. Rien n'est moins sûr, si la nation n'y reconnaît pas ses fils et persiste à refuser une considération qu'ils n'osent même plus solliciter, dans la cacophonie de ceux qui exigent tout et n'importe quoi.

Une société « fabrique » ses défenseurs en leur offrant une place et une reconnaissance particulières. Elle génère, au sens propre, les volontaires qui feront le choix des armes malgré des contraintes exorbitantes. Un choix rationnel, qui n'est pas seulement la réponse à l'irrésistible appel d'une vocation.

 

Prenons garde que ces volontaires ne deviennent les victimes silencieuses d'un pays qui ne se rappellerait plus ni leur mérite, ni leur utilité, ni même d'avoir un jour exigé leur sacrifice. Nous ne les trouverions simplement plus.

Général HERVÉ CHARPENTIER

 

  • Agenda  

 

92 RI    Régiment d'Auvergne  

                                         

  130PX-~1

 

 

http://caf92ri.over-blog.com/articles-blog.html

 

  imagesCA4YPIJR   imagesCA4YPIJR imagesCA4YPIJR imagesCA4YPIJR imagesCA4YPIJR

 

Passation de commandement à la 4ème CIE du 92ème RI notre compagnie jumelée avec la ville de Chamalieres le 8 juillet 2011 à Saint Bonnet Près Orcival, en présence du Député Maire Louis Giscard d’Estaing, du Chef de Corps du 92ème RI le Colonel HABEREY et de l’Adjoint du Commandant de la 3ème Brigade Mécanisée le Colonel Minjoulat-Ret.

 Départ du Capitaine SCARPA et prise de commandement du Capitaine CAVALIER.

 Au delà d'une cérémonie respectueuse du cérémonial nous avons partagé un grand moment d’émotion.

Après deux ans de commandement, un séjour en Afghanistan de 6 mois, le Capitaine SCARPA a conquis la confiance, le respect et l’affection de ses hommes et de ses chefs.

De nombreux témoignages en ce jour lui ont été prodigués.

Nous souhaitons à son successeur le Capitaine CAVALIER autant de réussite pour le succès des armes de la France.

Chamalieres sera toujours à vos cotés.

Avec tous mes remerciement pour le soutien logistique Photos

Credit Photos Cellule communication du 92RI C/C GUYOT

Credit Photos Franck de Magalhães Directeur de Cabinet

Mairie de Chamalières 1, place Claude Wolff

63400 Chamalières

 

 

 juillet 2011 148

Chef de Corps du 92RI le Colonel HABEREY,

Député Maire Louis GISCARD D'ESTAING        

 le Colonel Minjoulat-Ret

  juillet-2011-155.JPG 92-RI-0806-copie-1.JPG

 Député Maire Louis GISCARD D'ESTAING                              Chef de Corps du 92RI le Colonel HABEREY

LOLA   Capitaine CAVALIER  Capitaine SCARPA    

juillet-2011-148.JPG 

 92-RI-0577.JPG

   Député Maire Louis GISCARD D'ESTAING

    LCL(cr)Barbin  correspondant Défense de Chamalieres

                92-RI-0829.JPG                      92-RI-0473.JPG       

  Député Maire Louis GISCARD D'ESTAING

   

   92-RI-0593.JPG  92-RI-0471.JPG

Capitaine SCARPA                                                                            

92-RI-0466.JPG  92-RI-0594.JPG

Capitaine CAVALIER

92-RI-0613.JPG                   92-RI-0680.JPG

Capitaine CAVALIER   Chef de Corps du 92RI le Colonel HABEREY

         92-RI-0688.JPG                  92-RI-0685.JPG

                                                                              92-RI-0738.JPG      92-RI-0747.JPG

  Capitaine CAVALIER   Chef de Corps du 92RI le Colonel HABEREY

92-RI-0762.JPG 

92-RI-0754.JPG

92-RI-0805.JPG   

 

Chef de Corps du 92RI le Colonel HABEREY  Capitaine SCARPA

 

         92-RI-0748.JPG

        Capitaine SCARPA

92-RI-0536.JPG      92-RI-0538.JPG

Député Maire Louis GISCARD D'ESTAING 

Adjoint à la 3 Brigade Meca  le Colonel Minjoulat-Ret  

LCL(cr)Barbin  correspondant Défense de Chamalieres

92-RI-0828.JPG   92-RI-0833.JPG  juillet-2011-154.JPG

Capitaine SCARPA                     LOLA              Capitaine CAVALIER

 

36 F Flotille de l'Aéronaval   

Nos Camarades de la 36F sont pour un certain nombre sur les opérations de Lybie...............

    D'autre seront à Paris pour le défilé du 14 Juillet

 

Nous pensons à eux et leurs souhaitons un retour sans soucis dans notre Pays

 

imagesCAQI0DCE.jpg

  • Opération Hélico Lybie

 

  • AGENDA

          lundi 11 juillet 2011

Saint-Bonnet près Orcival - Commerce de proximité

Après avoir tenu une permanence parlementaire en Mairie de Nébouzat, votre Député a retrouvé au Camping de la Haute-Sioule à Saint-Bonnet près Orcival, André MARCON, Président de l'ACFCI et du Conseil Interconsulaire Auvergne et Agnes VALLEIX, gérante du Point multi-services, en présence de nombreux élus locaux - Alain MERCIER, Conseiller Régional d'Auvergne, Président de la Communauté de communes de Rochefort-Montagne et Maire de Nébouzat, Karine VACANT-PASCIUTO, Conseillère Régionale d'Auvergne, Jacques FOURNIER, Maire de Saint-Bonnet près Orcival- et d'élus consulaires -Claude BARBIN, Stanislas RENIE.

 

Une présentation officielle de l'activité Point multi-services à Saint-Bonnet près Orcival, soutenue par Louis GISCARD d'ESTAING, concept mis en place dès 1994 par le Conseil Interconsulaire Auvergne.

450%20-%20St%20Bonnet%20P%20Orcival%20-%

 

André MARCON, Président de l'ACFCI et du Conseil Interconsulaire Auvergne et notre député Maire Louis Giscard d'Estaing

 

92-RI 5737

 

André MARCON, Président de l'ACFCI et du Conseil Interconsulaire Auvergne et notre député Maire Louis Giscard d'Estaing

 

92-RI 5747

 

Claude BARBIN Elu consulaire  CCI T et CCIRAuvergne Président de la commission Service à la personne  , Stanislas RENIE. Elu consulaire CCIT, Mr Leclerc Elu consulaire  CCIT

 

 

92-RI 5767

 

 

  •   LIBRE PROPOS

Lettre de l’ ASAF 11/06

« Ne pas subir »

(Maréchal Jean de Lattre de Tassigny)

 

14 juillet : fête nationale française

 

Le drapeau tricolore et l’hymne national
Dans quelques jours les Français fêteront le 14 juillet. Ils célèbreront ensemble les valeurs et les symboles de notre Patrie en se rassemblant autour des hommes et des femmes qui garantissent l’indépendance et la défense de la France, leur liberté et leur sécurité personnelles.

Le drapeau tricolore, symbole de tant d’espérance et de sacrifice, pavoisera les villes et précèdera chaque formation qui défilera. Il est la marque de l’unité de la Nation.
La Marseillaise sera chantée ou jouée par des milliers de citoyens réaffirmant ainsi leur attachement à la liberté et leur foi dans la France comme les poilus de 14-18 montant à l’assaut des tranchées ennemies et les résistants sur le point d’être fusillés,.

L’armée française, qui défilera sur l’avenue des Champs Elysées à Paris et dans les villes où stationne encore une garnison, demeure l’expression visible et immuable de cet esprit de sacrifice qui anime toujours notre peuple.
Depuis le dernier conflit mondial, l’armée n’a cessé de combattre contre les formes modernes de la barbarie : du nazisme jusqu’à l’intégrisme islamiste en Afghanistan, en passant par le marxisme totalitaire en Indochine.
Hier comme aujourd’hui, les autorités politiques, en accord avec le peuple, l’engagent à travers le monde pour assurer la défense éloignée de notre pays et défendre ses intérêts stratégiques. C’est son  devoir de servir et elle le fait remarquablement au regard des moyens dont elle dispose.

Le courage  de la vérité
Mais le 14 juillet est aussi l’occasion de présenter à tous les Français, souvent peu au fait des questions militaires, leur armée. Ils en sont fiers à juste titre ; cependant les plus jeunes en ignorent pratiquement tout depuis la suspension  du service national. 
Il s’agit donc de montrer et dire ce qu’elle est, avec ses capacités et ses lacunes, ses aptitudes et ses limites, afin que les Français prennent conscience des efforts à consentir et du prix à payer. Bref, il faut anticiper et dire la vérité à tous les citoyens pour que la France dispose d’une armée cohérente et capable de faire face aujourd’hui mais également demain aux innombrables menaces qui se développent à court et moyen termes.

Or, que n’a-ton entendu récemment de la part du ministre des Affaires étrangères ? Un jugement consternant, à la fois méprisant et ridicule, à l’encontre du chef d’état- major de la Marine qui alertait les responsables politiques et l’opinion sur des réalités opérationnelles indiscutables que nul ne peut sérieusement contester.
Comment cet homme, dont un ancien président a dit  « qu’il était le meilleur d’entre nous »  et qui a occupé trois mois le poste de ministre de la Défense, n’a-t-il pas compris qu’il est du devoir du chef militaire d’être non seulement présent face à l’ennemi mais aussi  de dire les choses, telles qu’elles sont  notamment   quand il y va du maintien des capacités opérationnelles dans la durée et de la vie des hommes et des femmes qui sont sous ses ordres.

Nier, certes de longue date, à ce point les réalités a conduit la France à creuser ses déficits  qui atteignent aujourd’hui la somme astronomique de 1 800 milliards €, fragilisant la position de la France au point de menacer son indépendance. Dans ce domaine, on aurait aimé avoir des responsables capables de dire hier la vérité aux Français comme certains chefs militaires le font aujourd’hui.

Reconnaissance et espérance
En défilant, les soldats porteront les sacrifices de leurs camarades tombés sur tous les théâtres d’opérations ; ils défileront également pour tous les « soldats de l’ombre » dont on ne voit jamais le visage et qui se battent pour arracher les otages des mains de leurs ravisseurs au péril de leur propre vie. Les Français sont en droit d’être fiers de ces soldats qui font également l’admiration de nos alliés.

Puissent les responsables d’aujourd’hui et de demain avoir le courage de ne pas sacrifier à des fins politiciennes de court terme cette force armée dont les capacités sont aujourd’hui affaiblies !
Que tous les Français, notamment les médias, soutiennent les soldats qui se battent et qui souffrent sur le terrain avec autant de force qu’ils l’ont fait pour les deux journalistes récemment libérés ! Qu’ils comprennent que la liberté et la sécurité de chacun et de tous, passe par une armée forte et un pays uni !

La rédaction de l’ASAF
(www.asafrance.fr)




Madame, Monsieur,

En cette veille de la fête nationale, veuillez trouver ci-joint , la lettre
mensuelle de l'Association de Soutien à l'Armée Française.

Je souhaite que tous les Français se retrouvent unis le 14 juillet autour de leur
armée pour lui exprimer considération et reconnaissance; pour lui marquer son
attachement et son soutien .
Qu'ils n'oublient pas ceux qui sont morts pour la France ainsi que leur famille;
qu'ils pensent aussi, en ce temps des vacances, aux blessés qui luttent contre la
souffrance et à ceux qui risquent  leur vie, en ce moment, dans des opérations de
guerre difficiles;
Nos compatriotes doivent savoir que leur armée est prête en permanence à intervenir
en France et dans le monde pour assurer leur protection.

Vous pouvez diffuser cette lettre  à vos parents, amis et connaissances; vous pouvez
également retrouver chaque jour sur notre site (www.asafrance.fr) de nouveaux
articles, rédigés ou sélectionnés par l'ASAF traitant de sujets d'intérêt militaire.
22 500 internautes sont venus consulter notre site au cours du mois de juin. Vous
trouverez également toutes les informations sur l'ASAF et vous pourrez nous
contacter directement par courriel.

Si vous souhaitez soutenir l'association, vous pouvez adhérer (à partir de 10 €) et
vous abonner au bulletin (15 €) que vous recevrez chaque trimestre (60 pages et tiré
à 9 000 exemplaires).
Vous pouvez également faire un don (amis: à partir de 5 €; soutien: à partir de 100
€ et mécène: à partir de 1 000 €) à:  ASAF ; 18 rue de Vézelay; 75018 PARIS.

NB: Pour rester indépendante et libre d'expression, l'ASAF ne sollicite aucune
subvention de l'État.

Belle fête nationale et bonnes vacances d'été.

Henri PINARD LEGRY
Président de l'ASAF
                                                                     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Dossier

La Marseillaise est un chant patriotique de la Révolution française, adopté depuis lors comme hymne national par la République française.

 

 

 

 

Écrite par Rouget de Lisle en 1792 pour l'armée du Rhin à la suite de la déclaration de guerre de la France à l'Autriche, La Marseillaise est, à l'origine, un chant de guerre révolutionnaire et un hymne à la liberté. Ses paroles consistent en une exhortation au combat pour la victoire et le salut de la révolution, et la libération des peuples de l'empire. Elle a été adoptée comme hymne national français une première fois le 14 juillet 1795, puis définitivement le 14 février 1879, hormis pendant la période de l'État Français, qui lui substitue Maréchal, nous voilà ![1]. La Marseillaise fut décrétée chant national le 14 juillet 1795 (26 messidor an III) par la Convention. Elle fut interdite sous l’Empire et la Restauration, puis remis en valeur lors des Trois Glorieuses, les 27-28-29 juillet 1830. Berlioz en élabora une orchestration qu’il dédia à Rouget de Lisle. La IIIème République en fait un hymne national le 14 février 1879 et, en 1887, une "version officielle" est adoptée. Le 14 juillet 1915, les cendres de Rouget de Lisle sont transférées aux Invalides. Le caractère d’hymne national est à nouveau affirmé dans les constitutions de 1946 et de 1958 (article 2). Sous son mandat de Président de la République française, Valéry Giscard d’Estaing a fait diminuer le tempo de la Marseillaise afin d’atteindre le rythme original. Par conséquent, la Marseillaise jouée actuellement est une adaptation de la version officielle de 1887.

 

 

280px-Pils_-_Rouget_de_Lisle_chantant_la 

 

 

http://www.dinosoria.com/hymnes/marseillaise.wav

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:La_Marseillaise.ogg

 

 

La Marseillaise

Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie,
L'étendard sanglant est levé ! (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans nos bras
Egorger nos fils et nos compagnes !

 

Refrain

Aux armes, citoyens !
Formez vos bataillons !
Marchons ! marchons !
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons !

 

Que veut cette horde d'esclaves,
De traîtres, de rois conjurés ?
Pour qui ces ignobles entraves,
Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)
Français, pour nous, ah! quel outrage !
Quels transports il doit exciter !
C'est nous qu'on ose méditer
De rendre à l'antique esclavage !

 

Quoi ! ces cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers !
Quoi ! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
Grand Dieu ! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient !
De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées !

 

Tremblez, tyrans et vous perfides,
L'opprobre de tous les partis,
Tremblez ! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leurs prix ! (bis)
Tout est soldat pour vous combattre,
S'ils tombent, nos jeunes héros,
La terre en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre !

 

Français, en guerriers magnanimes,
Portez ou retenez vos coups !
Epargnez ces tristes victimes,
A regret s'armant contre nous. (bis)
Mais ces despotes sanguinaires,
Mais ces complices de Bouillé,
Tous ces tigres qui, sans pitié,
Déchirent le sein de leur mère !

 

Amour sacré de la Patrie,
Conduis, soutiens nos bras vengeurs !
Liberté, Liberté chérie,
Combats avec tes défenseurs ! (bis)
Sous nos drapeaux, que la victoire
Accoure à tes mâles accents !
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !

 

Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n'y seront plus;
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus. (bis)
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil,
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre !

 

search%3Fum%3D1%26hl%3Dfr%26rls%3Dcom.mi

  • Breves

 

                                   images?q=tbn:ANd9GcRT11dR4icghVNsOrLOzXe

  drapeau+fran%25C3%25A7ais.jpg

  Mesdames, Messieurs,

Samedi dernier, 25 juin 2011, la France a été à nouveau endeuillée par la perte d’un
jeune soldat, le chasseur-parachutiste de 1re classe Cyrille HUGODOT du 1er RCP.
Selon les informations en provenance du Gouverneur militaire de Paris, son corps
sera rapatrié le mercredi 29 juin à Roissy, selon le protocole en vigueur : un
fourgon mortuaire, escorté par une garde d’honneur de la Garde Républicaine,
quittera Roissy vers 16h45 heures, empruntera l'autoroute A1 et le périphérique
extérieur, puis remontera l'avenue de la Grande Armée, avant de descendre les Champs
Elysées et d'arriver aux Invalides, où sa famille proche et une délégation
régimentaire lui rendront les honneurs au cours d'une cérémonie placée sous le signe
de l'intimité.
Cependant, tous ceux qui souhaitent s'associer au sacrifice de notre « dernier
héros, mort pour la France en Afghanistan » pourront le faire en manifestant leur
présence entre 17h00 heures et 17h30 heures, le long des Champs Elysées, si possible
avec un drapeau français. Pour accroître notre visibilité vis-à-vis de nos
concitoyens, il vous est suggéré de nous retrouver dans la partie supérieure des
Champs-Elysées, du côté de l'Arc-de-Triomphe.
Cette présence, qui doit rester silencieuse, digne et fraternelle, ne doit pas avoir
d'autre but que de montrer notre solidarité à l'égard d'un jeune frère d'armes et de
témoigner devant la communauté nationale de l'engagement des jeunes Français qui
risquent chaque jour leur vie en opérations extérieures, pour défendre les intérêts
du pays.
Chacun veillera à mettre un point d'honneur à ce que sa présence ne fasse l'objet
d'aucune récupération partisane ou politique, notamment eu égard aux dernières
informations concernant une diminution du contingent français.
Pour plus de détails, voir le site internet suivant :
http://www.garnison-paris.terre.defense.gouv.fr
L'ANOPEX remercie les associations qui se sont déplacées la semaine dernière pour
rendre hommage au Caporal Florian Morillon du 1er RCP.

Fabrice MORAND
Secrétariat ANOPEX

 

 

Cimg1305 

 

Le Président de la République,
Sur le rapport du Premier ministre et du ministre de la défense et des
anciens combattants,
Vu l'article 13 de la Constitution ;
Le conseil des ministres entendu,
Décrète :

A. -- ARMÉE DE TERRE

Article 1


M. le général de corps d'armée Ract-Madoux (Bertrand, Régis, Marie,
Dominique) est nommé chef d'état-major de l'armée de terre à compter du
1er septembre 2011. Il est, pour prendre rang de la même date, élevé aux
rang et appellation de général d'armée. Il est maintenu dans la 1re
section des officiers généraux de l'armée de terre jusqu'au 31 août 2014.

 

 

 

 

 

 

 

  • Liens Utiles

 

 

   

                images?q=tbn:ANd9GcT2yddseuri4i9V59Pxxby

 

 

 

Pour en savoir plus sur l'Histoire,l'economie,la situation intérieure et politique actuelle de l'Afghanisan,l'engagement de la communauté internationale,le role des nations unies,l'action de la France

Pour connaitre les Forces Françaises dans le monde et en Afghanistan en particulier.

Pour plus d'informations sur les actions menées par les nations unies en Afghanistan

 

  • Libres Propos

  « Le Soldat n’est pas un homme de violence. Il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d’aller sans faillir au bout de sa parole tout en sachant qu’il est voué à l’oubli » 

(Antoine de SAINT EXUPERY)  

 

 

Rappel des Ojectifs de la Newsletter du correspondant Défense.

  • Mes Chers Camarades

Toutes les Infos,RV,dates que vous aurez l'Amabilité de m'adresser seront retranscrites dans mes Newsletters.

Pour cela mon Mail c.barbin@barbin.fr

 

 

 

 

 

 

galette-FLM-2010-016.jpg

 

Chers Collèges

Chers Camarade d'Active et de Reserve


Afin de partager avec vous les informations en provenance de la Défense et pour diffuser au mieux le lien Armée Nation.

je vous propose de vous envoyer régulièrement une Newsletter Correspondant Défense.Celle-ci reprendra les activités de nos unités parrainées


4 Cie du 92RI

• 36 F


Je ferai également le lien avec les informations en provenance du CIRFA, organise de recrutement des 3 Armées et avec notre Base de Défense de Clermont Ferrand regroupant toute les unités implanté en Auvergne.

Notre Base de défense qui va s’enrichir fin 2011 et 2012 de l’arrivée la 3 eme Brigade Meca implanté en ce moment sur la ville de Limoges.

Je n’oublie pas dans les informations que je diffuserai les éléments provenant du monde combattant implanté sur Chamalieres.

Au plaisir de vous retrouver régulierement dans cette Newsletter .

Claude BARBIN

 

 

 

 

Repost 0
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 16:24

Pour continuer à recevoir la Newsletter du Correspondant Défense de Chamalieres Claude barbin merci de vous inscrire sur mon Blog www.claudebarbin.com

 

 

 

 

 

 

Sommaire du Correspondant Défense de Chamalieres

 

Image1-copie-1Image ecu6

 

 

  • Editorial

Je n'aurai pas l'outrecuidance de rédiger un éditorial en ce jour laissant à notre illustre Général l'Honneur qui lui echoit.

 

 

appel-18-juin-jpg

Deux éléments sonores de l'appel du 18 juin 1940

 

 http://www.curiosphere.tv/video-documentaire/0-toutes-les-videos/106845-reportage-de-gaulle-et-lappel-du-18-juin-1940

 

http://www.charles-de-gaulle.org/pages/l-homme/dossiers-thematiques/1940-1944-la-seconde-guerre-mondiale/l-appel-du-18-juin/documents/l-appel-du-22-juin-1940.php

 

 

Le gouvernement français, après avoir demandé l'armistice, connaît, maintenant, les conditions dictées par l'ennemi.


Il résulte de ces conditions que les forces françaises de terre, de mer et de l'air seraient entièrement démobilisées, que nos armes seraient livrées, que le territoire français serait totalement occupé et que le gouvernement français tomberait sous la dépendance de l'Allemagne et de l'Italie.


On peut donc dire que cet armistice serait non seulement une capitulation mais encore un asservissement.


Or, beaucoup de Français n'acceptent pas la capitulation ni la servitude pour des raisons qui s'appellent l'honneur, le bon sens, l'intérêt supérieur de la patrie.


Je dis l'honneur, car la France s'est engagée à ne déposer les armes que d'accord avec ses alliés.


Tant que ses alliés continuent la guerre, son gouvernement n'a pas le droit de se rendre à l'ennemi.


Le gouvernement polonais, le gouvernement norvégien, le gouvernement hollandais, le gouvernement belge, le gouvernement luxembourgeois, quoique chassés de leur territoire, ont compris ainsi leur devoir.


Je dis le bon sens, car il est absurde de considérer la lutte comme perdue.


Oui, nous avons subi une grande défaite.

 

 

 

 

 

 

 


Un système militaire mauvais, les fautes commises dans la conduite des opérations, l'esprit d'abandon du gouvernement pendant ces derniers combats nous ont fait perdre la bataille de France.


Mais il nous reste un vaste empire, une flotte intacte, beaucoup d'or.

 

Il nous reste des alliés dont les ressources sont immenses, et qui dominent les mers.


Il nous reste les gigantesques possibilités de l'industrie américaine.


Les mêmes conditions de la guerre qui nous ont fait battre par cinq mille avions et six mille chars peuvent nous donner, demain, la victoire par vingt mille chars et vingt mille avions.


Je dis l'intérêt supérieur de la patrie car cette guerre n'est pas une guerre franco-allemande, qu'une bataille puisse décider.


Cette guerre est une guerre mondiale.


Nul ne peut prévoir si les peuples qui sont neutres, aujourd'hui, le resteront demain.


Même les alliés de l'Allemagne resteront-ils toujours ses alliés ?


Si les forces de la liberté triomphent finalement de celles de la servitude, quel serait le destin d'une France qui se serait soumise à l'ennemi ?


L'honneur, le bon sens, l'intérêt supérieur de la patrie commandent à tous les Français libres de continuer le combat là où ils seront et comme ils pourront.


Il est, par conséquent, nécessaire de grouper partout où cela se peut une force française aussi grande que possible.


Tout ce qui peut être réuni en fait d'éléments militaires français et de capacité française de production d'armement doit être organisé partout où il y en a.

 

 

 

 


Moi, général De Gaulle, j'entreprends ici, en Angleterre, cette tâche nationale.


J'invite tous les militaires français des armées de terre, de mer et de l'air, j'invite les ingénieurs et les ouvriers français spécialistes de l'armement qui se trouvent en territoire britannique ou qui pourraient y parvenir, à se réunir à moi. J'invite les chefs, les soldats, les marins, les aviateurs des forces françaises de terre, de mer, de l'air, où qu'ils se trouvent actuellement, à se mettre en rapport avec moi. J'invite tous les Français qui veulent rester libres à m'écouter et à me suivre.


Vive la France libre dans l'honneur et dans l'indépendance !

 

 

 

 

 

 

 

  • Agenda

 

92 RI Régiment d'Auvergne

 

 130PX-~1

 

 

http://caf92ri.over-blog.com/articles-blog.html

 

 

Voici quelques dates supplémentaires dont vous pourrez tenir compte en fonction de vos disponibilités :

- 9 juin à 16 h 30, prise d'armes au quartier Desaix : remise des képis.

- 18 juin (matin), prise d'armes au quartier Desaix : cérémonie de dissolution
du GTIA Auvergne (unités rentrant du Liban).
- mise en place terminée pour 10 h et dissolution à 10 h 50 -
(pour mémoire : 18 aprés-midi et 19 juin : portes ouvertes du 92ème RI)

- 30 juin à 11 h, prise d'armes au quartier Desaix : passation de commandement de la 2ème compagnie.

- 6 juillet, prise d'armes au quartier Desaix (heure non fixée) :passation de commandement de la 3ème compagnie.

- 7 juillet, prise d'armes à Chamalières (heure et lieu non fixés) :remise de fourragères.

- 8 juillet à 11 h, prise d'armes au chateau de Cordés (à coté d'Orcival) :
passation de commandement de la 4ème compagnie.

 

Mercredi 15 juin 2011 3 15 /06 /Juin /2011 14:58

195735_189004504485833_7379522_n.jpg

 

Portes ouvertes du Régiment d'Auvergne le 18 et 19 Juin 2011.

11h00 à 20h00 le samedi et 11h00 à 19h00 le dimanche.

  • 36 F Flotille de l'Aéronaval

Nos Camarades de la 36F sont pour un certain nombre sur les opérations de Lybie...............

Nous pensons à eux et leurs souhaitons un retour sans soucis dans notre Pays

 

imagesCAQI0DCE.jpg

  • Opération Hélico Lybie

 http://www.defense.gouv.fr/operations/autres-operations/operation-harmattan-libye/actualites/libye-engagement-des-helicopteres-francais-depuis-le-bpc-tonnerre

 

  • DOSSIER

La Cavalerie Blindée pour les … autres, ou quelques mots sur la Cavalerie Blindée   

  

  

 

 

 

 

 

 

LE CAVALIER


Pourquoi le cavalier est il monté sur un cheval ?
Parcequ'il y a toujours plus d'intelligence dans deux têtes que dans une seule.....

Le Cavalier est ..... la plus belle conquête du cheval

 

 

 

Au sein de la mêlée, il y a toujours eu une alternance en terme de prééminence d’emploi entre l'infanterie et la cavalerie, la combinaison des deux étant indispensable au succès.

 

Indéniablement, les opérations d'aujourd'hui sollicitent davantage les aptitudes de l'infanterie et se traduisent, de facto, par sa présence majoritaire sur les théâtres, à la fois en volumes de troupes mais également en commandements de GTIA. La diversité des moyens et des structures, bien que témoignant d'une capacité d'adaptation "historique" des unités de cavalerie blindée, ou plus exactement de la sous-fonction opérationnelle "combat embarqué", n'a pas favorisé leur emploi par le chef en opération.

 

De surcroit, le maintien en condition opérationnelle des véhicules blindés, particulièrement ceux de la CB, est apparu rapidement comme une contrainte lourde dans un contexte de projection, s’inscrivant même comme un critère de génération de forces et devenant finalement un argument de sous-emploi.

 

Très naturellement, dans le rééquilibrage capacitaire en cours, le poids global et la part relative de la CB se sont amoindris

 

 

 

 

 

 

Pourtant, il ne faudrait pas que ce contexte dont une certaine méconnaissance des capacités

réelles des unités de CB accroit les effets, conduise à négliger lentement mais sûrement son apport à l’action interarmes et, par là, à pénaliser l’engagement opérationnel.

 

Dans la même logique, il est impératif de n’abandonner aucune des capacités de la CB sous

peine d’obérer une remontée en puissance par une perte irréversible des savoir-faire ou par des délais hors contrat opérationnel.

 

Partout où les unités de CB ont été engagées, elles ont pleinement contribué au succès, y compris récemment sur des terrains a priori peu propices à l'emploi des blindés et dans des configurations ne permettant pas nécessairement d'en exploiter toutes les capacités.

 

Le poids du MCO, quant à lui, constitue une donnée à la fois relative et partiellement subjective.

 

Une approche en termes de coût global personnel-matériel, croisée avec l’effet sur le terrain, serait sans doute mieux adaptée, d’autant que la problématique va rapidement concerner la plupart des fonctions opérationnelles avec l’arrivée de nouveaux équipements comme le VBCI.

 

Cette logique d’efficience est prégnante dans l'expression du besoin pour le futur EBRC : un engin aisément projetable et donc utilisable, avec un coût de possession réduit.

 

Enfin, un trop grand déséquilibre entre les deux composantes de la fonction opérationnelle

contact risque sur les théâtres d’engendrer une usure prématurée des forces engagées, de limiter leurs capacités de manœuvre et d’augmenter leur exposition. En organisation, il constitue un risque pour la préparation de l'avenir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La cavalerie blindée est bien l’outil de tous les probables

 

 

 

Le potentiel d’adaptation de la CB repose sur un principe inscrit aujourd’hui dans les esprits :

l’unicité du métier de cavalier blindé.

 

Ce métier s'exprime au travers d'aptitudes spécifiques à la recherche du renseignement, aux changements de postures immédiats, aux manœuvres de grande amplitude, au combat de rencontre et au contrôle de vastes espaces.

Il est exercé par des équipages peu nombreux mais plutôt bien équipés, servant une gamme de moyens alliant mobilité, protection, puissance de feu, capacités d'observation et de commandement, dans des proportions variables adaptées aux différentes circonstances.

1

Il se forge dans une préparation opérationnelle combinant utilisation de moyens réels, simulation et substitution, conduite avec l’obsession de la maîtrise des coûts et de l'optimisation de sa ressource humaine.

Cette unicité du métier s'appuie désormais sur une meilleure unicité de structures, entamée avec le peloton de cavalerie blindée, et poursuivie par la structure quaternaire d’escadron2 et l’organisation des régiments en deux types seulement.

 

Ainsi, les options prises pour la pérennisation du 3e RH faciliteront la génération de force, la

polyvalence, la préparation opérationnelle et l’emploi, en même temps que la transition vers

l’EBRC. La décision récente de mettre en place progressivement une filière unique s’inscrit dans cette logique en amenant le personnel à la polyvalence d’emploi.

 

Ce métier et ces structures uniques constituent les fondements de la CB aujourd’hui. Ils favorisent le passage des unités d'un matériel à un autre et l’adaptation de leurs structures en fonction des conditions de l'engagement. Ils permettent, en optimisant la ressource humaine de la CB, de conforter son aptitude à la réversibilité.

 

 

Enfin, si l'unicité du métier de cavalier blindé est la clé de voute du domaine de spécialités, les cavaliers sont capables, à l'instar des autres fonctions, de combattre débarqués sur des structures PROTERRE, en remplissant des missions communes dévolues aux unités de l'armée de terre.

 

Sur ces bases, la CB constitue pour le chef au combat l’arme fondamentale qui permet :

- d’acquérir le renseignement tactique, notamment sur les intentions de l’adversaire, en précisant en temps utile et par le contact, le renseignement provenant d'autres sources ;

- de marquer l'effort avec un effet de choc certain, éventuellement après un mouvement de

grande amplitude, en délivrant un feu puissant, varié et précis ;

de contrôler le milieu, notamment les vastes zones ouvertes ou périurbaines, avec des effectifs

limités, grâce à sa mobilité et à sa capacité d’alterner travail en décentralisé et concentration rapide ;d’influencer les perceptions de l’adversaire comme celles des populations, par sa visibilité stratégique, par sa capacité de dissuasion, par son aptitude à la réversibilité offerte par les changements de posture dans le service de ses matériels et la diversité de ces mêmes matériels.

 

Autrement dit, une fonction opérationnelle qui s’inscrit totalement dans les principes bien connus de liberté d’action, d'économie des forces et de concentration des efforts, et répond aux nécessités du durcissement actuel des opérations en espace lacunaire.

 

En guise de conclusion : la cavalerie blindée demeure au coeur de la mêlée

 

 

Engager davantage les unités de cavalerie blindée, c’est offrir au chef de la formation interarmes le recul qui accroit sa marge d’initiative, c’est lui permettre de disposer d’une meilleure capacité d’acquisition du renseignement. C’est donner à la force plus de mobilité et de protection avec des effectifs réduits. C’est la muscler au contact par des feux directs immédiatement disponibles, précis et puissants, en particulier entre 1500 et 4000 mètres. C’est permettre à l’infanterie de se concentrer sur les actions qui lui sont spécifiques, en sécurisant et en optimisant son engagement.

Plus de réactivité, plus de protection et plus de puissance de feu : c’est ce qu’imposent les

opérations d’aujourd’hui et c’est ce qu’apportent les unités de cavalerie blindée

 

 

Liens Utiles

 

 

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur l'Histoire,l'economie,la situation intérieure et politique actuelle de l'Afghanisan,l'engagement de la communauté internationale,le role des nations unies,l'action de la France

Pour connaitre les Forces Françaises dans le monde et en Afghanistan en particulier.

Pour plus d'informations sur les actions menées par les nations unies en Afghanistan

 

  • Libres Propos

 

« Le Soldat n’est pas un homme de violence. Il porte les armes et risque sa vie pour des fautes qui ne sont pas les siennes. Son mérite est d’aller sans faillir au bout de sa parole tout en sachant qu’il est voué à l’oubli »

(Antoine de SAINT EXUPERY)

 

 

Je vous propose de réfléchir sur le concept du lien Armée-Nation en lisant cet
entretien à trois voix entre deux anciens directeurs de l’Institut des hautes études
de défense nationale, le Général Xavier de ZUCHOWICZ et l’Amiral François DUPONT et
Philippe LEYMARIE.
Vous le constaterez, des propos assumés et parfois décapants…

 
http://blog.mondediplo.net/2011-06-03-La-nation-et-son-armee-2

 

Rappel des Ojectifs de la Newsletter du correspondant Défense.

  • Mes Chers Camarades

Toutes les Infos,RV,dates que vous aurez l'Amabilité de m'adresser seront retranscrites dans mes Newsletters.

Pour cela mon Mail c.barbin@barbin.fr

 

Chers Collèges

Chers Camarade d'Active et de Reserve


Afin de partager avec vous les informations en provenance de la Défense et pour diffuser au mieux le lien Armée Nation.

je vous propose de vous envoyer régulièrement une Newsletter Correspondant Défense.Celle-ci reprendra les activités de nos unités parrainées


4 Cie du 92RI

• 36 F


Je ferai également le lien avec les informations en provenance du CIRFA, organise de recrutement des 3 Armées et avec notre Base de Défense de Clermont Ferrand regroupant toute les unités implanté en Auvergne.

Notre Base de défense qui va s’enrichir fin 2011 et 2012 de l’arrivée la 3 eme Brigade Meca implanté en ce moment sur la ville de Limoges.

Je n’oublie pas dans les informations que je diffuserai les éléments provenant du monde combattant implanté sur Chamalieres.

Au plaisir de vous retrouver régulierement dans cette Newsletter .

Claude BARBIN

 

 

 

Repost 0
Published by Claude Barbin
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 10:03

Sommaire

Image1-copie-1Image ecu6

 

  • Lettre du CEMAT
  • Editorial
  • Agenda
  • Breves
  • Liens Utiles
  • Libres Propos
  • Rappel des Ojectifs de la Newsletter du correspondant Défense.

 

Image1-copie-1Image ecu6

 

  • Lettre du CEMAT

http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=1&ved=0CBkQFjAA&url=http%3A%2F%2Fwww.fng.asso.fr%2Fpdf%2Flettre%2520info%2520CEMAT%25204.pdf&ei=EMiRTcb6OoSbhQep6byeDw&usg=AFQjCNFTYU1ZlA_oGHdxLX98aNQmR1_BNw

 

  • Editorial

Et pourtant je vous avais promis en m’appuyant sur l’astrologie Chinoise avec l’Année du Lapin que nous aurions une année 2011 calme et sereine.

· Le Japon subit un tsunami et une pollution radiologique tout en nous donnant un exemple de discipline collective, d’héroïsme  et de courage

· Des bouleversements au Moyen Orient sans précèdent pour installer la démocratie.

· Des soldats Français continuent à tomber en Afghanistan.

· La France engagé dans une guerre en Libye.

· Une situation de quasi guerre civile en côte d’Ivoire.

Notre organisation de la  défense et de protection des populations est en première ligne dans les décisions de notre pays.

C’est un moment important, voir privilégié de lui rendre hommage, de la soutenir et de continuer à la faire évoluer à la lumière des évènements que nous vivons. Dans cette perspective je vous propose différentes réflexions dans la rubrique Libre Propos de cette Newsletters.

Proche  de nous

· Le 92 RI Régiment d’Auvergne est présent avec son chef de Corps au Liban, une partie de la 4 eme Compagnie du 92 RI en Afghanistan. Notre conseil Municipal a souhaité voter un budget de 250 € afin de manifester son soutient à notre Cie parrainée en participant à la confection de colis dit « moral des troupes »

 

· La Flottille 36 F a changé de patron, l’instigateur et la cheville ouvrière de notre marrainage le capitaine de corvette MARCHIS a transmis son commandement au le capitaine de corvette Jean-Baptiste ALLARD.

 

· Le monde combattant stationné sur Chamalieres reste au cœur de l’intérêt de notre Municipalité à la fois par la volonté de notre député Maire et par l’énergie de tout le conseil Municipal qui ne manque aucune manifestation ni occasion d’exprimer son soutien et sa reconnaissance.

 

Retour terrain.

J’ai été interpellé fraternellement durant une participation à une cérémonie du monde combattant pour souligner le bienfait d’une minute de silence à l’assemblée National en mémoire des victimes du tsunami Japonais, me rappelant cependant  que quand nos soldats tombent au combat, mort pour la France, point de minute de silence !!!!!!!!!

 

Rendez-vous le mois prochain.

Claude Barbin

Pour continuer à recevoir cette Newsletters merci de vous inscrire sur mon Blog  

Facile 2 Minutes sur la colonne de droite

 

www.claudebarbin.com

 

  • 36 F Flotille de l'Aéronaval

 

 NM-317664.jpg imagesCAQI0DCE.jpg

Une cérémonie de prise de commandement a eu lieu, à la BAN du Palyvestre, où le contre-amiral Bobin, commandant la force de l'aéronautique navale, a installé le capitaine de corvette Jean-Baptiste Allard comme commandant de la flottille 36F. Il prend la succession du capitaine de corvette Marchis, nommé à Paris.

Cette plus jeune flottille de l'aéronautique navale est équipée d'hélicoptères de type Panther. Sa mission principale est la sûreté de la force navale contre une menace au-dessus de la surface mais aussi un acteur important dans la lutte contre l'immigration clandestine et le narco-trafic. Elle participe également à la surveillance maritime et la police des pêches.

  imagesCARPBQPU.jpg

Dans un discours, empreint d'émotion, et après avoir remis deux lettres de félicitations à des officiers, le capitaine de corvette Marchis a remercié « ses hommes ». Le contre-amiral Bobin a ensuite passé les troupes en revue avant de se féliciter du bilan 2010 de la flottille hyéroise.

 

 

Flottille 36F

blason01.jpgForte de 15 hélicoptères Panther, la flottille 36F est présente sur toutes les mers du globe à travers ses 12 détachements embarqués, principalement sur les frégates de type Jean-Bart, La Fayette, Floréal ou sur porte-avions.

Ceux-ci se sont illustrés lors du conflit au Kosovo, en prenant une part active aux opérations de contrôle du trafic maritime autour du groupe aéronaval déployé en Adriatique.

La 36F est régulièrement impliquée dans les opérations de police en mer, comme la surveillance des pêches dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), ou de lutte contre le traffic de drogue aux Caraïbes.

Elle a aussi participé aux plans ORSEC déclenchés lors des inondations dans le sud de la France en 1999. Depuis le 1er juin 2001, un treizième détachement a été créé sur le Guépratte.

Au 15 septembre 2000, la flottille 36F totalisait plus de 15000 heures de vol.

Le parrainage de la flottille 36F par la ville de Chamalières (Puy-de-Dôme) est agréé le 30 avril 2009

  • 92 RI Régiment d'Auvergne
 
 130PX-~1

 

 

Mardi 15 Mars acceuil de la 2 éme Cie de retour des Emirats arabe par une prise d'armes à 8h15.

Mercredi 16 Mars à 15h00 à eu lieu au foyer du soldat la confection de colis pour nos soldats en Afghanistan de La 4 cie du 92RI puis diffusion de photos et gouter.

A cette ocassion La Mairie de Chamalieres apres délibération du conseil Municipal à remis un cheque de 250 € pour la confection de colis à destination de l'Unité parrainnée par notre Municipalité.

 imagesCA4YPIJRimagesCA4YPIJR imagesCA4YPIJRimagesCA4YPIJRimagesCA4YPIJR

imagesCABJSH3X.jpg

0101

 

 

Compte rendu du MERCREDI 23 MARS INFO LIBAN ET ENVOI DE COLIS voici le programme:

13h45 acceuil des familles au cinéma et mot du Colonel.

14h00 Viso-conférance avec le Liban environ 1h00 vous pourrez poser des questions en direct.

15h00 Confection des colis (un par section avec un lecteur DVD et des DVD)

 ensuite vers 15h30 diffusion de photos et gouter au foyer

 

carte-de-la-libye-dans-le-bassin-mediterraneen_article_plei.jpg

Le vote de la résolution 1973 par le Conseil de sécurité des Nations Unies, puis le sommet de Paris du 19 mars réunissant leaders européens, arabes et nord-américains, ont ouvert la voie à une intervention militaire internationale en Libye. Celle-ci a pour but de protéger la population civile libyenne contre les attaques dirigées par le colonel Kadhafi. Dans le cadre d'Harmattan , nom donné au volet français des opérations internationales, des avions français et le groupe aéronaval sont notamment engagés.

 

De_Gaule_96.jpglibye-potentielle-planche-salut-commercial-rafale-54409.jpg

inspection-des-avions-a-leurs-retour-de-mission_diaporama.jpgst-dizier-acheminement-de-fret_diaporama.jpg

en-vol-avec-un-ravitailleur-c135-_diaporama.jpgen-vol-avec-un-ravitailleur-c135e_diaporama.jpg

 

Interventions d'autorités

Rafale-23pan-charles-de-gaulle 002

Visite du Président de la république Nicolas Sarkozy sur la base aérienne de Solenzara où sont stationnés la majorité des moyens aériens français

«Nos forces aériennes s’opposeront à toute agression des avions du colonel Kadhafi»

François Fillon s’adresse aux parlementaires

Visite du ministre de la Défense sur la base aérienne de Nancy

Gérard Longuet souligne la « proximité » entre états-majors des forces coalisées

Gérard Longuet : «La France aura oeuvré avec promptitude pour venir en aide à un peuple »

Activités opérationnelles :

Libye : point de situation opération Harmattan n°10

Libye : l’armement à Solenzara

Libye : point de situation opération Harmattan n°9

Point de situation opération Harmattan n°8

Libye : point de situation opération Harmattan n°7

En vol avec un ravitailleur C 135

Point de situation opération Harmattan n°6

Point de situation opération Harmattan n°5

Augmenter le temps de travail sur zone, la mission de ravitaillement en vol

L’opération Harmattan marquée par l’engagement de la TF473 et la montée en puissance de la BA 126

Première mission aérienne pour la TF 473

Task Force 473 : visite du commandant de la JTF « Odyssey Dawn » à bord du Charles de Gaulle.

Opération Harmattan : le soutien se mobilise à la BdD de Solenzara

Troisième jour de l’opération Harmattan

Préparation du porte-avions Charles de Gaulle

L’opération Harmattan vue par ceux qui l’ont conduite

Nancy et Saint-Dizier : Le général Paloméros félicite les aviateurs engagés dans les opérations

Poursuite des opérations

Appareillage du porte-avions Charles de Gaulle

Début des opérations aériennes françaises

Articles liés :

Pod Reco-NG : l’image numérique au service du renseignement aérien

Recherche et sauvetage de pilote en zone de combat : la mission "Resco"

Les moyens de la mission "Resco" (infographie)

Copyright Ministère de la Défense 2011 | Mentions legales

 

 

  • Agenda

  LE JEUDI 21 AVRIL 2011, à 17 H 45

A la Conférence du Général Jean COT " La Défense Européenne et ses ambiguïtés", qui se tiendra à l'IUT de Montluçon (Amphi GLT), Bd Aristide BRIAND

 Contact : JP Fontaine,   

Vice-président délégué pour le département de l'ALLIER

de l'Association Régionale AUVERGNE des Auditeurs de l'IHEDN.

T° 06 08 70 16 99

 

 

  • Breves

 

images?q=tbn:ANd9GcRT11dR4icghVNsOrLOzXe

·  Pour information, la publication dans le JORF du décret n°2011-323 du 24 mars 2011Portant changement de l'appellation du collège interarmées de défense. Le collège interarmées de défense prend le nom d'Ecole de guerre (Art.1).

 

·  Dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre l’Algérie et la France, «Raïs Hamidou 11» se déroulera du 25 mars au 12 avril en Méditerranée Occidentale. Il réunira 6 bâtiments navals et 3 aéronefs des deux nationalités, et aura pour but la consolidation de la coopération opérationnelle entre les Forces navales algériennes et la Marine nationale française dans les domaines de surveillance et de sécurité maritime.

 

 

 

 

 · COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Paris, le mardi 15 mars 2011

 

IHEDN/SNCF convention de mécénat dans le cadre du

 « Cercle des partenaires »

 

Le vice-amiral d’escadre Richard Laborde, directeur de l’IHEDN, président du conseil d’administration du fonds de dotation « Le cercle des partenaires » et Stéphane Volant, secrétaire général de la SNCF ont signé, ce mardi 15 mars 2011 à l’École militaire, une convention de mécénat. Cette convention lie les deux parties sur le thème de la sensibilisation des jeunes à la démarche citoyenne, ce dont se félicitent l’Institut et la SNCF.

 

Ainsi, dans le cadre d’un séminaire « Découverte » qui se déroulera du 20 au 21 avril 2011, une vingtaine d’étudiants, issus des quartiers en difficulté, des académies de Paris, Créteil et Versailles, se verront offrir deux journées d’exception.  

À partir de moments d’échanges privilégiés, tant avec les représentants de la SNCF qu’avec ceux des forces armées, de présentation des missions d’unités opérationnelles militaires, ils pourront alors mieux comprendre les enjeux de la citoyenneté et les fondements des valeurs républicaines.

 

Ce partenariat fondé sur les mêmes valeurs est destiné à promouvoir la responsabilité sociétale et le pacte citoyen, au travers de la connaissance d’une grande entreprise de transport ferroviaire et des acteurs de la défense nationale.

 

Contacts presse

IHEDN SNCF

Linda Thisse Guillaume Darsonville

conseillère pour la communication directeur de la communication

01 44 42 54 15 / 06 77 13 70 29 01 53 25 87 15

linda.thisse@ihedn.fr guillaume.darsonville@sncf.fr

 

 

 

 

LA MER AU COEUR DE PARTENARIATS PEDAGOGIQUES

 

TUX%20Marine%20NationaleTUX%20Marine%20NationaleTUX%20Marine%20NationaleTUX%20Marine%20NationaleTUX%20Marine%20Nationale

 

La mondialisation est désormais étudiée à l’Université et dans les grandes écoles. Ces études mettent en évidence le rôle premier de la mer dans le volume des échanges qui caractérise cette mondialisation : de l’Internet (câbles sous-marins) aux matières premières ou aux biens de consommation, la mer est plus

que jamais espace de communication. Par l’exploitation des océans, dans leur volume ou leurs sous-sols, elle est la source de richesses du futur.

 

Pour mieux comprendre l’actualité et

les enjeux de la Marine nationale

 

A son modeste niveau, le Centre d’études supérieures

de la marine contribue au développement de la réflexion

universitaire sur cet aspect maritime de la mondialisation

et les enjeux de sécurité et de défense associés. Ainsi, le

rapport d’un Etat à l’Océan peut apparaître comme un

indicateur pertinent du rôle, régional ou mondial, que

souhaite acquérir cet Etat sur l’« échiquier international »

dont on rappelle que 42 des 64 cases sont maritimes.

Afin de prendre en compte la couleur bleue de la planète,

il est apparu nécessaire d’inclure cette analyse des

enjeux océaniques dans les programmes de

l’enseignement supérieur, de faciliter l’acquisition par les

étudiants de solides connaissances générales en matière

maritime et de renforcer la recherche universitaire sur ces

thématiques. Tels sont les objectifs des partenariats qui

intéressent de nombreux magistères ou mastères :

relations internationales, affaires européennes, sécurité

internationale, affaires publiques, histoire, droit…

POUR NOUS CONTACTER : cesm.etudes@marine.defense.gouv.fr

CENTRE D’ETUDES SUPERIEURES DE LA MARINE (CESM) – Case 08 –

 1, place Joffre – 75700 Paris

 

 au-coeur-de-la-marine-nationale.jpg

La Marine à l’université

 

Ainsi, le CESM participe-t-il depuis janvier 2011 à

l’Institut d’études politiques de Paris à un séminaire

d’enseignement semestriel intitulé : « Océans, enjeux de

sécurité et de défense ». Articulé en douze conférences,

il propose aux étudiants d’analyser les différents enjeux

maritimes et l’outil naval en tant qu’instrument d’une

volonté politique.

A chaque séance, un professionnel, souvent officier

supérieur de marine, échange avec les étudiants sur son

domaine d’expertise : histoire de la stratégie navale, droit

maritime, économie maritime, approvisionnement

énergétique, dissuasion, action aéronavale, diplomatie

navale, action de l’Etat en mer…

Un séminaire de ce type commencera prochainement au

profit des étudiants de Paris I. Par ailleurs, un partenariat

avec l’université Paris IV - Sorbonne et le Service

historique de la défense permet d’échanger

conférenciers, enseignants, chercheurs et étudiants

autour de l’histoire navale moderne et contemporaine,

avec pour thématique en 2011 : « Marine et Politique ».

Parallèlement à l’ensemble de ces enseignements, des

stages d’initiation aux divers aspects du monde maritime,

dont les opérations navales, sont proposés aux étudiants

des institutions partenaires. En retour, professeurs

d’université et maîtres de conférence participent à la

formation des officiers au CESM.

 

  

 

 

Liens Utiles

 

 

 

images?q=tbn:ANd9GcT2yddseuri4i9V59Pxxby

 

 

 

Pour en savoir plus sur l'Histoire,l'economie,la situation intérieure et politique actuelle de l'Afghanisan,l'engagement de la communauté internationale,le role des nations unies,l'action de la France

Pour connaitre les Forces Françaises dans le monde et en Afghanistan en particulier.

Pour plus d'informations sur les actions menées par les nations unies en Afghanistan

 

  • Libres Propos

 

Non la mort d’un militaire n’est pas un accident

du travail !

 

La mort d’un soldat sur un théâtre extérieur tout comme la mort

d’un pilote au cours d’un entraînement est une conséquence

logique et pleinement assumée mais non souhaitée, d’un engagement

sous les ordres et la mission définis par les chefs, qui

mène au combat et parfois jusqu’à la mort.

 

Le lien qui unit le soldat à ses chefs et à ses camarades d’unité

de combat sert une finalité intrinsèquement juste qui est la paix et

la tranquillité de ses concitoyens.

 

L’ordre de tuer est étroitement lié au risque d’être tué soi-même. Il

doit donc être juste et légitime.

 

Si l’ordre est ni juste ni légitime, le combattant court le risque d’être

poursuivi pour crime de guerre et contre l’humanité. Si c’est la

guerre elle-même qui est ni juste ni légitime, ce n’est pas le soldat

mais bien l’Etat pour lequel il combat, qui risque lui-même d’être

juridiquement sanctionné par les tribunaux internationaux ou

par la communauté internationale des Etats.

 

Etre militaire correspond donc plus à une vocation qu’un à métier.

C’est pour cela que le service des armes de son pays correspond

au plus haut degré de la citoyenneté.

 

Rappeler cela restera toujours nécessaire. Mais lorsqu’un militaire

tué revient chez ses proches dans un quasi anonymat médiatique,

rappeler cela revient aussi à s’élever contre une banalisation

du sens étique de l’engagementde celui qui a choisi de donner sa

vie pour son pays.

 

Debout les Hommes !

Colonel (R) E. de BOSSOREILLE

Président de l’ANRAT

 

 

Lettre de l’ASAF 11/03

« Ne pas subir »
(Maréchal Jean de Lattre de Tassigny)

 

L’armée et la politique de la France

 

Au moment où la France engage son armée en Libye, nos pensées vont vers tous les militaires qui à l’étranger servent avec courage, compétence et détermination les intérêts supérieurs de la Nation. Ils sont aujourd’hui, plus que jamais, l’honneur de la France.

En voyant aujourd’hui les avions français en mission au-dessus de Benghazi, comme le sont depuis des années nos soldats, marins et aviateurs en opération en Afghanistan, dans l’Océan indien, au Liban et en Afrique, on ne peut s’empêcher de rappeler les nombreuses coupes effectuées dans les budgets de la Défense depuis trois décennies. Elles ont privé nos armées de capacités qui font défaut aujourd’hui et elles ont considérablement amoindri notre potentiel de combat. Le payerons-nous au prix du sang ?

Aujourd’hui n’y a-t-il pas comme une incohérence dans une relance de la diplomatie française en s’appuyant sur des atouts militaires que les responsables politiques ont contribué à rétrécir dangereusement ? Car, ne nous y trompons pas, si le conflit durait nous aurions bien du mal à soutenir ce rythme.

C’est dans ces circonstances où la France joue sa crédibilité sur la scène internationale que nous mesurons les conséquences de décisions à courte vue, notamment celle qui a conduit la réduction de moitié du budget de la Défense au nom des dividendes de la paix. De quel poids peut peser une Nation comme la France, membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, si elle ne possède pas un ensemble cohérent et puissant de capacités militaires ?

On comprend bien pourtant que les opérations en cours exigent des équipements militaires extrêmement complexes à mettre en œuvre : moyens de renseignement, systèmes d’armes, réseaux de commandement et de transmission, dispositif logistique en particulier. Or la mise en condition des forces armées pour de tels engagements nécessite des crédits pour développer et acquérir en nombre suffisant des matériels performants, mais également du temps et beaucoup d’entraînement pour remplir avec succès la mission dans des zones souvent inconnues et des conditions toujours difficiles.

N’en déplaise aux technocrates irresponsables, l’armée n’est pas une « vaste entreprise » et son organisation comme son fonctionnement n’ont rien à voir avec ceux des groupes industriels ou commerciaux. Sa finalité n’est pas la leur ; elle doit être capable d’agir sur court préavis, n’importe où dans le monde avec ses propres moyens pour mener des actions de guerre. On est bien loin des problèmes à résoudre par les multinationales…

La France, malgré les contraintes financières du moment, doit redresser d’urgence la courbe de l’évolution de son budget militaire et réinvestir dans sa Défense pour retrouver des capacités opérationnelles cohérentes avec la politique qu’elle conduit et ses ambitions légitimes.
A l’aune de la multiplicité des menaces et de leur diversité croissante, c’est un impératif absolu.

Notre nouveau Ministre saura-t-il abandonner cette réforme dévastatrice dite « des bases de défense » qui vise avant tout à rogner des effectifs en s’inspirant des méthodes de management des grands entreprises dont les contraintes n’ont rien à voir avec celles d’une armée en opération ?

Il serait désastreux pour la France que sa stratégie militaire et les moyens militaires dont elle dispose ne soient plus en mesure d’appuyer sa politique étrangère, comme ce fut dramatiquement le cas en 1939. Il y a en effet un paradoxe grave à diminuer drastiquement les effectifs des armées (plus de 50 000 hommes soit 15% du total, mais 25% dans l’armée de l’air) au moment où la France cherche à être présente diplomatiquement, donc militairement, dans toutes les zones de crises.

Dans un tout autre registre, le Japon fournit un bel exemple de ce à quoi peuvent aussi servir les armées dans une catastrophe qui est, à cet égard, une véritable surprise stratégique. Dans l’urgence et le chaos, les forces d’auto-défense ont assuré le déploiement rapide de moyens de détection, de secours, de recherche, de transport en complément des moyens civils existants.

L’armée, grâce à sa disponibilité permanente, à la diversité et à la puissance de ses équipements, à son aptitude à agir en toute autonomie et à son expérience très riche de nombreux types de crises, doit demeurer au cœur des préoccupations de la Nation.

 

Association de Soutien à l’Armée Française (ASAF) : 18 rue de Vézelay - 75008 Paris Contact : secretariat@asafrance.fr
Site :
www.asafrance.fr

 

 

  • Libres Propos suite

 

 

  A la lumière du drame dont les japonais sont aujourd'hui les victimes et pour lesquels s’exprime toute notre compassion, je me permets de remettre 

en mémoire un extrait du dossier "La Machine à fabriquer la Sécurité" que j'

avais publié il y a vingt ans, en 1991, dans de nombreuses revues dont la

revue de Sécurité Civile et industrielle, à savoir :

"Paradoxalement, ceux-là même qui sont animés d’un esprit tranquille et

confiant dans l’exploitation de systèmes technico-humains jusqu’ ’alors

Réputés sûrs, doivent aussi se méfier. En effet, que les systèmes de

sécurité tombent en panne, qu’ ils ne soient plus contrôlables ou contrôlés

que des dysfonctionnements prennent en défaut l’organisation, que l'ordre

ne soit plus respecté ou les procédures transgressées, que l’organisation

se dégrade et, très vite, les systèmes les plus sûrs voleront à leur tour en

éclats."

En ces tristes moments, puisse la famille scientifique être rejointe par les

politiques pour faire preuve d’humilité face à des risques technologiques

majeurs et considérer une bonne fois pour toute que la catastrophe n’arrive

pas qu’aux autres et qu'en tous les domaines de prévention nul n’est

parfait.

 

Bien cordialement,

 

JC BAERT

Producteur de jus de cervelle à la mer, pluridisciplinaire, dans les

secteurs d’application de la sûreté de fonctionnement des systèmes

technico-humains.

Diplômé de l'expérience de terrain auprès d’administrations et d'

organisations internationales, européennes et nationales en charge des

activités de la Recherche et de l’Innovation, de l'Energie, de la Santé, de

la Défense, de la Sécurité, des Transports, de l'Education et de l'

enseignement supérieur, de l'Environnement, du Sport et des activités

socioculturelles éducatives.

 

 

  • Mes Chers Camarades

Toutes les Infos,RV,dates que vous aurez l'Amabilité de m'adresser seront retranscrites dans mes Newsletters.

Pour cela mon Mail c.barbin@barbin.fr

 

Chers Collèges

Chers Camarade d'Active et de Reserve


Afin de partager avec vous les informations en provenance de la Défense et pour diffuser au mieux le lien Armée Nation.

je vous propose de vous envoyer régulièrement une Newsletter Correspondant Défense.Celle-ci reprendra les activités de nos unités parrainées


4 Cie du 92RI

• 36 F


Je ferai également le lien avec les informations en provenance du CIRFA, organise de recrutement des 3 Armées et avec notre Base de Défense de Clermont Ferrand regroupant toute les unités implanté en Auvergne.

Notre Base de défense qui va s’enrichir fin 2011 et 2012 de l’arrivée la 3 eme Brigade Meca implanté en ce moment sur la ville de Limoges.

Je n’oublie pas dans les informations que je diffuserai les éléments provenant du monde combattant implanté sur Chamalieres.

Au plaisir de vous retrouver régulierement dans cette Newsletter .

 

 

www.claudebarbin.com



Repost 0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 02:39

Voici les photos de cette superbe sortie avec Claude Barbin qui nous a mené à 3135 m !

 

Une magnifique initiation au ski de randonnée qui m'a littéralement séduit.

 

Un véritable complément à la course de montagne, dont l'expérience acquise et l'entrainement m'ont permis de bien gérer ma respiration et de ne pas souffrir dans l'ascension.

 

Les derniers mètres ont été difficiles car ma progression, malgré les couteaux fixés sous les skis, était ponctuée de descentes inopinées toutefois prises à la rigolade.

 

La récompense atteinte au fameux Col de Thorens a été doublement appréciée car après l'effort, la montagne s'est offerte à nous :

A nous seulement (et l'écho), après la fermeture des pistes à 17h00, la contemplation des magnifiques paysages et le silence impressionnant de ces grands espaces: 3/4 d'heure intenses dans un monde à part.

 

La descente, en ski, sur ces pistes devenues autoroutes vides, nous ramena au Chalet de la Marine , retrouver la chaleur de l'humanité !

 

26-03-2011 15-30-42 0042

 

26-03-2011 15-49-56 0044

 

26-03-2011 15-50-05 0045

 

26-03-2011 15-54-17 0046

 

26-03-2011 15-54-31 0047

 

26-03-2011 16-04-10 0048

 

26-03-2011 16-48-53 0049

 

26-03-2011 16-49-10 0050

 Stephan Gramond au sommet de Val Thorens

 

26-03-2011 17-08-52 0051

 

26-03-2011 17-09-05 0053

  Claude Barbin au sommet de Val Thorens

 

 

26-03-2011 17-09-22 0055

 

26-03-2011 17-48-19 0057

 

26-03-2011 17-53-57 0058

Par Stéphane GRAMOND
Repost 0
Published by Claude Barbin - dans Randonnées Montagne
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 17:52

  新年快乐!(xīn nián kuài lè !)

et 祝你好运。(zhù nǐ hǎo yùn

 

 

 2-Noel-Shanghai--2010-076.jpg

 

Quel bonheur !

Encore une occasion de vous présenter mes vœux pour 2011.

 

Cette fois, ce sera des vœux chinois pour une année d’harmonie et de sérénité. En effet, le 3 février 2011, pour les chinois, débute l’année du Lapin (ou du chat pour les occidentaux).

 

C’est le 4ème signe à s’être présenté à Bouddha parmi les 12 signes que compte l’astrologie chinoise. Profitons de cette année qui sera moins perturbée que l’année du tigre que nous venons de quitter et bien moins dangereuse que 2012 où nous rentrerons dans l’année plus difficile du Dragon.

 

Alors pour 2011, faisons nos affaires consciencieusement avec sérieux en respectant les règles et toutes les procédures qui nous éviteront de tomber dans l’écueil de cette année du lapin où les hommes de justice pourraient être amenés à jouer un rôle décisif.

 

 

 

 

Vous retrouverez dans les colonnes de cette newsletter les grandes orientations chinoises qui nous accompagneront tout au long de 2011.

 

Pour notre Municipalité de Chamalières, et pour votre Correspondant Défense, un mois de janvier particulièrement riche en rencontre. Notre Député Maire Louis Giscard d’Estaing a été sur tous les fronts des vœux Chamalièrois et Auvergnats.

 

Le monde combattant a également été à l’honneur durant la cérémonie des vœux aux associations.

 

Nos unités marraines et parraines la 36 F et 4ème Compagnie du 92ème RI n’ont pas été oubliées. D’autant que cette dernière déployée en Afghanistan apprécie de recevoir des nouvelles et des marques de soutien de Chamalières.

 

A titre personnel, j’ai pu échanger durant ce mois de janvier des vœux sympathiques avec toutes les associations du monde combattant stationnées sur Chamalières et les unités militaires stationnées en Auvergne et certaines sur la métropole : l’Ecole d’Etat Major de Compiègne, le 92ème RI, le 128ème RT d’Issoire, la base de défense de Clermont Ferrand, la 13ème base de soutien du matériel de Clermont-Ferrand, et la prestigieuse unité de police du RAID stationnée à Bièvre.

 

Egalement à lire dans cette newsletter, des informations concernant le recensement et une nouvelle rubrique « libres propos »

 

Comme on dit en chinois Bonne année et Bonne chance.

 

新年快乐!(xīn nián kuài lè !) et 祝你好运。(zhù nǐ hǎo yùn .)

 

Et au mois prochain

 

Claude BARBIN

 

幸福 !仍有机会向你介绍 2011 年我最良好的祝愿。这一次将中国的节日的和谐与平静的一年。事实上,2011 年日 3,在的中国开始兔 (或西方人的猫) 的年。你会发现在此新闻稿列将伴随我们在 2011 年的中国方向。我们市的 Chamalières 和国防记者,特别是丰富的一月月就满足了。我们的副市长路易吉斯卡尔德斯坦是各条战线上的 Chamalièrois 和奥弗涅的愿望。老的世界还荣获向协会誓言仪式期间进行。我们的导师单位及提名 36 F 及第四届 92ème 里公司没有被遗忘。作为这最后部署在阿富汗喜欢接受新闻和支持 Chamalières 标记。个人,我是能够共享在一月份的同情的驻奥弗涅和一些大城市的军事单位与驻扎在 Chamalières 的资深世界协会的誓言: 国家主要德康皮恩、 伊苏瓦 92ème RI 128ème RT 的尔、 克莱蒙朗德防御的专科学校 13 克莱蒙费朗物资支持基地和著名的警察驻守 Bièvre RAID 组。还要在新闻稿中,有关人口普查和免费的评论的新标题信息读取,正如我们所说的在中国快乐新的一年和好运气。

 

                                               新年快乐!(xīn nián kuài lè !) et 祝你好运。(zhù nǐ hǎo yùn .

 

Claude BARBIN

 

1 Copie de Voeux chinois2011 1   

 

Voeux de notre C.E.M.A.T.

 http://www.anttrn.com/upload/pdf/1293012888.pdf

 

 

2 Copie de Voeux chinois2011 2

 

Voeux de notre Député Maire

Louis Giscard d'Estaing

 "http://www.lge-pour-clermontmontagne.fr/newsletters/decembre2010"

  "http://www.lge-pour-clermontmontagne.fr"

 

 

3 Voeux chinois2011 2

 

   Image1.jpg

 

   Béatitude et Sérénité

 

 

 

L'Année du Lapin ou du Chat

commencera le 3 Fevrier 2011

 

 

J'ai consulté pour vous un grand Astrologue Chinois  

 

  

Ngoc-Rao NGUYEN, Editeur du site AsiaFlash.com

 

 

Quel contraste avec l'année précédente ! L'année du  Lapin est remarquable par la tranquillité qu'elle offre. Les esprits se sont apaisés. La révolution, c'est du passé ! Les réformes sociales, ça peut attendre ! Les héros sont fatigués et prennent maintenant goût à la douceur de vivre. Il est bien peu probable qu'on puisse assister à de grands bouleversements en une année du  Lapin.

bonne-annee-du-lapin-japon-marcel.jpg 2-Noel-Shanghai--2010-083.jpg



La vie mondaine connaîtra un essor peu habituel. Cocktails, réceptions, soirées et vernissages se succéderont à un rythme haletant. Des clubs artistiques se formeront même dans les villages les plus perdus. On songera enfin à apprécier de nouveau la poésie, la musique et la peinture.

annee-lapin-2011-4.jpg   00219b82a3910e7e910c27.jpg

Donnez-vous à cœur joie à ce renouveau. Acceptez les invitations de vos amis ; recevez aussi souvent que vous le pourrez. Cela vous aidera à resserrer les liens amicaux existants ou à en créer d'autres. La chaleur humaine vous enchantera et vous immunisera contre la morosité et le découragement. Correspondez beaucoup aussi ; n'oubliez pas d'envoyer une petite carte ou un petit mot pour souhaiter bonne fête ou bon anniversaire à tous ceux qui sont proches de votre cœur. Téléphonez souvent à vos parents et vos connaissances pour bavarder au sujet de tout et de rien.

2963912687_1_3_cQtBdnWg.jpg 2-Noel-Shanghai--2010-097.jpg

Adonnez-vous aussi à un passe-temps artistique. Le  Lapin vous aidera à surmonter les premières difficultés rebutantes. Bien sûr, vous ne deviendrez jamais un grand artiste si vous n'êtes pas particulièrement doué. Mais est-ce qu'il faut absolument atteindre les sommets de l'art pour en tirer des satisfactions ? Apprenez à peindre et goûtez la joie de manier le pinceau. Écrivez des poèmes, même si ce n'est que pour les réciter devant vos amis lors d'une soirée intime. Et pourquoi ne cherchez-vous pas à dire des mensonges poétiques dans vos lettres d'amour ? Et pourquoi n'apprenez-vous pas à jouer de la guitare afin de pouvoir exprimer vos sentiments de façon émouvante sous la fenêtre de votre belle ? Vous trouverez la vie merveilleuse si elle vous apparaît sous une apparence poétique. Mais cette apparence, vous pouvez la lui donner.  

2-Noel-Shanghai--2010-076.jpg  2-Noel-Shanghai--2010-078.jpg 2-Noel-Shanghai--2010-035.jpg



L'année du  Lapin sera également favorable au règne de la justice, le  Lapin étant, pour des raisons obscures, associé aux magistrats. Ce sera précisément le moment de procéder à une vaste réforme judiciaire dont tous les pays du monde ressentent le besoin. Les hommes de loi seront prospères. Mais attention aux activités plus ou moins louches qui ne passeront probablement pas inaperçues ou impunies ! Surtout pas de tentative d'adultère, sinon les huissiers se rempliront les poches à vos dépens !

L'enfant né en été aura plus de chance d'être heureux : le  Lapin n'aime ni la pluie ni le froid

 

 

 2-Noel-Shanghai--2010-078.jpg 2-Noel-Shanghai--2010-234.jpg                                                                                                                                                        12 Signes Chinois j'en ai déja trouvé 3

avec deux amis à Shanghai !!!!!!!!

 

A vous de trouver lesquels et bien sur avec le signe du "V" un grand classique que les Chinois aiment faire sur toutes les Photos      

claude Barbin 

 

  •  Agenda

 

  • Mercredi 12 Janvier 2011 ,10h45 Quartier Desaix

 

je représentais avec Genevieve Gob notre Député Maire Louis Giscard d'Estaing à la cérémonie de départ en projection des éléments du 92RI pour le Liban .

En présence de son chef de Corps le Colonel HABEREY ,notre Prefet de Région Mr Stéfanini , Mme Godard Marrainne du 92RI et des autorités de la 3eme Brigade Mecanisée dont l'etat Major de Limoges devrait rejoindre Clermont Ferrand début 2012

Le Chef de la Base de Défense ,le Colonel Hubert Brochier ,le colonel Amouroux President de l'association des Anciens du 92RI et de nombreuses associations du monde combattant dont un certain nombre de Royat Chamalieres que nous avons toujours l'honneur et le plaisir de recevoir dans nos Manifestations Chamalieroises.

Pucelle DAMAN   ARMEE 1308

  ARMEE-1245.JPG   ARMEE 1204

  ARMEE-0308.JPG   ARMEE-0310.JPG

 ARMEE-0291.JPG    ARMEE 1213 

 ARMEE-1192.JPG   ARMEE-0347.JPG

 ARMEE-1158.JPG  ARMEE-1159.JPG

              ARMEE 1309

ARMEE-1179.JPG  ARMEE 1301

ARMEE 1172   ARMEE 1169

ARMEE 1192-copie-1  ARMEE-1211.JPG 

ARMEE-1316.JPG  Pucelle DAMAN

 

  • Mission des éléments du 92 RI deployé au LIBAN 

clip_image002.jpg l-armee-de-terre-au-liban-01.jpg

Les 1300 militaires français engagés en opération  au Liban servent dans les rangs du bataillon français, de la force de réaction rapide (ou QRF pour quick reaction force), d’un détachement du génie, d’un détachement de soutien et d’un détachement logistique.

l-armee-de-terre-au-liban-08.jpg

En soutien des forces armées libanaises (FAL), les militaires français ont aussi leur mission propre : surveiller la zone  comprise entre le fleuve Litani et la Blue line (frontière libano-israélienne en cours de définition), principalement pour éviter tout incident. Dans toute leur zone d’opérations, les soldats français conduisent des patrouilles en véhicules ou à pieds , de jour comme de nuit. Leur étroite collaboration avec les FAL  s’est concrétisée en 2010 par plusieurs interventions en appui de l’action libanaise. Cette collaboration se matérialise notamment par des périodes d’instruction sur le tir de combat  (ISTC) ou au secourisme, dispensées par les soldats français.

  l-armee-de-terre-au-liban-06-copie-1

Depuis septembre 2010, les véhicules blindés de combat de l’infanterie  (VBCI) remplacent peu à peu les AMX10P  déployés en 2006. Une des deux compagnies du bataillon français, équipée de VBCI, patrouille quotidiennement le long de la Blue line. La QRF a cette particularité d’intervenir dans toute la zone d’action de la force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) et donc d’effectuer ses missions en collaboration étroite avec les autres contingents. Elle dispose de moyens uniques sur le théâtre avec une veille radar et des appuis importants (une batterie d’artillerie équipée de canons AUF1  et une batterie sol air très courte portée, SATCP Mistral ).

 

AMX-10P_01.jpg

 AMX10P

l-armee-de-terre-au-liban-16.jpgvbci_013_site.jpg

 véhicules blindés de combat de l’infanterie  (VBCI)

  l-armee-de-terre-au-liban-15

SATCP Mistral

l-armee-de-terre-au-liban-14.jpg

canons AUF1

Les démineurs français sont aussi à l’œuvre le long de la Blue line. Ils permettent aux équipes de l’ONU d’accéder au tracé de la ligne et de mettre en place les « blue barrel », barils bleus qui matérialisent chaque point de la frontière dans le paysage. Parfaitement intégrés dans leur environnement, les Français ont su gagner la confiance des habitants.

 

Sources : SIRPA Terre / CNE Thomas Dijol
Droits : Armée de Terre 2010

Liens LIBAN

>>> Consultez le site de l'EMA pour en savoir plus sur l'opérationnel au Liban

http://www.defense.gouv.fr/terre/bloc-a-la-une/1300-soldats-francais-deployes-au-liban

 

http://www.defense.gouv.fr/layout/set/ligthboxvideo/base-de-medias/multimedia/terre-videos/les-equipements-de-l-armee-de-terre/vehicules/vbci-entrainement-au-tir-de-canon-de-25mm-depuis-un-poste-fixe 

 

http://www.defense.gouv.fr/terre/mediatheque/photos/operations-entrainements-preparations/l-armee-de-terre-au-liban

 

 

 

  •   R.A.I.D 

  Invité aux Voeux du R.A.I.D.le 28 Janvier 2011 au Domaine du Bel Air à BIEVRES , j'en profite pour faire un Focus sur cette Unité d'Elite de la Police Nationale qui en 2010 a du intervenir une trentaine de fois et plus particulièrement en Auvergne pour mettre hors de combat des Eléménts de l'E.T.A. dans une cache à Chadrac en Auvergne .

Mettant en pratique toutes les Techniques de cammouflages des unités de renseignement comme le 13 R.D.P.

 

 

                                    CCI00027.JPG

 

 

        

 

 

 28012011385.jpg                            28012011384.jpg  

        

 

 Amaury de Hauteclocque Patron du RAID à l'occasion de la présentation des Voeux 2011 aux Hommes du RAID et au Partenaires de cette Unité d'Elite.

 

28012011391.jpg         28012011388.jpg                   

 

Votre serviteur honoré de cette invitation ,n'a pas manqué d'evoquer l'engagement fort de notre Député Maire Louis Giscard D'Estaing et de notre Municipalité de Chamalieres pour ceux qui veillent à notre sécurité .

 

 

         get.jpg                                        -CB0s-JwB2k---KGrHqF--l8Ez-0S-F42BNJI7-CZk---_7.jpg   

 

  Amaury de Hauteclocque Patron du RAID

 

 

S’affranchissant de l’hérédité familiale, Amaury de Hauteclocque, petit-neveu du Maréchal Leclerc, a choisi la police. Il est devenu le médiatique patron du Raid

Diriger le Raid était-il un rêve?
Aucun commissaire ne refuserait ce poste, car c’est l’unité vitrine de la police nationale. J’ai connu la misère quand j’ai débuté à la PJ à Paris dans le XIIe arrondissement au début des années quatre-vingt-dix. A l’époque il n’y avait qu’un poste de radio pour tout le commissariat!
Au Raid, qui est l’unité chouchou du ministère de l’Intérieur, on est gâtés en termes de moyens et de matériel

                                          -CB0s-JwB2k---KGrHqF--l8Ez-0S-F42BNJI7-CZk---_7.jpg

Quand on est le petit-neveu du Maréchal Leclerc, est-ce facile de s’affranchir du métier des armes?
Ce n’était pas si évident et j’ai d’ailleurs hésité. J’avais fait mon service militaire dans les commandos de la marine et j’avais une proposition d’engagement.
Le concours de commissaire que j’avais décroché aurait été annulé si j’étais entré dans l’armée.
Cela m’a donc posé un cas de conscience.
J’ai choisi la police pour l’activité qui y régnait. Au début des années quatre-vingt-dix, les opérations extérieures que connaît aujourd’hui l’armée française n’existaient pas.
Quand j’avais fait l’analyse des deux vies qui s’offraient à moi, je m’étais dit que je m’amuserais plus dans la police qui était au cœur des choses plutôt que dans l’armée à attendre un conflit qui n’arriverait pas.
Depuis, les choses ont changé mais je n’ai jamais regretté ce choix.

                                       -CB0s-JwB2k---KGrHqF--l8Ez-0S-F42BNJI7-CZk---_7.jpg

 Pourquoi?
Je viens d’un milieu protégé et la police m’a ouvert les yeux sur la misère sociale et sur la détresse humaine au quotidien. Dans la police, on ne voit que ce qui va mal. Cela aide à positiver. Dans votre métier, votre nom a-t-il été un avantage ou un inconvénient?
Ce n’est pas un handicap. Mais avoir choisi la police est un sujet de curiosité au sein de ma famille, pour mes cousins ou mes frères et sœurs.
Cela interroge aussi mes collègues pour les mêmes raisons. Je suis ressenti comme quelqu’un qui a une place curieuse dans la police.

                                      -CB0s-JwB2k---KGrHqF--l8Ez-0S-F42BNJI7-CZk---_7.jpg

 Le Raid a une discipline militaire. Avez-vous le sentiment de vous être rapproché de l’armée avec ce poste?
D’une certaine manière oui. C’est la seule unité de la police qui se rapproche le plus d’une unité militaire. Est-ce pour cela que je m’y sens très à l’aise? Je n’en sais rien.
La diriger me semble évident même si on a à gérer des situations très difficiles.

 Elite, secret, mission commune : qu’est ce qui différencie l’armée du Raid?
La vraie différence est que nous sommes des policiers, avec une culture civile de la maîtrise de la force. Tous les membres du Raid ont des réflexes policiers.
Le militaire est formé à l’usage de la force. Nous utilisons la force seulement comme ultime recours et nous en avons tous un goût amer. Le Raid n’a pas d’utilité si c’est pour utiliser la force systématiquement.
Dans la majorité des cas, faire appel au Raid c’est avoir un plus par rapport à une autre unité : l’on me demande de ne pas avoir à ouvrir le feu avec quelqu’un qui veut tuer.

                                        -CB0s-JwB2k---KGrHqF--l8Ez-0S-F42BNJI7-CZk---_7.jpg

 Vous avez écrit sur l’histoire du Raid. Pourquoi médiatiser cette unité d’élite plutôt secrète?
Les temps ont changé. Il n’y a plus de secret autour d’unités comme la nôtre. Elle coûte cher et ses actions sont légales. Il est légitime et normal d’expliquer à la population ce que nous faisons.

 Cette transparence est-elle une façon de redorer le blason de la police?
Il y a de cela mais c’est aussi pour les personnels qui donnent pour se former et accomplir leur métier.

Quel est le portrait-robot d’un membre du raid?
C’est un père de famille de 35-40 ans qui a connu le vrai travail de police pendant au moins 4 ans. Le Raid n’est pas le vrai travail de police. La sélection est très difficile car les situations auxquelles nous sommes confrontés sont exceptionnelles.

 Avez-vous un souvenir marquant?
Une affaire m’a probablement plus marqué : un père de famille retenait sa petite fille en otage avec un couteau sous la gorge. Nous y avons passé toute la nuit avec le négociateur. L’individu a fini par se rendre. Plusieurs fois j’ai été à un cheveu d’autoriser l’ouverture du feu.

                                    -CB0s-JwB2k---KGrHqF--l8Ez-0S-F42BNJI7-CZk---_7.jpg

 La devise du Raid est « Servir sans faillir ». Considérez-vous le Raid comme un objet de fierté nationale?
Si ceux qui sont en mal de repère pouvaient reprendre cette devise, j’en serai très fier. Les policiers du Raid sont payés comme n’importe quel officier de police. Il y a chez eux un esprit de sacrifice réel et consciemment accepté. C’est le sens de leur engagement. On ne vient pas au Raid pour l’argent. Je demande beaucoup plus à mes personnels que l’argent que l’on pourrait leur donner. Il n’y a aucun salaire qui mérite que l’on puisse aller jusqu’au sacrifice de sa vie.

 Comment voyez-vous la suite de votre carrière? A quoi peut-on rêver après le Raid?
Il faudra que je redonne ce que j’ai reçu. Mais au niveau de l’adrénaline et des palpitations, je suis sans doute dans le dernier poste de vrai plaisir pur que l’on peut imaginer quand on vient dans la police.

 Quand le téléphone sonne, avez-vous toujours une appréhension?
La nuit, beaucoup. Mais une fois que vous êtes sur le site de la crise à gérer, vous prenez en compte la situation et il y a un boulot à faire.
L’appréhension, c’est jusqu’à la découverte.
Recueilli à Bièvres par Nathalie Mauret

                                         -CB0s-JwB2k---KGrHqF--l8Ez-0S-F42BNJI7-CZk---_7.jpg

Amaury de Hauteclocque
> 43 ans, petit-neveu du maréchal Leclerc, est commissaire divisionnaire et patron du Raid depuis 2007.
> Son CV est éloquent : avant le Raid, il a fait carrière au 36 quai des Orfèvres où il a été après un passage aux Stups, le patron de la SAT (section antiterroriste) et adjoint au patron de l’Uclat (Unité de coordination de lutte antiterroriste).
> Depuis décembre dernier, il est aussi le chef de la nouvelle Force d’intervention de la police nationale destinée à faire face à des attentats multiples.
Elle regroupe le Raid (Recherche assistance intervention dissuasion), les GIPN (groupes d’intervention de la police nationale) et la brigade anticommando (BAC) de Paris.

À lire :
« Histoire(s) du Raid », par Amaury de Hauteclocque, paru aux éditions Jacob-Duvernet.
(19,90 euros)

L'entretien du DIMANCHE Recueilli à Bièvres par Nathalie Mauret

publié le 24.01.2010

 

                                          12871_le-raid.jpg

 

                                                                             

 

Le RAID est une unité d'élite de la Police nationale française. Le nom est choisi en référence au mot « raid » désignant un assaut militaire, mais a reçu par rétro-acronymie le sens Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion.

Fondé en 1985, par Robert Broussard et Ange Mancini notamment, l'unité participe sur l'ensemble du territoire national à la lutte contre toutes les formes de criminalité et de grand banditisme.

Placé sous l'autorité directe du directeur général de la Police nationale, le RAID est appelé à intervenir à l'occasion d'événements graves, nécessitant l’utilisation de techniques et de moyens spécifiques pour neutraliser les individus dangereux, par la négociation ou l’intervention.

Son rôle est notamment d'agir dans les situations de crise, du type prise d'otages, retranchement de forcenés ou arrestation de malfaiteurs à haut risque, mais aussi de contribuer à la lutte antiterroriste en apportant son concours à l'Unité de coordination de la lutte anti-terroriste (UCLAT) et aux autres services spécialisés, afin de mener des opérations de filature, d'observation, de renseignement et d'arrestations d'individus ou de groupes susceptibles de se livrer à des actions terroristes sur le territoire français.

L'unité est basée à Bièvres, sur le domaine de Bel-Air, dans le département de l'Essonne. Sa devise est : « Servir sans faillir ».

 

 

                                

 

                       28012011387.jpg 

   Interventions notoires 

Le RAID est notamment connu pour l'arrestation des chefs d'Action directe en 1987, la libération des enfants pris en otage par un homme dénommé HB (Human-Bomb) en 1993, l'intervention contre des islamistes du GIA à Roubaix (Gang de Roubaix) en 1996, l'arrestation d'Yvan Colonna en 2003. De nombreuses arrestations des chefs de l' E.T.A. dans le pays basque français ainsi qu'en Auvergne (2009, 2010) ainsi que L'arrestation de Jean-pierre Treiber en 2009.

                                                      1145231404.jpg

 Missions

Le RAID participe, sur l’ensemble du territoire de la République ainsi qu'a l'etranger, à la lutte contre toutes les formes de terrorisme et de grand banditisme.

Il intervient à l'occasion d'événements graves,nécessitant l'utilisation de techniques et de moyens spécifiques tendant à la neutralisation d'individus dangereux.

                                         

Il assure la protetion des hautes personnalités particulièrement menacées, en soutien au Service de protection des hautes personnalités (SPHP), notamment au Groupe d'Appui des Hautes Personnalités (G.A.H.P.), mais également au Groupe de sécurité de la Présidence de la République (GSPR).

Il est engagé en permanence au Liban et en Afghanistan pour la protection de la diplomatie française.

Il participe à la formation des policiers français et étrangers dans le domaine de la lutte anti-terroriste et de la prise d'otage.

Il effectue des recherches et des essais sur les matériels spécifiques et sophistiqués au profit des différents services de police.

Il assiste les services de sécurité publique et les services spécialisés dans la sécurisation de procès à haut risque, lors d'extractions et d'escortes de détenus particulièrement surveillés.

En cas de menace terroriste, nucléaire, radioactive, biologique ou chimique (N.R.B.C.), il coordonne l'action du détachement central Interministériel (D.C.I.), structure interministérielle.

 

                

  • Conference "Les Enfants de Kaboul" avec les Affaires Civilo Militaires Le 26 et 27 Janvier 2011 

 

Le Colonel Hubert BROCHIER

Délégué Militaire Départemental du Puy de Dôme

L’Adjudant Olivier DECHEVRE

Président de l’Union Départementale

des Sous-Officiers de Réserve du Puy-de-Dôme

Ont le plaisir de vous inviter à l’inauguration de l’exposition

« Dessins des enfants des rues de KABOUL »

Jeudi 27 janvier 2011 à 18H

Espace René PAPUT - Carrefour Europe-CHAMALIERES

 

Un Beau succes que notre 1er Adjoint et Conseiller Général du Puy de Dome

Alain Bresson à inauguré des le Jeudi 27 Janvier 2011



  clip image002  P1-copie-1

 

  • à Venir

 

 

  • Conference 4 Fevrier 2011

Les Institutions Locales organisé par "Chamalieres Ensemble"

animé par Alain Bresson

Conseiller du Puy de Dome et 1er Adjoint de la commune de Chamalieres

  • Conferences 23 Fevrier 2011
 Dans le cadre de ses activités 2010-2011, le trinôme Education  
 nationale/Défense/IHEDN organise une journée d'information et d'échanges  
 entre la Gendarmerie et l'Education nationale le mercredi 23 février  
  2011. Vous trouverez ci-joint le descriptif complet de cette journée  
  dont le contenu me semble de nature à attirer un très large public. 
 
 Grâce au soutien très actif du général Blachon, commandant de la région  
 de Gendarmerie d'Auvergne, cette opération va mobiliser beaucoup  
 d'énergie. N'hésitez donc pas à vous inscrire et à diffuser très  
 largement l'information autour de vous. 
 
 Les organisateurs comptent sur vous pour faire de cette journée un  
 succès par le nombre de participants ! 
 
 Avec mes remerciements et mes salutations très amicales, 
 
 Philippe Destable (Lafayette) 
 Professeur d'histoire en khâgne 
 Officier dans la réserve citoyenne de la Gendarmerie nationale 
 phil.destable@wanadoo.fr 

 

 

« Éducation nationale et Gendarmerie nationale :

quelles synergies en rÉgion Auvergne ? »

 

Le mercredi 23 février 2011 de 9 heures à 17 heures

 

9 heures-12 heures

Collège Albert Camus, Rue du torpilleur Sirocco à Clermont-Ferrand

(Possibilité de stationner à la caserne Frobert, rue du torpilleur Sirocco)

¡ 9 heures

          Ø Accueil des participants

¡ 9 heures 30

Ø Ouverture des travaux par Monsieur le Recteur Gérard BESSON et le Général Jean-Paul BLACHON, Commandant la région Gendarmerie Auvergne

¡ 10 heures à 12 heures

Ø Tables rondes-débats sur le thème « Prévenir les conduites à risque en milieu scolaire », avec 3 axes de réflexion : - sécurité routière, - drogue et toxicomanie, - cyber espace

¡ 12 heures à 14 heures (Caserne Frobert)

Ø Déjeuner

14 heures-17 heures

Caserne Frobert – 48, rue du Torpilleur Sirocco à Clermont-Ferrand.

¡ 14 heures

Ø Présentation des métiers de la Gendarmerie

¡ 14 heures 30 à 16 heures 30

Ø Ateliers tournants : - police de la circulation, - police technique, - peloton de gendarmerie de montagne, - brigade cynophile

¡ 16 heures 30 à 17 heures

Ø Clôture des travaux par Monsieur le Recteur Gérard BESSON et le Général Jean-Paul BLACHON

 

 

  • Infos Pratiques recensement

Journée défense et citoyenneté (ex-JAPD)

Principe

Après avoir procédé à votre recensement, vous devez accomplir une journée défense et citoyenneté, anciennement, journée d'appel de préparation à la défense (JAPD).

Convocation

La convocation intervient entre la date de recensement et vos 18 ans (ou dans les 3 mois qui suivent votre recensement si vous devenez Français entre 18 et 25 ans).

L'ordre de convocation vous parvient dans les 45 jours environ de la date de la session retenue.

Votre participation est obligatoire, sauf cas de force majeure (maladie, problème familial grave...).

Si vous rencontrez des difficultés sur la date ou sur le lieu proposés, il convient - dans un délai de 15 jours - de prendre contact avec votre bureau ou centre de service national afin de fixer une nouvelle date ou un nouveau lieu.

Organisation et contenu

Pour vous rendre au centre

La convocation ouvre droit

·         à un bon de transport (SNCF 2e classe, non utilisable sur les TGV),

·         ou à une indemnité forfaitaire de déplacement d'un montant de 8 € .

Déroulement de la journée

Lors de la journée défense et citoyenneté, vous êtes pris en charge par les services du ministère de la Défense tant pour les services (repas...) que pour les obligations.

Vous devez vous conformer aux instructions du personnel d'encadrement, sous peine de sanctions.

Contenu de l'appel

·         Tests d'évaluation des apprentissages fondamentaux de la langue française,

·         Présentation de la défense nationale,

·         Présentation des différentes formes d'engagement : volontariat pour l'insertion, service civique, volontariat dans les armées , réserve opérationnelle, réserve citoyenne, métiers civils de la défense.

Certificat de participation

Si vous avez participé aux activités, un certificat individuel de participation vous est remis à l'issue de la journée.

Ce certificat est nécessaire pour passer les concours et examens d'État, avant l'âge de 25 ans.

Si vous êtes invalide

Vous pouvez demander à être exempté de participation à la journée défense et citoyenneté si vous présentez :

·         soit une carte d'invalidité (80% minimum)

·         soit un certificat médical délivré par un médecin agréé par le ministère de la Défense indiquant que vous êtes définitivement inapte à participer à cette obligation

Vous recevrez  ensuite une attestation signifiant que vous êtes en règle à l'égard du service national ainsi qu'un dossier d'information correspondant au contenu de la journée défense et citoyenneté.

Si vous êtes salarié ou apprenti

Vous bénéficiez d'une autorisation d'absence exceptionnelle d'une journée.

Votre employeur ne peut réduire votre rémunération mensuelle, ni décompter cette journée de vos congés annuels.

  • Liens Utiles
  • 
  •  www.anrat.fr      Site des reservistes de l'Armée de Terre

 

Pour en savoir plus sur l'Histoire,l'economie,la situation intérieure et politique actuelle de l'Afghanisan,l'engagement de la communauté internationale,le role des nations unies,l'action de la France

Pour connaitre les Forces Françaises dans le monde et en Afghanistan en particulier.

Pour plus d'informations sur les actions menées par les nations unies en Afghanistan

   

Repost 0
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 10:00

CCI00021

 

 

Madame, Monsieur,

Chères et Chers Collègues Conseillers Municipaux,

Camarades d’Active, de Reserve et du Monde Combattant,

 

 

Au moment d’aborder cette nouvelle année 2011 je vous présente mes vœux Civils et Militaires de Santé bonheur et réussite et comme

« Le présent n’est pas un passé en puissance mais un moment de choix et d’action »…   Simone de Beauvoir

 

…je fais les vœux 

 

        Pour nous civils impliqués dans l’économie de notre pays, ayons la force, l’enthousiasme et l’énergie de continuer à construire une société équitable qui n’oublie personne sur le bord du chemin sans perdre de vue la reconnaissance, la considération que nous devons à tous ceux qui au péril de leur vie préservent notre liberté notre sécurité et tous les approvisionnements stratégiques nécessaires au développement de nos sociétés

 

        Pour nos Camarades Militaires d’Actives fortement sollicités pour intervenir sur le territoire National ou à l’étranger au profit de la défense et de la sécurité de nos concitoyens qu’ils soient préservés des blessures et du sacrifice ultime et persuadés dans les moments de doutes de l’inconditionnelle affection de la nation.

 

    Pour nous réservistes continuons à trouver en nous l’indéfectible énergie de maintenir le lien Armée Nation  Durant nos convocations soyons des militaires opérationnels indissociables de nos frères d’armes d’Actives et dans la société civile soyons des créateurs de richesses impliqués dans l’économie et la politique de notre pays.

 

Enfin retrouvons nous tous au service de notre pays avec la ferme conviction que «ce qui unit est plus fort que ce qui sépare ; ce qui rassemble est plus puissant que ce qui divise… »

 

Votre serviteur

Claude Barbin

 

 

 

 

 Voeux Militaires

 

 

CP armee2

 

CCI00017.JPG

 

Copie-de-CCI00017.JPG

 

Copie-de-CCI00018.JPG

 

Repost 0
Published by Claude Barbin - dans Barbin Assurances
commenter cet article