Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 16:47


Bougez avec La Poste.. de Chamalières Europe !

 

L' inauguration de la nouvelle Poste du quartier

Europe s'est déroulée aujourd'hui en présence de

 

Jacky Besseyre, directeur Réseau et banque Auvergne

de Serge bruel, Directeur des secteurs de Chamalières,

et de Philppe Bonmarchand, délégué territorial du groupe La Poste

 

Louis Giscard d' Estaing a coupé le ruban

d'inauguration en présence de nombreux élus et

personnalités Chamalièroises dont Marie Anne Basset Conseilliere

Departementale et 1ere Adjointe de Chamalieres 

et Michel Proslier Adjoint de Chamalieres Delegation

Culture ,Urbanisme,Habitat

 

Notre Maire Louis Giscard d'Estaing

Notre Maire Louis Giscard d'Estaing

Monsieur Bonmarchand délégué Territorial du Groupe La Poste et Claude Barbin conseiller Municipal

Monsieur Bonmarchand délégué Territorial du Groupe La Poste et Claude Barbin conseiller Municipal

Bruno Champoux Secrétaire general de la CGPME du Puy de Dome

Bruno Champoux Secrétaire general de la CGPME du Puy de Dome

Marie Anne Basset entouré d'une assitance fournie

Marie Anne Basset entouré d'une assitance fournie

Repost 0
Published by Claude Barbin - dans Chamalieres
17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 16:45

Michelin fait "le pari de la France",

 


"Nous avons (en France) des aspects positifs: le crédit d'impôt recherche, les programmes d'investissement d’avenir.

 

Ce sont des institutions maintenant qui font consensus et qu'il faut maintenir.

 

Mais je me permettrais de vous dire qu'il faut probablement aller plus loin. (...)

 

Dans un pays comme la France où le principe de précaution a atteint un niveau constitutionnel, il serait peut-être bon de le tempérer par un principe d'innovation", a proposé M. Senard.

 

Le site de Ladoux, qui abrite près de 3.400 salariés, doit héberger un "temple de l'innovation mondial" chargé d'inventer les pneumatiques de demain.

 

En dépit de l'inauguration, les travaux s'y poursuivent toujours. D'une superficie de 67.000 m2, organisé autour d'une allée transversale de 300 m de long, baptisée la "rue de l'innovation", le bâtiment offre aussi des services aux salariés, comme une conciergerie, un coiffeur et un "drive" pour retirer ses courses commandées sur internet.

 

Fondé en 1965, le site auvergnat abrite une quarantaine de kilomètres de pistes d'essai, des laboratoires et des ateliers de fabrication et de test.

 

Il regroupe plus de la moitié des 6.000 salariés travaillant dans les centres de recherche et de développement du manufacturier.

Terry Gettys, directeur général R&D, Jean-Dominique Senard, président du groupe Michelin et Manuel Valls, le Premier ministre (de gauche à droite) © Radio France - Isabelle Gaudin

Terry Gettys, directeur général R&D, Jean-Dominique Senard, président du groupe Michelin et Manuel Valls, le Premier ministre (de gauche à droite) © Radio France - Isabelle Gaudin

Monsieur Jean Dominique Senart président du groupe Michelin

Monsieur Jean Dominique Senart président du groupe Michelin

Terry Gettys, directeur général R&D

Terry Gettys, directeur général R&D

Le Premier Ministre Manuel Valls

Le Premier Ministre Manuel Valls

Le president de Region Auvergne Rhone Alpes Laurent Vauquiez

Le president de Region Auvergne Rhone Alpes Laurent Vauquiez

Le Batiment

Le Batiment

De L'innovation à l'experimentation à la commercialisation ,Michelin fait "le pari de la France", en Auvergne
Claude Barbin une Photo Avec la Légende qui est la fierté de tout un térritoire de tout un Pays

Claude Barbin une Photo Avec la Légende qui est la fierté de tout un térritoire de tout un Pays

En Terre d'Auvergne faire"

Le Pari de la France"

c'est nous rappeller

un illustre ancetre clermontois

"Le Pari de Pascal" references

aux Pensées de Blaise Pascal

et à l'innovation que Blaise Pascal

diffusa dans son temps 

 

 

Né à Clairmont (aujourd'hui Clermont-Ferrand), en Auvergne, Blaise Pascal perd sa mère, Antoinette Begon, à l’âge de trois ans8. Son père, Étienne Pascal (1588-1651) très intéressé par les mathématiques et les sciences, était conseiller du roi pour l'élection de Basse Auvergne, puis second président à la Cour des aides de Montferrand, et décide d'éduquer seul ses enfants. Blaise Pascal avait deux sœurs, Jacqueline, née en 1625, et Gilberte (née en 1620, mariée en 1642 à Florin Périer) qui lui survécut.

 

En 1631, Étienne se rend avec ses enfants à Paris, alors que Blaise n'a encore que 8 ans. Il décide d’éduquer lui-même son fils qui montrait des dispositions mentales et intellectuelles extraordinaires. En effet très tôt, Blaise a une capacité immédiate pour les mathématiques et la science, peut-être inspiré par les conversations fréquentes de son père avec les principaux savants de l’époque : Roberval, Mersenne, Desargues, Mydorge, Gassendi et Descartes.

 

À onze ans, il compose un court Traité des sons des corps vibrants et aurait démontré la 32e proposition du Ier livre d’Euclide (concernant la somme des angles d'un triangle)9. Étienne réagit en interdisant à son fils toute poursuite de ses études en mathématiques jusqu’à quinze ans, afin qu’il puisse étudier le latin et le grec. Sainte-Beuve (dans son Port-Royal, III, p. 484) raconte :

 

« Je n’ai rien à dire des éléments de géométrie, si ce n’est que Pascal, qui les avait lus en manuscrit, les jugea si clairs et si bien ordonnés, qu’il jeta au feu, dit-on, un essai d’éléments qu’il avait fait lui-même d’après Euclide, et qu’Arnauld avait jugé confus ; c’est même ce qui avait d’abord donné à Arnauld l’idée de composer son essai : en riant, Pascal le défia de faire mieux, et le docteur, à son premier loisir, tint et gagna la gageure. »

 

À douze ans (1635), il commence à travailler seul sur la géométrie. Le travail de Desargues l'intéressa particulièrement et lui inspira, à seize ans, un traité sur les sections coniques : Essai sur les coniques. La majeure partie en est perdue mais un résultat essentiel et original en reste sous le nom de théorème de Pascal.

 

Le travail de Pascal était si précoce que Descartes, en voyant le manuscrit, crut qu’il était de son père10. En 1638, Étienne, opposé aux dispositions fiscales du cardinal de Richelieu, quitte Paris avec sa famille pour échapper à la Bastille. Lorsque Jacqueline, sœur de Blaise, dit un compliment particulièrement bien tourné devant Richelieu, Étienne obtient sa grâce.

 

En 1639, la famille s’installe à Rouen où Étienne devient commissaire délégué par le Roi pour l’impôt et la levée des tailles. À dix-huit ans (1641), Pascal commence le développement de la Pascaline, machine à calculer capable d’effectuer des additions et des soustractions afin d’aider son père dans son travail. Il en écrit le mode d’emploi :

 

Avis nécessaire à ceux qui auront la curiosité de voir ladite machine et s’en servir.

Plusieurs exemplaires sont conservés, en France, au Musée des arts et métiers à Paris et au musée de Clermont-Ferrand.

 

Bien que ce soit le tout début du calcul mécanique, ce fut un échec commercial à cause de son coût élevé (100 livres). Pascal améliorera la conception de la machine pendant encore dix années et en construira une vingtaine d’exemplaires.  : Pascaline.

 

Pascal est également à l’origine de l’invention de la presse hydraulique, s'appuyant sur le principe qui porte son nom.

 

On lui attribue également l’invention de la brouette ou vinaigrette, et du haquet, véhicule hippomobile conçu pour le transport des marchandises en tonneaux.

 

Ces attributions semblent remonter à un ouvrage de Bossut, qui réalise la première édition complète des écrits de Pascal, dans l’avertissement duquel il mentionne ces inventions d’après le témoignage de M. Le Roi, de l’Académie des Sciences, qui tient ses informations de son père, Julien Le Roi

 

 

Repost 0
Published by Claude Barbin - dans CCI 63 et Auvergne
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 06:42
Claude Barbin Président de la Commission Régionale Commerce et Entreprises de Service à la Personne à la Chambre de Commerce Auvergne Rhone Alpes à Lyon

Claude Barbin Président de la Commission Régionale Commerce et Entreprises de Service à la Personne à la Chambre de Commerce Auvergne Rhone Alpes à Lyon


La Chambre de Commerce et d’Industrie

est un véritable « parlement » des entreprises

du département du Puy de Dôme.

 

 

Financée par votre impôt, elle est gérée par des chefs d’entreprises à la manière d’une collectivité territoriale.

 

Sa fonction est de stimuler le développement économique en agissant sur tous les leviers de la croissance que sont :

 

L’innovation, L’international, L’accès aux financements,

L’attractivité du territoire, …

 

La liste à laquelle la CGPME apportera son soutien sera une véritable vitrine de notre département, composée de 48 femmes et hommes représentant des entreprises de toutes activités, toutes tailles et tous secteurs géographiques.

 

9 femmes et 9 hommes parmi ceux-là seront appelés à siéger à la Chambre Régionale à Lyon.

 

Le scrutin élira parallèlement 192 délégués consulaires, dont la fonction essentielle est d’être les grands électeurs chargés du renouvellement des juges aux tribunaux de commerce.

 

Chaque candidat s'entretiendra avec Claude barbin,Chef de File de la CGPME et le Président Jean Pierre Lavigne, afin de valider définitivement son engagement

 

 

 

 

Si vous aussi, vous voulez faire partie de cette liste, merci de remplir le document suivant et de le renvoyer aux adresses indiquées.

Profession de Foi de la liste CGPME Société Civile

Repost 0
Published by Claude Barbin - dans CCI 63 et Auvergne
commenter cet article
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 14:13
Silver Economie Claude Barbin CCI Auvergne 07/07/16
Silver Economie Claude Barbin CCI Auvergne 07/07/16
Repost 0
Published by Claude Barbin - dans CCI 63 et Auvergne
commenter cet article
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 10:52
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne

Bonjour Mesdames et Messieurs

Bienvenue à cette réunion consacrant la cinquième partie de notre action 2014 2016 pour la Silver Economie et Entreprises de services à la personne en Auvergne .

Je salue nos invités, nos intervenants, nos partenaires

Un remerciement très particulier aux représentants de la DIRECCTE Auvergne qui nous ont toujours accompagnés et aujourd’hui avec la DIRECCTE Auvergne Rhône Alpes présente dans notre hémicycle.

Enfin un remerciement à notre Président Bernard Schoumacher qui a souhaité inscrire dans nos schémas sectoriels les entreprises de services à la personne et l’évolution vers la Silver économie. Dynamique relayée par Le Président Isidore Fartaria au sein de la CCI 63.

Je ne peux conclure sans mettre en valeur les Femmes et hommes de nos Chambres qui m’ont accompagné pour diriger cette Commission.

Beatrice Guichard

Cécille Bulon et son équipe de la Cci du Puy de Dôme

et David Rage

Ont accepté d’être nos Intervenants et nos grands témoins •

Dominique Léry,

Présidente de la section thématique Silver economy/sap de la Commission Nationale des Services, Préfiguratrice du Contrat de filière SAP pour le Cabinet d’Emmanuel Macron, Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique. •

Guy Vaugeois,

Responsable du Pôle développement des SAP - Direction Générale des entreprises, rapporteur de la section thématique Silver economy et SAP, Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, •

Fabienne Ploton,

Sous Directrice Action Sanitaire et Sociale à la CARSAT Auvergne. • Catherine Marcadier-Saflix (CM), Directrice Générale de France Silver Eco pour une présentation du portail national de référencement des solutions du bien vieillir •

Hamza Iba (HI),

Animateur du Living Lab, TechSAP Ouest, cluster filière silver economy Normandie, •

Pierre-Marie Chapon(PM C)

, Dirigeant de VAA Conseil, Consultant vieillissement •

L’animation sera a la charge

de Madame Catherine BERTONCELLO

Nous avons bâti avec la Directte et notre commission une action en cinq Temps

1. Un forum régional pour démystifier la Silver Economie en Novembre 2014 réunissant 200 participants dont 100 Chefs d’entreprises

2. Mise en place des tables rondes consommateurs dans nos quatre départements (rural et urbain) afin de recenser les demandes et souhaits de nos concitoyens donnant lieu à la rédaction d’une boite à outils pour les entreprises qui souhaitent aborder ce marché

3. Accompagner des entreprises sur ce marché

4. Réaliser une cartographie des entreprises traitant de la silver économie

5. Aujourd’hui un point de situation avant de nous projeter dans une dynamique Auvergne Rhône Alpes souhaitée par nos instances Gouvernementales

Des RV comme cet après-midi permettent de vous donner les dernières actualités et des clés d’accès au marché des seniors.

Vous avez un exemplaire de la boîte à outils silver economy dans le dossier participant qui vous a été remis.

Notez que vous avez également un silver quizz 5 questions portant sur la thématique senior

… Testez vos connaissances en direct….

Pour Lancer Notre Apres Midi avant enfin de laisser la Parole à nos Intervenants et à notre animatrice

Quelques chiffres -

1 français sur 3 aura plus de 60 ans en 2050 -

20 millions de retraités en France en 2030 et 80% veulent vieillir à domicile le plus longtemps possible chez eux -

Plus de 54% des dépenses totales de consommation sont réalisées par les seniors -

94 milliards d’euros : le marché des seniors en France. Un chiffre qui atteindra 130 milliards en 2020 -

Moins de 15% des entreprises ont élaboré une stratégie pour leurs clients seniors. -

En France, les seniors réalisent d’ailleurs plus de la moitié des dépenses de loisirs ou d’équipements de la maison.

Comment les entreprises doivent s’adapter, c’est tout l’enjeu de la silver economy.

C’est une filière en émergence, transversale qui doit se diffuser nécessairement dans tous les secteurs d’activité (commerce, industrie, santé, équipement domotique, numérique, services à la personne, …).

L’Etat a d’ailleurs lancé les premiers travaux en 2012. En Juillet 2013, le Comité de filière a été installé regroupant des grandes fédérations professionnelles, des pôles de compétitivité, des financeurs, des représentants institutionnels territoriaux et nationaux. Le contrat de filière a été signé en décembre 2013.

Le 8 Juin 2016 Devant L’assemblée Générale de France Silver Eco Madame Boistard Secretaire d’Etat chargée des personnes âgée s’est prononcé « Pour relancer la filière Silver Eco au plus proche des territoires »

Silver quizz : A partir de quel âge, est-on considéré comme un senior ?

Réponse : 50 ans Quel pourcentage de la population les seniors représentent-ils ?

Réponse : 38 % de la population Combien y a-t-il de centenaires en France aujourd’hui ?

Réponse : 22900 Quel est le poids des seniors dans la consommation ?

Réponse : 54% Quelle est la proportion d’internautes seniors ? Réponse : 39%

Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 CCI 63 et  CCI Auvergne
Repost 0
Published by Claude Barbin - dans CCI Auvergne et 63
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 14:58
Silver Economie le 7 Juillet 2016 Claude Barbin CCI Auvergne
Silver Economie le 7 Juillet 2016 Claude Barbin CCI Auvergne

Chers Amis

C'est avec plaisir que je vous transmet cette invitation

qui va conclure notre action Entreprises de services à la personne et Silver Économie dont je vous ai souvent parlé et qui fut initié dans cette Mandature par le Président Bernard Schoumacher.

Cette dernière manifestation avant les congés s inscrit dans une dynamique 2014 2016 et elle va conclure une action en 5 parties que j ai eu le bonheur de dérouler sur les quatre départements avec nos équipes des CCI territoriales AUVERGNE et avec le soutien de leur Président respectif.

Bien sur nous nous projetons déjà dans une dynamique Futur avec Auvergne Rhône Alpes sur ce thème porteur créateur d emploi et en capacité à enrichir notre territoire Au plaisir de vous retrouver sur ce forum qui aura lieu dans notre CCI du Puy de Dôme.

Bien cordialement

Claude Barbin

Président de la commission

Commerce et Entreprises de services à la Personne

CCI Auvergne

Silver Economie le 7 Juillet 2016 Claude Barbin CCI Auvergne


CCI AUVERGNE

 

SILVER ECONOMY

 

 jeudi 7 juillet 2016 -

14h à 17h30 - 148, BD Lavoisier

Clermont Fd -

La Silver Économie, aujourd'hui et demain.

 

14h00 : Accueil

 

 

Claude Barbin

Président de la commission

Commerce et Entreprises de services à la Personne

CCI Auvergne

 

 

14h30 : Les actualités de la Silver Economie, les opportunités de demain

 

 

Dominique Léry,

Présidente de la section thématique Silver Economy/SAP de la Commission Nationale des Services, Préfiguratrice du Contrat de filière SAP,

 

Guy Vaugeois,

Responsable du Pôle développement des SAP - Direction Générale des entreprises, rapporteur de la section thématique Silver Economy et SAP, Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique,

 

Fabienne Ploton,

Sous Directrice Action Sanitaire et Sociale à la CARSAT Auvergne

 

 

15h30 : Se faire connaître grâce au nouveau portail national de référencement de “France Silver Eco

 

 

https://www.solutions-bien-vieillir.com

Catherine Marcadier-Saflix, Directrice Générale de France Silver Eco

 

 

16h : Accédez au marché, profilez le senior consommateur

 

Hamza Iba, Animateur du Living Lab, TechSAP Ouest, cluster filière Silver Economy Normandie,

 

Pierre-Marie Chapon,

Dirigeant de VAA Conseil, Consultant vieillissement. 17h30 : Cocktail de clôture

 

Inscription gratuite, par mail : vszczepaniak@auvergne.cci.fr

 


Utiliserez-vous le mot « plénior » ?

 

« N’employez jamais un mot nouveau, à moins qu’il n’ait ces trois qualités : être nécessaire, intelligible et sonore. », disait Voltaire.

 

 

Cette année, lors du festival « Festival XYZ du mot et du son nouveau » qui s’est tenu au Havre, le mot « Plénior » a été distingué.

 

Ce néologisme est jugé plus positif que les mots « senior », « retraité » ou « troisième âge » pour désigner les « âgés ».

 

Sa définition selon les organisateurs du festival est la suivante :

« Les pléniors sont les personnes, en activité ou non, dynamiques, qui croquent la vie à pleine dents ».

 

Les organisateurs Ont par ailleurs précisé que ce nouveau mot

 

« donne une impression de plénitude et de plaisir à profiter de la vie encore et encore ».

 

Le vieillissement annoncé de notre population, et de manière générale de la population mondiale, ainsi que l’essor de la Silver économie, nous poussent à revoir et à repenser la place de nos ainés et leur rôle dans la société. Créer un nouveau mot pour désigner les nouveaux « vieux » fait peut être partie de la nouvelle façon d’appréhender cette catégorie de la population et son rôle qui évolue de plus en plus.

 

Pour autant, dire de ce néologisme qu’il est plus « positif » que les mots existants, c’est insinuer que l’on désigne les « personnes âgées » par des mots qui ont une certaine charge négative.

« Vieux », « Personnes âgées », « Seniors » (…) de notre point de vue ces termes ne portent pas de valeurs négatives spécifiques, mais laissons néanmoins sa chance à « plenior » !

 

Pour en revenir à la citation de Voltaire, le mot plénior est-il sonore, intelligible, et nécessaire ?

 

A vous de juger …

Le Gouvernement veut relancer la Filiere Silver economie au plus proche des territoires

 


Intervenant devant les rencontres internationales 2016 de la Silver Economie, puis devant l'assemblée générale de France Silver Eco,

Pascale Boistard s'est prononcée pour "un développement de la filière au plus proche des usagers et des territoires, cohérent avec les écosystèmes d'acteurs et les compétences des pouvoirs publics sur ces territoires".

 

Derrière cette formulation, la secrétaire d'Etat chargée des personnes âgées, entend relancer une filière qui peine à décoller en tant que telle.

Deux réunions du comité de filière depuis 2013 Lancée en 2013 par Arnaud Montebourg, alors ministre du Redressement productif, et Michèle Delaunay, secrétaire d'Etat chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie, la filière semblait promise à une croissance forte, face au vieillissement de la population des pays développés.

 

Une situation qui n'est pas sans rappeler l'eldorado qui semblait promis aux emplois familiaux à l'époque du lancement du plan Borloo. Si les initiatives et les réalisations se multiplient, il est difficile d'identifier ce qui relève vraiment d'un éventuel effet filière.

 

Celle-ci peine d'ailleurs quelque peu à exister. Le comité de filière - qui réunit tous les acteurs concernés : pouvoirs publics, fédérations professionnelles, organismes de protection sociale, entreprises... - devrait être la colonne vertébrale de la filière et l'aider à se structurer.

Mais il ne s'est réuni que deux fois depuis la création de cette dernière, en décembre 2013 et septembre 2015...

 

Pascale Boistard a donc fixé une nouvelle feuille de route à France Silver Eco, l'association qui porte la filière et en rassemble les différents acteurs. France Silver Eco devra notamment recentrer ses missions sur l'accompagnement des acteurs industriels et des collectivités territoriales.

 

Elle devra également travailler à la création d'un observatoire dédié à la filière, animer un réseau centré sur l'achat public et élaborer une labellisation des produits et des services de la filière. A défaut de label pour l'instant, France Silver Eco vient de lancer un portail de référencement des solutions du "bien-vieillir", afin d'aider les personnes âgées, les familles et les organismes financeurs à recenser et identifier plus facilement les solutions adaptées à leurs besoins. "Reconnaître les écosystèmes locaux" Pascale Boistard, demande également à France Silver Eco de "reconnaître la place des écosystèmes locaux".

 

Pour la secrétaire d'Etat, "les régions sont effectivement l'échelon pertinent d'installation de filières locales, portées par les conseils régionaux, les agences régionales de développement ou tout autre acteur qui y serait étroitement lié.

 

Elles ont vocation à développer un écosystème favorable au développement des entreprises de leur territoire". Tandis que la région est ainsi le territoire d'élaboration et de structuration de l'offre, "les départements sont quant à eux le territoire de la demande, où se structure la politique de prévention et d'accompagnement de la perte d'autonomie, en lien étroit avec les politiques conduites par les conseils départementaux et les conférences de financeurs de la perte d'autonomie".

 

Pour Pascale Boistard, la rencontre de l'offre et de la demande dépend pour partie de la rencontre de ces écosystèmes, animés à des échelons territoriaux différents.

 

Jean-Noël Escudié / PCA

Repost 0
Published by Claude Barbin
commenter cet article
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 08:05

Un Travail d'Equipe Terrain autour de Claude Barbin dont une des motivations est la réussite du territoire Auvergne Rhône Alpes

Construction de la CCI AURA un lien de plus entre la CCI Auvergne et la CCI Rhone Alpes par Claude Barbin

Le 15 Février 2016 le Président de la Commission Commerce de la CCI Rhône Alpes Pascal Perraut venait à Clermont Ferrand pour rencontrer son homologue Claude Barbin .

Le 11 Avril 2016 une délégation menée par Claude barbin Président de la commission commerce et entreprises de services à la personne rendait une politesse bien normale à son homologue Rhônalpin.

.

Ouverture par Pascal Perraut et Claude Barbin de la journée de travail du 11 Avril à LYON

Ouverture par Pascal Perraut et Claude Barbin de la journée de travail du 11 Avril à LYON

 

 


Durant ces échanges qui préfigurent une collaboration fructueuse pour nos territoires et pour continuer à bâtir une grande région Aura ,Claude barbin et la délégation du Puy de Dôme, de la Haute Loire, du Cantal et de l'Allier se sont enrichis de leurs différences avec le territoire Rhônalpin et ont mis en avant les spécificités du Territoire Auvergnat et les actions différenciant menées par nos énergies consulaires Auvergnates durant la mandature.

 

 

 

 

Un auditoire studieux composé de toutes les CCI d'Auvergne Rhone Alpes

Un auditoire studieux composé de toutes les CCI d'Auvergne Rhone Alpes

 

 

La Commission Commerce /Entreprises de services à la Personne Auvergne

 

Président : Claude BARBIN

 

Vice-Président :Dominique GILBERT

 

Directeur Général référent : Alain NORMANDON

 

Animateur Coordinateur Régional : David RAGE

 

Référent thématique Commerce : Stéphane HERMAN

 

Référente thématique Services à la personne : Béatrice GUICHARD

 

Membres :

 

Thierry MIARD et Laurent LAMOINE (CCI Allier – Montluçon-Gannat)

 

Willy DELSOUC et Nadine GAZAL-LAPORTE (CCI Cantal)

 

Maurice MARCHE (CCI Haute-Loire)

 

Stanislas RENIÉ et Philippe ROLLAND (CCI Puy-de-Dôme)

Un auditoire studieux composé de toutes les CCI d'Auvergne Rhone Alpes

Un auditoire studieux composé de toutes les CCI d'Auvergne Rhone Alpes

Un auditoire studieux composé de toutes les CCI d'Auvergne Rhone Alpes

Un auditoire studieux composé de toutes les CCI d'Auvergne Rhone Alpes

Le President Paul MAUDUY de la CCI Rhone Alpes souhaite la bienvenue aux Auvergnats

Le President Paul MAUDUY de la CCI Rhone Alpes souhaite la bienvenue aux Auvergnats

Les 7 axes du schéma sectoriel CCI Auvergne

          Commerce / Services à la personne

 


AXE 1 : CONTRIBUER AU DÉVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE INDIVIDUELLE DE L’ENTREPRISE.

 

 

AXE 2 : PORTER LA VOIX DES ENTREPRISES DANS LES POLITIQUES D’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE.

 

 

AXE 3 : PARTICIPER À LA STRUCTURATION ET À LA NOTORIÉTÉ DES ENTREPRISES DE SERVICES A LA PERSONNE.

 

 

AXE 4 : ACCOMPAGNER L’ADAPTATION DES ENTREPRISES AUX NOUVELLES RÉGLEMENTATIONS.

 

 

AXE 5 : ACCOMPAGNER LA PROFESSIONNALISATION DES UNIONS COMMERCIALES.

 

 

AXE 6 : FAVORISER L’ACCÈS AU FINANCEMENT ET AGIR POUR LA PRISE EN COMPTE DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES.

 

 

AXE 7 : ÉCLAIRER LES PRISES DE DÉCISION STRATÉGIQUES GRÂCE A L’OBSERVATION ÉCONOMIQUE

 

 

 

Les actions phares de la Commission Commerce Auvergne

 

Presentées par Claude Barbin et la délégation Auvergne

 

  • ALERTE COMMERCE Méthodologie Partenariats Par David Rage

  •  

  •  

  • Points multi-services (PMS)

  • Méthodologie Partenariats

  • Par Beatrice Guichard

  •  

  •  

  • Fonds de mutation

  • Méthodologie Partenariats

  • Par David Rage

  •  

  •  

  • PROGRAMME SAP / SILVER ECONOMY Méthodologie Partenariats 

  • Par Claude Barbin

  •  

  •  

  • Actiscope et observatoires

  • Méthodologie Partenariats

  • Par Stéphane Herman

 

Conclusion de la journée de travail à Lyon par Claude barbin

Conclusion de la journée de travail à Lyon par Claude barbin

Une Complicité de travail pour nos térritoires avec Pascal Perraut President de la commission commerce de Rhone Alpes

Une Complicité de travail pour nos térritoires avec Pascal Perraut President de la commission commerce de Rhone Alpes

Repost 0
Published by Claude Barbin - dans CCI 63 et Auvergne
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 16:19
Le Président de la CCI Auvergne Bernard Schoumacher et Claude Barbin Président de la commission Commerce et entreprises de services à la Personne CCi Auvergne

Le Président de la CCI Auvergne Bernard Schoumacher et Claude Barbin Président de la commission Commerce et entreprises de services à la Personne CCi Auvergne

de G à D : Philippe Jusserand, directeur régional de la Caisse des dépôts, Pierre Ricard, secrétaire général aux affaires régionales (préfecture de région), Bernard Schoumacher, président de la CCIR, Claude Barbin, Président de la commission commerce Entreprise de Servie à la Personne à la CCI Auvergne
de G à D : Philippe Jusserand, directeur régional de la Caisse des dépôts, Pierre Ricard, secrétaire général aux affaires régionales (préfecture de région), Bernard Schoumacher, président de la CCIR, Claude Barbin, Président de la commission commerce Entreprise de Servie à la Personne à la CCI Auvergne

La Silver economy fait référence aux cheveux blancs des seniors, et à leur consommation.

Un marché non négligeable. Claude Barbin, responsable de la commission commerce à la CCIR,

Loisirs, transports, alimentation, santé, sécurité, habitat, domotique, services à la personne, Internet… « La Silver economy est une nouvelle filière stratégique pour l’Auvergne, au même titre que l’aéronautique, le luxe-maroquinerie, et l’agroalimentaire », souligne Bernard Schoumacher, président de la Chambre de com-merce et d’industrie régionale. « Nous avons pris de l’avance en Auvergne sur le marché des seniors, et avons un leadership à prendre. Et en 2016, on ne lâchera pas auprès de nos amis de Rhône- lpes… ».

Les seniors englobent trois générations distinctes : Les 50– 65 ans, pour la plupart encore actifs et habitués à consommer des services et du confort. Les 65- 80 ans, que l’on appelle aussi les « Baby- boomers » car nés dans l’après-guerre. Ils ont mis en place la société de consommation, et veulent des loisirs, des activités sportives, culturelles, des voyages…Les 80 ans et plus, eux ont besoin de produits, d’équipements, adaptés pour la maison. Ils se préoccupent de leur santé, et de leur isolement, et vont dans les EPAHD ou en résidences seniors.

Actuellement la CCIR procède à une cartographie de toutes les entreprises auvergnates impliquées dans la Silver economy, afin de les fédérer, d’organiser une sorte de cluster pour ces fabricants, ces prestataires, ces commerçants à l’échelle de l’Auvergne.

Parallèlement, l’Etat et la Caisse des Dépôts soutiennent cette démarche qui passe aussi par la formation des chefs d’entreprises et le recrutement de personnels compétents…

La démarche de la CCIR d’Auvergne vise à répondre à deux objectifs :

identifier les attentes et les besoins des seniors sur chaque territoire, sur les thématiques du transport, de l’alimentation et de l’équipement, et du vieillissement chez soi.

Il s’agit aussi de proposer aux entreprises une boîte à outils et des réponses pour l’adaptation, le positionnement de leur offre et de leur activité. Avec un marché de 560.000 seniors de 50 ans et plus en Auvergne actuellement, et la perspective d’un accroissement de cette population de 22% à l’horizon 2040, la Silver economy peut devenir une sorte d’eldorado pour les entreprises, à condition toutefois d’intégrer un autre paramètre, incontournable : le pouvoir d’achat des seniors.

La Silver economy un élément fort pour soutenir l'economie Auvergnate :          Par Claude Barbin President de la Commission Commerce Entreprise de Service a la personne de La CCI Auvergne

 Le Marché de la Silver Economie:Claude Barbin

 

 

Le marché du 3ème âge réalise 420 milliards d’euros de chiffre d’affaires dans l’Union Européenne, 92 milliards d’euros en France et 1,5 milliard d’euros en Auvergne.

 

D’ici 2020, il atteindra 130 milliards d’euros en France, et 2 milliards d’euros en Auvergne…

 

Un forum a réuni 200 participants récemment à Clermont-Ferrand, co-organisé par la CCIR- Chambre de commerce et d’industrie régionale d’Auvergne, la maison Innovergne, et la Direccte, service de l’Etat en charge des entreprises.

 

« Les perspectives de croissance sont élevées (+ 80% dans les 20 ans à venir) sur ce marché encore peu exploité. Aussi, les entreprises sont amenées à innover, à se développer en direction de seniors », explique Frédéric Serrière, expert du marché des seniors.

 

«Les filières à forte croissance sont le maintien à domicile avec la technologie de ce maintien, l’aménagement de l’habitat, le confort et les loisirs, le tourisme, et aussi les pompes funèbres ».

Horaires et rémunérations à revoir « Les services à la personne ont des problèmes de recrutement, de formation, et de-vront revoir leurs horaires et les rémunérations », a précisé Marc Ferrand (Direccte).

Il pronostique : « A terme, cette activité représentera des budgets conséquents pour les collectivités locales ». « Peu d’entreprises proposent des technologies innovantes pour les seniors en Au-vergne. Voilà qui devrait ouvrir des perspectives de diversification aux entreprises du textile, de l’automobile, et de l’électro-ménager, trois secteurs particulièrement touchés par la crise », a souligné Bernard Schoumacher, président de la CCIR.

 

Justement, la CCIR et la maison Innovergne proposent (dans un premier temps) à 15 entreprises innovantes d’Auvergne une offre packagée, incluant un pré-diagnostic par un conseiller CCI, et une demi-journée expert en entreprise, effectuée par un consultant. Il s’agit de faire bouger ce marché. Un tiers des Français a plus de 50 ans. Ils sont 18 millions entre 50 et 70 ans issus du Baby boom de l’après guerre. 9 millions sont âgés de 70 à 80 ans, et trois millions ont plus de 80 ans.

Claude Barbin, élu CCIR en charge de services à la personne, Marc Ferrand, directeur régional de la Direccte, Bernard Schoumacher, président de la CCIR, et Frédéric Poignant, Frédéric Serrière, expert du marché des seniors, directeur de la maison innovergne

Claude Barbin, élu CCIR en charge de services à la personne, Marc Ferrand, directeur régional de la Direccte, Bernard Schoumacher, président de la CCIR, et Frédéric Poignant, Frédéric Serrière, expert du marché des seniors, directeur de la maison innovergne

PARIS : Commission CCI Nationale

SILVER ECONOMIE

De gauche à droite : Claude Barbin, CCIR Auvergne / Anne Zerkovitz, CCIR Normandie / Laurence Cerné, CCIR Pays-de-Loire / Catherine Ghélélovitch, CCI Nice Côte d’Azur

De gauche à droite : Claude Barbin, CCIR Auvergne / Anne Zerkovitz, CCIR Normandie / Laurence Cerné, CCIR Pays-de-Loire / Catherine Ghélélovitch, CCI Nice Côte d’Azur

Les CCI investies pour développer la Silver économie Auvergne, Normandie, Pays-de-Loire ou encore Alpes Maritimes. Toutes ces CCI sont investies dans une démarche vouée à développer la Silver économie. Plus que jamais, leur rôle consiste à tisser des liens entre les acteurs économiques, mais également à animer les réseaux et investir dans l’innovation.

 

 

Dans les régions françaises, les travaux portant sur la Silver économie font leur chemin. En Normandie par exemple, la région a intégré un volet dédié à ces questions dans le cadre du développement de son schéma sectoriel relatif aux services à la personne. « Nous avons tout d’abord monté des clubs d’entreprises, permettant aux structures intéressées d’échanger de manière informelle au Havre et à Rouen. Nous misons également sur la formation, en proposant des programmes destinés à l’intégration des nouvelles technologies.

En 2016, 250 formations ont été dispensées. De plus, nous soutenons les avancées technologiques dans le secteur au travers d’une maison domotique », indique Anne Zerkovitz, de la CCIR Normandie.

 

Pour cette dernière, les facteurs de succès de la région ont été surtout une insertion dans l’écosystème régional rapide, à savoir dès 2011, la création d’un comité régional de filière constitué d’au moins une quarantaine d’acteurs, mais également la mise en place d’un pack régional pour flécher les projets.

 

En Pays-de-Loire, « le travail a permis de constituer un réseau composé d’acteurs de l’économie sociale et solidaire et de l’économie classique », explique Laurence Cerné, de la CCIR Pays-de-Loire. « Nous avons organisé des rendez-vous d’affaires sur la Silver économie sur les thèmes du logement et de l’habitat des seniors. Cela nous a permis de faire se rencontrer des offreurs avec des acteurs en recherche de solutions pour le bien vieillir […] Le rôle de la CCI est de créer un maillage. [...]

 

Nous faisons de la veille et mettons les acteurs en relation. Pour cela, nous avons mis en place une plateforme collaborative. Nous y publions une lettre de veille, chaque mois, parlons de nos événements. Par exemple dans le cadre de rendez-vous d’affaires, nous permettons de faire ‘matcher’ des structures qui n’auraient pas forcément pu se rencontrer sans notre aide comme une grande entreprise et une start-up débutante », raconte-t-elle.

 

 

 

La Silver economy un élément fort pour soutenir l'economie Auvergnate :          Par Claude Barbin President de la Commission Commerce Entreprise de Service a la personne de La CCI Auvergne

En Auvergne, le facteur important a été celui de la démographie.

 

« Nous allons bientôt rejoindre la  Grande région Rhône-Alpes pour former la deuxième région économique de France », précise Claude Barbin, élu de la CCIR Auvergne.

 

« Côté démographie, l’ouest de l’Auvergne accueille une population plus âgée.

Nous avons évalué les besoins, autant sur les territoires urbains comme Clermont-Ferrand que sur les communes plus rurales à l’image de l’Allier », raconte-t-il.

Une fois la synthèse des différentes demandes et besoins réalisée, « nous nous sommes lancés dans la démarche d’accompagnement des entreprises dans leurs actions.

 

Et ceci pour celles qui ne faisaient encore rien, celles qui étaient déjà engagées, et celles qui avaient des projets », indique-t-il. Les CCI investies pour développer la Silver économie Auvergne, Normandie, Pays-de-Loire ou encore Alpes Maritimes.

Toutes ces CCI sont investies dans une démarche vouée à développer la Silver économie.

Plus que jamais, leur rôle consiste à tisser des liens entre les acteurs économiques, mais également à animer les réseaux et investir dans l’innovation.

 

Enfin, pour le territoire azuréen fortement positionné sur les technologies de pointe (numérique et santé notamment), bénéficiaire d’une offre déjà conséquente en matière de Services à la Personne et d’une attractivité touristique qui s’exerce auprès des touristes seniors du monde entier, la Silver économie est un enjeu majeur sur lequel la CCI Nice Côte d’Azur s’est engagée. « Nous mobilisons et animons l’ensemble des acteurs professionnels et institutionnels de cet écosystème favorable » explique Catherine Ghélélovitch de la CCI Nice Côte d’Azur.

 

La mise en place d’un groupe de travail regroupant les acteurs, la structuration et l’animation d’une communauté professionnelle Silver économie sur la plateforme écobiz, la sensibilisation, l’accompagnement et le soutien apportés aux chefs d’entreprises dans leur développement sur ce marché sont autant d’actions en cours de déploiement au profit de la Silver économie azuréenne. « Nous disposons depuis novembre d’une cartographie des différents acteurs qui regroupent une communauté de 400 entreprises, dont plus des 2/3 déclarent réaliser 60 % à 100 % de leur chiffre d’affaires sur la Silver économie ;

 

Et le territoire ne s’arrêtera pas en si bon chemin, puisque 30 % des établissements envisagent de développer une innovation ou d’adapter leur offre au marché de la Silver économie ».

: Alain Abkaraly, CCIR de la Réunion Patrice Deniau, CCI de la Mayenne, Claude Barbin, CCIR Auvergne

: Alain Abkaraly, CCIR de la Réunion Patrice Deniau, CCI de la Mayenne, Claude Barbin, CCIR Auvergne

Repost 0
Published by Claude Barbin - dans CCI 63 et Auvergne
commenter cet article
1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 10:40
Convention de soutien à la Politique de la Reserve Militaire entre le Ministere de la Defense et la Commune de Chamalieres

Communiqué:Sur la décision et avec la volonté de notre Maire Louis Giscard d'Estaing notre ville vient de signer une Convention de soutien à la Politique de la Reserve Militaire entre le Ministere de la Defense et la Commune de Chamalieres

Claude Barbin

Conseiller Municipal et Correspondant Défense

de la Ville de Chamalieres

Convention de soutien à la Politique de la Reserve Militaire entre le Ministere de la Defense et la Commune de Chamalieres
Pour ce qui est de l'avenir il ne suffit pas de le prevoir mais de le rendre possible. Solum Acto Salus

Pour ce qui est de l'avenir il ne suffit pas de le prevoir mais de le rendre possible. Solum Acto Salus

Repost 0
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 16:21
Le 8 Fevrier 2016 Claude Barbin vous souhaite une Bonne Annee Chinoise Celle du Singe

Chers Amis,

 

Depuis 1984, Année du Rat, nous vous envoyons ce clin d’œil humoristique.

 

 

En effet, tous les 12 ans, 12 animaux Totem marquent par leur comportement familier, l’année à venir. 2016, par les portes et les fenêtres, aussi surprenant qu’imprévu, aussi joyeux, malicieux que brouillon, le singe bondissant succède à la paisible et adaptable chèvre.

 

 

De la même façon que le Singe oscille entre le fantasque et la grimace, l’humour et la dérision, l’intelligence et la ruse, l’année du Singe peut balancer entre l’imprévisible et l’irrationnel, la surprise et le bouleversement, entre la prise de risque et l’effet boomerang.

 

Il paraît qu’il faut avoir des idées lumineuses durant l’année du Singe et que l’argent y est une denrée foisonnante.

 

Que ce focus original, largement partagé en Asie soit pour vous une petite lumière dans la façon dont vous bâtirez 2016.

 

Très cordialement

 

Claude Barbin

 

Repost 0
Published by Claude Barbin
commenter cet article